Think Tank destiné à faire (re)connaître une économie
plus respectueuse de l’Homme et de son environnement
à travers échanges, réflexions et actions.

Accueil > Le LABO de l’ESS > L’histoire du Labo > Pour une autre économie > Mettre en place de nouveaux indicateurs de richesse

Mettre en place de nouveaux indicateurs de richesse

 

Mettre en place de nouveaux indicateurs de richesse au niveau territorial, national et européen.

L’urgence de la sortie de crise se résume parfois à une relance de la croissance à tout prix reléguant au second plan le nécessaire changement de paradigme qu’implique une politique de civilisation.

D’où un scénario invitant à une autre conception de la richesse pour un autre développement. Partant des constats qu’au Nord l’augmentation des revenus par habitant n’entraîne plus mécaniquement une amélioration du bien-être et que la dette écologique accumulée vis-à-vis des pays du Sud n’est pas soutenable, la crise exige de reconsidérer notre conception du progrès et du bien-être.

Ce n’est pas un hasard si plusieurs auteurs (Gadrey, Morin, Viveret, Jany-Catrice, Kempf, Coutrot, Perret…) qui ont travaillé sur une autre conception de la richesse mentionnent ou s’intéressent à l’ESS ESS Économie sociale et solidaire | Présentation comme un des éléments possibles de réponse à la crise. La perspective d’une économie plurielle revendiquée ici ne se résume pas seulement à l’affirmation d’autres motivations d’entreprendre que la recherche du profit ou d’autres modes d’allocation des ressources que le marché. Elle appelle aussi à une pluralité des indicateurs de richesse Indicateurs de richesse Définition qui est une thématique largement partagée et promue par le milieu de l’ESS.

Agenda

Agenda

Les activités du Labo de 2010 à aujourd’hui

Miniature timeline

Nous suivre