Le Labo de l’ESS est un think tank qui construit, par un travail collaboratif, des axes structurants de l’économie sociale et solidaire, à partir d’initiatives concrètes, innovantes et inspirantes issues des territoires.

Accueil > Le Labo de l’ESS > Présentation > L’Économie sociale et solidaire (ESS)

L’Économie sociale et solidaire (ESS)

 

L’Economie sociale et solidaire (ESS) regroupe les structures qui reposent sur des valeurs et des principes communs : utilité sociale, coopération, ancrage local adapté à chaque territoire et à ses habitants. Leurs activités visent le partage et la solidarité pour une économie respectueuse de l’homme et de son environnement.

Il existe des projets qui font vivre l’économie sociale et solidaire sur le terrain partout en France : découvrez-les dans notre présentation d’initiatives inspirantes pour un nouveau modèle...

Le Labo de l’ESS ESS Qu’est-ce que l’Économie sociale et solidaire (ESS) ?
Définition et présentation de cette économie différente, socialement utile, coopérative et ancrée localement
s’intéresse aux enjeux de cette économie différente à travers ses publications et ses événements.

Les acteurs de l’ESS agissent dans des champs très divers : environnementaux (par exemple avec les structures de la transition énergétique citoyenne), financiers, producteurs en circuits courts, etc. Ils se caractérisent par la coopération (comme dans les Pôles territoriaux de coopération économique) et par l’innovation dans le domaine du travail et de l’emploi.


La loi reconnaît l’ESS comme un mode d... par economie-et-finances

1 | 2 | 3 | 4

Fondation

Définition

Définition :

"La fondation Fondation Définition est l’acte par lequel une ou plusieurs personnes physiques ou morales décident l’affectation irrévocable de biens, droits ou ressources à la réalisation d’une œuvre d’intérêt général et à but non lucratif."

Source : Article 18 de la Loi n° 87-571 du 23 juillet 1987.

Quelques acteurs :

GEIQ

Groupement des employeurs pour l’insertion et la qualification

Un groupement d’employeurs est une structure associative qui a pour objet de recruter du personnel pour le mettre à disposition en fonction des besoins préalablement exprimés par ses adhérents.

Les GEIQ GEIQ Groupement des employeurs pour l’insertion et la qualification sont des groupements d’employeurs reconnus par les pouvoirs publics en tant qu’outils d’intégration dans le monde de l’emploi. Ils recrutent des personnes prioritairement de 16 à 26 ans, dont ils gèrent les contrats de travail en tant qu’employeurs. Ces personnes sont mises à disposition des structures adhérentes à la condition que ces dernières envisagent de les embaucher définitivement après acquisition de leur qualification professionnelle. Les GEIQ personnalisent les parcours au moyen de contrats en alternance.

Gouvernance

Définition

Définition :

La gouvernance Gouvernance Définition est l’ensemble des règles et méthodes organisant la réflexion, la décision et le contrôle de l’application des décisions au sein d’un corps social. La gouvernance évoque souvent le « bon gouvernement » et donc des pratiques participatives et inclusives. La gouvernance renvoie aux sphères économiques, sociales, politiques, etc.

« Le premier objectif de la gouvernance est d’apprendre à vivre ensemble et à gérer pacifiquement la maison commune ; d’y assurer les conditions de la survie, de la paix, de l’épanouissement et de l’équilibre entre l’humanité et la biosphère ». Pierre Calame

Pour aller plus loin :

Gouvernement ouvert

Définition

Définition :

Le gouvernement ouvert Gouvernement ouvert Définition est un mouvement qui promeut une certaine transition démocratique au sein de laquelle le citoyen a un rôle plus important.

Le constat

Les gouvernements actuels répondent au principe de démocratie représentative. L’implication des citoyens est en théorie limitée à l’élection de ses représentants selon les règles constitutionnelles spécifiques à chaque pays. À la fin de la chaîne on trouve l’administration publique chargée de la gestion, de l’organisation et du contrôle des ressources communes au bénéfice de la collectivité. Depuis quelque temps la démocratie représentative rencontre quelques problèmes :

  • Gaspillage des fonds publics.
  • Crise économique naissante.
  • Corruption.
  • La transition

C’est bien la volonté de changer de modèle qui anime le gouvernement ouvert. Les NTIC développent des environnements de plus en plus collaboratifs et permettent d’une part aux individus d’avoir un accès à l’information et d’autre part au collectif de se rejoindre sur des plates-formes qui permettent la participation citoyenne.
Ce nouveau paradigme social appelle à une plus grande coopération entre les différents acteurs qui participent à la vie politique, économique et sociale : partis, fonctionnaires, citoyens, organisations entreprises, etc. Ces éléments sont en interaction et peuvent participer et interagir directement débattre, définir, créer et évaluer les politiques publiques. C’est un nouveau modèle de gestion de l’État où sont mis en avant les principes de participation, collaboration – coopération et transparence.

Dans les faits

Ce modèle a pour but d’instituer une nouvelle gouvernance Gouvernance Définition dont certains principes inaliénables pourraient être :

  • L’administration publique ouvre ses données pour les entreprises, les organisations et les citoyens qui les utilisent et créent de nouveaux produits et services qui ajoutent valeurs et richesses à la société.
  • Un gouvernement ouvert reconnaît les compétences et les connaissances des citoyens.
  • Ainsi il les écoute, leur parlent et recherchent leur contribution pour définir et produire des services développés par l’administration publique.
  • Le gouvernement ouvert offre ses connaissances et les partage parce qu’il est conscient que cette façon de faire apporte plus de valeur et de richesse sociale.
  • Le gouvernement ouvert est un gouvernement basé sur la collaboration de tous.

Cette définition s’appuie sur des extraits de cette vidéo explicative réalisée par Xarxa, e-gouv Québec et la ville de Québec.

Greenwashing

Définition

Définition :

« Le greenwashing Greenwashing Définition , ou "blanchiment écologique", est le mot utilisé communément lorsqu’un message de communication abuse ou utilise à mauvais escient l’argument écologique.

  • C’est le cas lorsqu’un produit ou service est vanté comme "écologique", "protégeant la nature ou l’environnement", alors que l’intérêt du produit ou du service pour l’environnement est minime, voire inexistant.
  • Il en va de même d’une entreprise, vantée comme engagée dans le développement durable, mais dont l’activité générale est reconnue comme problématique d’un point de vue environnemental. »

Source : L’Ademe.

IAE

Insertion par l’activité économique

Définition :

Selon l’article L5132-1 du Code du travail, "L’insertion par l’activité économique a pour objet de permettre à des personnes sans emploi, rencontrant des difficultés sociales et professionnelles particulières, de bénéficier de contrats de travail en vue de faciliter leur insertion professionnelle. Elle met en oeuvre des modalités spécifiques d’accueil et d’accompagnement.

L’insertion par l’activité économique, notamment par la création d’activités économiques, contribue également au développement des territoires."

Regardez cette vidéo produite et réalisée par © COON WASHERS pour la Journée de l’IAE IAE Insertion par l’activité économique .

TOUTE PERSONNE A DROIT AU TRAVAIL*/ Journée de l’IAE - 14 Novembre 2013 / Mois de l’ESS from journée de l'iae on Vimeo.

Indicateurs de richesse

Définition

Définition :

Nouveaux indicateurs de richesse Indicateurs de richesse Définition , de bien-être, de développement, etc. Quelles que soient leurs appellations, ces nouveaux indicateurs entendent se substituer au PIB ou PNB, ces derniers ne prenant pas en compte un certain nombre de problématiques contemporaines pourtant primordiales dans la dynamique de transition en cours. Ainsi, les aspects sociaux, environnementaux, solidaires, etc., ne sont pas pris en compte. Cela limite grandement les orientations de nos décideurs puisque seule la valeur ajoutée économique importe, indépendamment de tous les facteurs ayant une influence sur le bien-vivre.

Pour aller plus loin :

ISR

Investissement socialement responsable

L’Investissement Socialement Responsable est la prise en compte de critères autres que strictement financiers dans la mesure des performances des entreprises.

Mécénat

Définition

Définition :

« Soutien financier, humain ou matériel apporté sans contrepartie directe par une entreprise ou un particulier à une action ou activité d’intérêt général (solidarité, environnement, culture, recherche...).
Le mécénat Mécénat Définition d’entreprise se distingue du parrainage ou sponsoring. En fiscalité et en comptabilité, il est considéré comme un don, tandis que le sponsoring est considéré comme une charge. Concrètement, le mécénat bénéficie d’un régime fiscal avantageux dans la mesure où il existe une disproportion marquée entre le versement et les contreparties reçues. »

Source : Mecenova.

MHGA

Mouvement des habitats groupés autogérés

Définition :

« Le Mouvement est constitué par les groupes de familles ou d’individus ayant fait construire ou s’apprêtant à construire, ou transformer leur habitat pour lui donner les caractéristiques suivantes :

  • Chaque groupe a une taille limitée (environ cinq à dix logements) de manière à permettre une connaissance mutuelle Mutuelle Définition véritable et des prises de décisions collectives.
  • Une partie du budget de construction est affectée à des locaux et des installations communes permettant à une vie de groupe de s’y développer (environ 10 à 20% de la surface construite).
  • Le groupe ne cherche pas à s’isoler du reste de la société et les espaces communs qu’il s’est donnés sont considérés comme lieux de relation privilégiés avec les différentes associations et les individus qui participent à la vie sociale du quartier ou de la commune.
  • Lors de sa constitution, comme plus tard, le groupe tente de rompre le système de ségrégation sociale dans lequel nous vivons. Ceci se traduit lors de la formation du groupe, par le rassemblement autour d’objectifs communs plutôt que de « goûts » communs. Et par la mise en oeuvre de tous les moyens possibles pour atteindre la même qualité de l’habitat, quel que soit le niveau de revenus.Ceci se traduit aussi pour chacun par le respect et l’écoute de langages et de sensibilités différentes et la transformation progressive de la peur en plaisir de la différence.
  • Pendant la période d’élaboration du projet, comme par la suite, le groupe fonctionne en autogestion. »

Source :Passerelle Eco, revue trimestrielle.

Regardez cette vidéo "Habitat Participatif : 1 + 1 = 3", réalisée Eco-Quartier-Strasbourg.


"Habitat Participatif : 1 + 1 = 3" par Eco-Quartier-Strasbourg

Monnaie Locale Complémentaire

Définition

Définition :

Les Monnaies Locales Complémentaires servent à dynamiser l’économie locale et les échanges solidaires. Comme on ne peut la dépenser que localement, une MLC retient l’argent dans l’économie locale et donc la favorise. Elle consolide, enrichit et préserve les échanges et le lien social. En développant notre conscience de consommateurs (consom’action Consom'action Définition ) ou de producteurs, une MLC questionne nos besoins, notre engagement, notre responsabilité.
Comme elle favorise les produits locaux, elle réduit notre empreinte écologique et recrée une société ancrée sur son propre territoire qui favorise la création d’emplois locaux.

Regardez la vidéo 10 monnaies citoyennes / locales / écologiques, en 60 minutes.


Pour aller plus loin :

Mutuelle

Définition

Une mutuelle Mutuelle Définition est un groupement de personnes morales de droit privé à but non lucratif, dont l’adhésion est volontaire. L’objectif est de proposer à ses membres, les sociétaires, un système de prévoyance, d’entraide et de solidarité, moyennant une cotisation.

Selon le code de la mutualité, une mutuelle a pour objet "le développement culturel, moral, intellectuel et physique de ses membres et l’amélioration de leurs conditions de vie". Ce statut juridique est particulièrement fréquent dans le secteur de la santé.

Open data

ou mouvement d’ouverture des données

Définition :

Une donnée (data) est une information brute. Elle est dite ouverte (open) si elle est librement accessible et réutilisable par tous, ceci de manière permanente et gratuite. Il peut s’agir de statistiques, horaires, mesures, cartes, dont sont détenteurs les acteurs publics ou privés.

L’ouverture des données concerne de plus en plus de pays dans le monde, les précurseurs en la matière étant les anglo-saxons. Il s’agit de rendre publique des informations d’intérêt général, ainsi que de former et surtout informer les citoyens sur des sujets variés - et en particulier ceux qui restent réservés aux spécialistes (droit, finance…).

La seule limite à l’ouverture des données est la législation en vigueur. Ainsi, en France, la loi du 17 juillet 1978 a instauré le droit d’accès à l’information publique en France, en imposant la mise à disposition des données publiques. Mais la législation française n’autorise pas l’ouverture de toutes les données : sont ainsi exclues les données relatives à la vie privée, les données à caractère personnel, les données relevant de la sécurité nationale… Le développement d’Internet, qui permet une diffusion de données à grande échelle, porte les internautes à une grande vigilance sur le respect de ces règles de droit.

L’Open data Open data ou mouvement d’ouverture des données et le Big data

Le Big data est l’ensemble des données produites par des utilisateurs partout sur Internet, transportées, accumulées et analysées. Matière première de notre vie numérique, elles sont à 85 % détenues par de très grosses entreprises qui définissent les règles changeantes du jeu auxquelles elles sont soumises. Elles sont devenues « le pétrole » du XXe siècle. Et cette tendance va s’accentuer avec le développement de l’informatique en nuage, le Cloud computing. Un tiers des données du monde seront stockées dans le cloud en 2020.

Compte tenu de ces enjeux, l’économie sociale et solidaire est portée à s’intéresser de plus en plus à cette économie de la donnée et à y prendre sa part, en poussant notamment au développement de l’open data - pour que de grands groupes ne monétisent pas, en les privatisant, des données publiques ou d’intérêt général - et à la protection des citoyens / consommateurs contre le développement du Big data - recueil et vente de fichiers de données personnelles.

Regardez cette vidéo explicative réalisée par Xarxa, e-gouv Québec et la ville de Québec.

Open source

Définition

Définition :

« La désignation open source Open source Définition , ou « code source ouvert », s’applique aux logiciels dont la licence respecte des critères précisément établis par l’Open Source Initiative, c’est-à-dire les possibilités de libre redistribution, d’accès au code source et de créer des travaux dérivés. »

Source : wikipedia

Outils collaboratifs

Définition

Définition :

Les outils collaboratifs Outils collaboratifs Définition ont pour vocation de faciliter et dynamiser le travail collaboratif. En s’appuyant sur les Nouvelles technologies de l’information et de la communication, ils ont pour objet de faciliter les échanges d’information, la mutualisation, la créativité, l’efficacité, le travail à distance, etc. Ils peuvent être ouverts (wikipédia) ou semi-ouverts et tendent à effacer les hiérarchies traditionnelles dans un nouveau modèle de production. Ils s’intègrent parfaitement dans l’économie collaborative, l’économie du partage, etc.

1 | 2 | 3 | 4

Nous suivre