Le Labo de l’ESS est un think tank qui construit, par un travail collaboratif, des axes structurants de l’économie sociale et solidaire, à partir d’initiatives concrètes, innovantes et inspirantes issues des territoires.

Accueil > Nos thèmes de travail > Santé & ESS

Santé & ESS

 

Les transitions démographique, épidémiologique, la croissance des inégalités sociales et territoriales de santé, la pénurie durable de professionnels de santé posent la question de l’organisation territoriale du système de soins. Or, il est primordial de disposer d’une offre de soins de qualité sur l’ensemble du territoire accessible au plus grand nombre, offre non ou peu lucrative. Les acteurs de l’ESS représentent à ce titre une source riche de solutions.

Dès 2011, dans le cadre fondateur des États généraux de l’ESS ESS Le terme d’Économie sociale et solidaire regroupe un ensemble de structures qui reposent sur des valeurs et des principes communs : utilité sociale, coopération, ancrage local adapté aux nécessités de chaque territoire et de ses habitants. Leurs activités ne visent pas l’enrichissement personnel mais le partage et la solidarité pour une économie respectueuse de l’homme et de son environnement. , le Labo de l’ESS s’est positionné sur les enjeux et problématiques sous-tendus par la gestion sous contrainte de la santé en général, et de l’accès aux soins pour tous en particulier. Il a aujourd’hui choisi, en partenariat avec la Banque des Territoires – groupe Caisse des Dépôts, de lancer le chantier : « Santé et ESS : un système de santé pour tous, ancré dans les territoires ». Ce dernier s’attèlera à identifier et valoriser les initiatives exemplaires et duplicables portées par des structures de l’économie sociale et solidaire en matière d’accès aux soins.

« Santé & ESS » : un nouveau chantier pour un système de santé égalitaire, coopératif et solidaire

Rencontre avec Romain Guerry, référent thématique Santé du Labo de l’ESS, qui présente cette étude.

Soigner et prévenir, pour l’ESS, c’est penser et mettre en œuvre des initiatives au cœur de notre système de santé pour mais aussi par l’individu, en l’associant directement à la construction de sa propre santé et celle de son entourage, à tous les âges de la vie. Une offre de santé ESS globale et systémique fait passer l’humain avant la recherche de profit, pour privilégier la mise en place d’un ensemble de services, à destination du plus grand nombre, tout en se préoccupant de modèles économiques pérennes.

Les formes organisationnelles de l’ESS peuvent constituer des leviers face aux besoins inégaux des territoires et maintenir active la solidarité territoriale et intergénérationnelle : les mutuelles ou centres de santé en SCIC SCIC Société Coopérative d’Intérêt Collectif. ancrent leurs actions au sein d’écosystèmes territoriaux ; permettent d’insuffler une dynamique de coopération Coopération Acteurs qui ont des intérêts similaires qu’ils planifient ensemble, où ils négocient leurs rôles mutuels et partagent des ressources pour atteindre un objectif commun tout en maintenant leur identité et de mutualisation ; et rendent possible la réappropriation des enjeux de santé par les citoyens.

La dynamique d’innovation et de coopération (faire ensemble), propre à l’ESS, peut se révéler un atout majeur justifiant une plus grande place pour ses acteurs dans le système de santé, qui va redevenir une des préoccupations principales d’un pays dont les valeurs sont « Liberté, Égalité, Fraternité ».

C’est dans ce contexte que Le Labo de l’ESS lance son chantier « ESS & Santé » qui s’accompagne de la mise en place d’un groupe de travail ouvert et participatif pour mener l’étude-action « Santé et ESS : un système de santé pour tous, ancré dans les territoires  ».

Une étude-action sur le système de santé français

Même si le système de santé n’explique que 15-20% de l’état de santé d’une personne (les déterminants prépondérants restant la génétique, l’environnement et la prévention), il joue un rôle crucial quant à la qualité de vie de chacun.e.

L’accès aux soins étant aujourd’hui compromis pour un nombre de personnes de plus en plus élevé dans notre système de santé, l’étude-action se focalisera plus particulièrement sur la problématique de l’accès aux soins de premier recours, aussi appelés soins primaires ou soins de proximité qui représentent le premier niveau de contact entre la population et le système de santé et dont l’organisation relève des Agences régionales de santé (ARS).

Elle s’attachera ainsi à traiter, d’une part, l’existence même des acteurs/structures (médecins généralistes, certains médecins spécialistes, centres de santé…), la question de la qualité des soins procurés et de la viabilité organisationnelle et économique des structures. D’autre part, une attention particulière sera portée sur l’accessibilité physique (désert médicaux, politiques territoriales de santé), financière (progrès du secteur 2, privatisation de la santé…), psychologique (éducation/sensibilisation) à ces acteurs/structures.

Considérant l’ESS comme source de solutions priorisant la réponse, toujours de qualité, aux besoins du plus grand nombre plutôt que la recherche du profit mais avec un modèle économique équilibre, l’étude-action portée par le Labo de l’ESS et son groupe de travail proposera :

• Une cartographie de l’ESS dans le système de la santé
• Une analyse d’exemples concrets de réponses innovantes apportées par les acteurs de l’ESS en matière d’accès aux soins de premier recours. Cette analyse portera notamment sur les aspects organisationnels (types de coopération, formes juridiques…), l’offre de services proposés, les approches des publics, les modèles économiques ainsi que sur la question d’évaluation d’impact.

Pour tout savoir de cette étude-action, sa méthodologie et son calendrier, téléchargez le document de présentation.

Pour suivre ce projet et les autres chantiers du Labo, inscrivez-vous à notre newsletter.

Un chantier en partenariat avec la Banque des Territoires - groupe Caisse des Dépôts

Nous suivre