Le Labo de l’ESS, association reconnue d’intérêt général, est un think tank qui construit, par un travail collaboratif, des axes structurants de l’économie sociale et solidaire, à partir d’initiatives concrètes, innovantes et inspirantes issues des territoires.

Accueil > L’ESS au quotidien > L’actu de l’ESS > Agenda > 3ème Table Ronde Citoyenne : SOCIÉTÉ ET TRAVAIL

3ème Table Ronde Citoyenne : SOCIÉTÉ ET TRAVAIL

Samedi 8 octobre 2016 14:00-18:00 Palais de la Femme / 94 rue de Charonne, 75011 Paris.
Impression ForumPublié le 6 octobre 2016 

La place du travail dans la société : il est temps d’en parler ! Le Labo de l’ESS ESS Qu’est-ce que l’Économie sociale et solidaire (ESS) ?
Définition et présentation de cette économie différente, socialement utile, coopérative et ancrée localement
fera partie des intervenants de cet événement, pensé comme moteur de transition sociétale et d’engagement citoyen.

Anne Kunvari, administratrice du Labo de l’ESS ESS Qu’est-ce que l’Économie sociale et solidaire (ESS) ?
Définition et présentation de cette économie différente, socialement utile, coopérative et ancrée localement
qui anime le groupe de travail Nouvelles Formes d’Emploi, fera partie des intervenantes. Cette auteur, journaliste, documentariste est spécialisée sur les questions du travail et les enjeux économiques et sociaux.

Interviendront également : Dominique Méda (sociologue), Patrick Valentin (Territoires zéro chômeur de longue durée), Eddy Thoreau, Patrick Colin de Verdière (Nouvelle Donne), Guy Demarest (Collectif Roosevelt), Jean-Pierre Levaray (écrivain), Michel François Bernand-Mantel (ex-banquier, membre de l’association Association Définition Finance participative Finance participative Définition France), Pierre-Yves Bulteau (journaliste), Bruno Lamour (Collectif Roosevelt).

Seront notamment évoqués : le mythe de la croissance, le partage et la réduction du temps de travail, le revenu universel, la fiscalité… Les intervenants aborderont l’absolue nécessité de remettre l’économie au service de l’homme et de repenser les indicateurs de richesse Indicateurs de richesse Définition . Enfin, nous verrons comment le temps libre et l’implication citoyenne sont corrélés.

Ces tables rondes sont citoyennes au sens où elles sont pensées comme un lieu de rencontre entre citoyens engagés : les organisateurs, les intervenants et les modérateurs… Sans cet engagement premier, rien ne pourrait exister !

Ces tables rondes sont, aussi, citoyennes car elles sont proposées à des citoyens engagés (qui seront présents dans la salle, le jour J, ou qui pourront prendre connaissance de la teneur des débats via les comptes-rendus synthétiques et les vidéos qui en seront faits, systématiquement)… Sans cette rencontre avec le plus grand nombre, rien ne pourra aboutir !

Face au défi climatique et à l’urgence sociale, et devant la faiblesse et le désarroi des réponses politiques, les associations citoyennes s’organisent et inventent des champs d’actions nouveaux. En effet, il apparait de plus en plus évident qu’une réappropriation citoyenne du politique est nécessaire pour inventer le monde de demain !

Nous nous devons tous de participer à la construction collective d’autres modèles que ceux de la croissance et de la dérégulation comme seules issues au chômage de masse ? Et c’est un souhait, très largement partagé, que celui d’imaginer des modèles concrets et désirables, mais aussi compatibles avec les limites de notre planète.

Postez un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Nous suivre