Le Labo de l’ESS est un think tank qui construit, par un travail collaboratif, des axes structurants de l’économie sociale et solidaire, à partir d’initiatives concrètes, innovantes et inspirantes issues des territoires.

Accueil > L’ESS au quotidien > Initiatives inspirantes > CD2E, la coopération réveille l’industrie

CD2E, la coopération réveille l’industrie

Impression ForumPublié le 6 novembre 2013 

L’association Association Définition CD2E (Création et Développement d’Eco-Entreprises) est composée d’une myriade d’acteurs œuvrant au développement d’une économie circulaire économie circulaire Définition . Au sein d’une telle économie, la matière première peut être réutilisée, réparée, recyclée. Cette association ne croit pas en la durée de vie limitée et à travers ses procédés, ressuscite ou réincarne les ressources mises au fond du placard. La parole est à Christian Traisnel, directeur général de l’association.

Les fondateurs de ce projet, qui voit le jour en 2002, veulent réunir différentes structures, sur le modèle inter-entreprises du cluster, regroupées autour d’un même but : développer les éco-activités. Cette association Association Définition réuni très vite de nombreux acteurs sur le territoire du Nord-Pas-de-Calais, 650 entreprises pour 18000 emplois et 400 chercheurs.

Une association pour la promotion de l’économie circulaire économie circulaire Définition

CD2E développe deux activités afin d’étendre son modèle.
Elle possède d’une part des activités productives qui intègrent filières industrielles : l’éco-construction, le recyclage, la problématique de l’eau, l’énergie renouvelable, la problématique des sédiments et des sols pollués.
Et d’autre part, elle conseille, aide les entreprises à se développer en répondant à leur défis technologiques, de réglementation, de marché.

L’une ds cinq filières, le recyclage, prenant une envergure croissante, l’association CD2E décide de créer Team², autre structure associative née en 2010 afin de se focaliser sur le développement de ces activités. Dans la foulée, Team² est labélisée pôle de compétitivité spécialisé sur les technologies de recyclage, de valorisation des déchets et de recyclabilité des matières et matériaux. Cette reconnaissance institutionnelle délivrée par les ministères de l’industrie et de l’environnement et par la DATAR (Direction de l’Aménagement du Territoire et de l’Attractivité Régionale) fut une étape majeure pour asseoir ce nouveau mode de production, son utilité écologique, ses perspectives de développement territorial.

Les multiples formes de recyclage

Pour Christian Traisnel, il faut s’interroger sur le cycle de vie des ressources. Les déchets des industries, qu’ils soient textiles, ferroviaires, agro-alimentaires, mécaniques, etc., et ceux des particuliers ne doivent plus être enterrés dans une déchetterie mais réutilisés via le recyclage. Le système industriel mis en place revisite les fondements de l’industrie en réponse aux excès d’une économie de production de masse. Team² considère le second secteur comme un écosystème avec des flux entrants et sortants de matières, d’énergie, dans lequel aucune ressource n’est superflue.

L’association a développé ses activités pour réintégrer les matières dans un cycle productif. Les différents produits sont récupérés par des entreprises membres de l’association. Par exemple, Plasticollect s’est spécialisé dans la collecte des matières plastiques afin de permettre leur réutilisation ou leur recyclage. Il lave et rénove les produits en état ou les broye afin qu’il redeviennent une matière première exploitable.

La collaboration inter-entreprises

L’association Team² a pour vocation de multiplier les synergies entre les différentes entreprises de la région Nord-Pas-de-Calais. Cette coopération a permis de mutualiser les ressources et de favoriser leur transfert entre les entreprises qui produisent des déchets et celles qui les récupèrent et leur redonnent une vie.

Cette disposition a permis de multiplier les innovations dans le domaine du recyclage. Ce dernier n’ayant pas du tout été prise en compte précédemment, les produits sont parfois un composite de matières qu’il faut démêler, un cocktail dont il faut extraire et séparer tous les composants. L’innovation technologique est donc nécessaire afin d’optimiser les dépollution, démantèlement, séparation mécanique ou chimique, transformation mécanique ou thermique, conditionnement, etc.

Les partenariats mis en place permettent de trouver des débouchés stables et d’intégrer cette filière dans le développement local. Team² compte parmi ses associés, entre autres, les fédérations du bâtiment, de l’automobile, du ferroviaire, etc. Ainsi, les produits recyclés retrouvent une seconde ou énième vie dans d’autres secteurs.

La coopération avec le secteur public et universitaire

L’économie circulaire est une notion transversale. Elle génère des mutations qui ne peuvent concerner que ses acteurs directs. Par exemple, en rénovant l’industrie, cette nouvelle économie engendre et nécessite un réaménagement du territoire. L’implication des institutions est donc nécessaire afin :

  • d ’orienter les projets. Les collectivités doivent favoriser le secteur du développement durable et le prendre en compte dans l’aménagement du territoire.
  • d’être un partenaire économique. L’association CD2E va opérer un dragage des canaux de la région pour revaloriser les sédiments, les sols pollués. Une fois recyclés, ceux-là peuvent servir de matières pour les travaux publics à travers l’écoconstruction. Cet exemple montre les différents partenariats qui peuvent être mis en place au sein du pôle.
  • de promouvoir une ré-industrialisation durable. Les pouvoirs publics doivent être acteurs de la sensibilisation. Ils doivent également favoriser l’emploi en impulsant la création de ressourceries, recycleries.

Le secteur de l’éducation est également une cible privilégiée. L’association a déjà créé des ponts avec certaines écoles d’ingénieurs pour que celles-ci intègrent dans leurs cursus ces nouvelles spécialisations. De plus, pour les métiers à moindre qualification, elle met en place un partenariat avec Pôle Emploi afin d’intégrer des chômeurs en formation.

Rénover le processus de production

Pour Christian Traisnel, il ne faut pas se concentrer uniquement sur l’aval : le recyclage intervient parce que le processus de production génère des déchets. Selon le directeur général, il faut également agir en amont, avant la production. Dès la conception, il faut intégrer de nouvelles contraintes qui permettront au long terme une optimisation des ressources. Quelle durée de vie pour un produit ? Quelle conception afin de permettre une réparation simple et efficace ? Quels matériaux utilisés afin d’éviter les futures séparations mécanique ou chimique lors du recyclage ? A ce nouveau cahier des charges, l’éco-conception et l’écologie industrielle tentent de répondre pour un usage optimal des ressources matérielles et énergétiques.

L’association CD2E a investi ce terrain en sensibilisant les différentes filières industrielles et en les incitant à revoir leur processus de production ainsi que la conception de leurs biens. La Région soutien volontiers ce genre d’initiatives dans une logique de transition, de recherche d’opportunités industrielles, de relocalistaion de la production, etc.

Commentaires

Postez un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.