Le Labo de l’ESS est un think tank qui construit, par un travail collaboratif, des axes structurants de l’économie sociale et solidaire, à partir d’initiatives concrètes, innovantes et inspirantes issues des territoires.

Accueil > L’ESS au quotidien > L’actu de l’ESS > Trois nouvelles études pour mieux caractériser les PTCE

Trois nouvelles études pour mieux caractériser les PTCE

Impression ForumPublié le 21 octobre 2015 

Les chercheurs du groupe « Analyse & Connaissance », animé par le Labo de l’ESS ESS Qu’est-ce que l’Économie sociale et solidaire (ESS) ?
Définition et présentation de cette économie différente, socialement utile, coopérative et ancrée localement
, publient trois nouvelles études PTCE PTCE Pôles territoriaux de coopération économique. qui mettent en évidence l’apport de ces initiatives en termes de développement économique, d’innovation territoriale, et d’innovation de gouvernance Gouvernance Définition .

Croisements analytiques et partage de connaissances

Le groupe « Analyse & Connaissance » rassemble chercheurs, universitaires et experts, engagés dans des études de terrain sur les pôles territoriaux de coopération économique.

Composé d’une quinzaine de chercheurs et d’experts spécialisés dans divers secteurs, le groupe « Analyse & Connaissance » vise à partager des problématiques de recherche, faciliter les convergences méthodologiques, mutualiser les connaissances et diffuser les résultats sur la caractérisation des PTCE PTCE Pôles territoriaux de coopération économique. .

Caractériser les Pôles Territoriaux de Coopération Economique

Véritable outil de développement territorial, les projets développés par les pôles de coopération ne cessent de se démultiplier. Concept émergent, la réalité des PTCE invite à une meilleure caractérisation des acteurs et entreprises qui la composent, de leurs activités de coopération, de leur gouvernance Gouvernance Définition et de leur fonctionnement économique

Laurent Fraisse [1] s’est prêté à cet exercice de caractérisation des pôles et livre une étude se situant dans le prolongement d’un premier état des savoirs, réalisé en 2014 par le groupe « Analyse et Connaissance ».

Cette étude propose de donner un contenu positif et réaliste des PTCE en répondant à des questions aussi diverses que : « Qui compose un PTCE ? », « Quels types d’activités de coopération génèrent ces regroupements coopératifs ? « Qui décide et comment se gouverne un PTCE ? », « Quelles sont les ressources mobilisées pour son fonctionnement ? ».

Lire l’étude « Caractériser les Pôles Territoriaux de Coopération Economique : Premiers Résultats », Laurent Fraisse, octobre 2015

Une analyse plus spécifique : l’étude des PTCE à travers le prisme culturel et l’Insertion par l’Activité Economique

Les PTCE sont aussi bien présents dans les filières énergétiques, culturelles, écologiques, que dans les secteurs de l’insertion par l’activité économique, le bâtiment ou la restauration.
Deux études viennent explorer les spécificités des PTCE dans deux domaines où ils sont particulièrement présents : la production et diffusion d’œuvres artistiques et culturelles et l’insertion par l’activité économique.

Philippe Henry [2],chercheur en socio-économie de la culture et plus particulièrement du spectacle vivant, propose une étude relative aux PTCE « culture ».

Inscrits dans un secteur d’activité que Philippe Henry décrira comme « instable », les PTCE spécialisés dans les activités artistiques et culturelles mettent concrètement en œuvre, à leur propre échelle, des modalités de mutualisation, de coopération, de participation ou de solidarité, ou encore de gestion à buts premiers autres que lucratifs qui donnent une vraie place à l’ancrage territorial de leurs activités .
Toutefois, les difficultés qu’ils rencontrent tiennent, entre autres, à l’instabilité d’un monde artistique dans lequel il reste difficile de s’ancrer de manière pérenne.

Lire l’étude « Pôles Territoriaux de Coopération Économique culture : des regroupements pragmatiques dans des secteurs d’activité de grande incertitude » Philippe Henry, août 2015

A la demande de la DIRECCTE Île-de-France, dans le cadre de la Stratégie Régionale pour l’Emploi (2015-2017), Benjamin Masure [3], a mené une investigation des modèles économiques des PTCE. Cette étude avait pour objet central l’analyse de la dimension IAE IAE Insertion par l’activité économique . [4]
Quelles dynamiques ? Quels fonctionnements économiques ? Quels bénéfices issus du croisement d’expérience entre PTCE et SIAE ? Quel avenir ?
Cette étude s’est donné pour objectif d’identifier les composantes économiques de huit PTCE portant des SIAE, et d’en extraire leurs logiques d’interventions.

Lire l’étude « Investigation des modèles économiques des pôles territoriaux de coopération économique (PTCE), intégrant la dimension Insertion par l’Activité Economique (IAE), Benjamin Masure avec la collaboration de Anne Hurand, Célia Orgogozo et Karim Saighi, octobre 2015

Voir plus de littérature sur les PTCE

Fondé en juillet 2013, le groupe "Analyse & Connaissance " se réunit trois à quatre fois par an pour échanger autour de la présentation d’études en cours ou finalisées. Deux séminaires de présentation des résultats de recherches, ouverts à un public élargi, ont été organisés en février 2014 et juin 2015. Il constitue réseau ouvert visant à échanger et valoriser toutes nouvelles recherches et évaluations actuelles et à venir sur les PTCE.

Ont participé au groupe de travail « Analyses et connaissances » animé par Laurent Fraisse (CRIDA/Labo de l’ESS ESS Qu’est-ce que l’Économie sociale et solidaire (ESS) ?
Définition et présentation de cette économie différente, socialement utile, coopérative et ancrée localement
) :
Alban Cogrel (Ufisc), Philippe Henry (Paris 8), Nicolas Chochoy (Institut J.B. Godin), Michel Adam (Labo de l’ESS), Danièle Demoustier (IEP Grenoble), Patrick Gianfaldoni (Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse), Françoise Bernon (Labo de l’ESS), Cécile Bourbousson (LEST, Univ. Aix-Marseille), Christopher Lecat (Université de Reims Champagne-Ardenne ),Véronique Martin (ex. France Active), Sébastien Cornu (L’Atelier Coopératif), Luc de Larminat (Opale), Véronique Martin (France Active), Philippe Lerouvillois (Florange2I), Anne-Claire Pignal (ex Coorace), Thomas Podlewski (Institut Novetat), Benjamin Masure (APPUI), Camille Sultra (Labo de l’ESS).

Contact : fraisse_laurent@orange.fr


[1Socio-économiste au CRIDA et membre du Labo ESS

[2Maître de conférences HDR retraité de l’Université Paris 8 - Saint-Denis

[3Directeur d’APPUI

[4Etude effectuée en collaboration avec Anne Hurand, Célia Orgogozo et Karim Saighi

Postez un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Transformer l’emploi, redonner du sens au travail

Nous suivre