Le Labo de l’ESS est un think tank qui construit, par un travail collaboratif, des axes structurants de l’économie sociale et solidaire, à partir d’initiatives concrètes, innovantes et inspirantes issues des territoires.

Accueil > Le Labo de l’ESS > Présentation > L’histoire du Labo de l’ESS > Pour une autre économie > Mettre en place de nouveaux indicateurs de richesse > Adopter de nouveaux indicateurs de richesse et de progrès social

Adopter de nouveaux indicateurs de richesse et de progrès social

Impression ForumPublié le 28 novembre 2011 

La situation n’a sans doute jamais été aussi favorable à l’adoption d’autres indicateurs de richesse Indicateurs de richesse Définition et de progrès. Le rapport sur la mesure de la performance économique et du progrès social de la Commission Stiglitz apporte une forte légitimité scientifique aux critiques anciennes faites au PIB comme indicateur de progrès humain. Tout le débat se situe désormais dans la construction et le choix d’indicateurs alternatifs ou complémentaires. L’absence d’indicateur parfait ne doit pas conduire à l’immobilisme.


La première priorité est d’améliorer et intégrer dans la comptabilité nationale des indicateurs non monétaires de bien-être, de santé sociale et de développement durable. Malgré leurs insuffisances, les marges d’amélioration de nombreux indicateurs complémentaires au PIB sont importantes et méritent un investissement soutenu de la collectivité.

Une seconde priorité est de fonder une politique socio-économique sur quelques indicateurs clés articulés à un tableau de bord intégrant les dimensions sociales, écologiques, d’intérêt général. Il s’agit d’institutionnaliser un nombre réduit d’indicateurs synthétiques à forte visibilité publique qui puissent être ensuite décomposés au travers un tableau de bord de notre richesse nationale.

Enfin, il convient de produire un rapport annuel sur le développement humain supervisé par une commission parlementaire et discuté à l’Assemblée nationale. Proposée en son temps par Patrick Viveret (2003), il s’agit d’assurer une large appropriation politique des nouveaux indicateurs de richesse Indicateurs de richesse Définition de manière à ce qu’ils contribuent à l’amélioration de la délibération démocratique et orientent la décision publique. De son côté, le Conseil économique, social et environnemental (CESE) propose d’animer la concertation nécessaire entre les statisticiens publics, les représentants de la société civile et, plus généralement, les citoyens sur la définition des indicateurs du développement durable.

Postez un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Nous suivre