Le Labo de l’ESS est un think tank qui construit, par un travail collaboratif, des axes structurants de l’économie sociale et solidaire, à partir d’initiatives concrètes, innovantes et inspirantes issues des territoires.

Accueil > Le Labo de l’ESS > On parle de nous > Bastien et Hugues Sibille : "Vive l’entreprise ESS libérée !"

Bastien et Hugues Sibille : "Vive l’entreprise ESS libérée !"

Impression ForumPublié le 10 avril 2018 

Hugues Sibille, président du Labo de l’ESS ESS Le terme d’Économie sociale et solidaire regroupe un ensemble de structures qui reposent sur des valeurs et des principes communs : utilité sociale, coopération, ancrage local adapté aux nécessités de chaque territoire et de ses habitants. Leurs activités ne visent pas l’enrichissement personnel mais le partage et la solidarité pour une économie respectueuse de l’homme et de son environnement. , et son fils Bastien Sibille, directeur du groupe POP, signent une tribune sur les enjeux liés à l’évolution des entreprises : "Nous observons que les générations entrepreneuriales échangent peu : celle du coopératif et celle du collaboratif, celle de l’entreprise libérée et celle de l’entreprise ESS, celle de la RSE RSE Responsabilité sociétale des entreprises, également appelée responsabilité sociale des entreprises. et celle des biens communs Biens communs Définitions ..." Extraits.

Lire l’ensemble de la tribune sur Socialter...

"Le rapport Notat-Senard a été remis au gouvernement le 9 mars dernier. Résultat de la mission "Entreprise et intérêt général Intérêt général La formule intérêt général désigne la finalité d’actions ou d’institutions censées intéresser et servir une population considérée dans son ensemble.

Source : Wikipedia
", il est destiné à mieux intégrer les enjeux sociaux et environnementaux dans les stratégies d’entreprises. Hugues Sibille, Président de la Fondation Fondation "La fondation est l’acte par lequel une ou plusieurs personnes physiques ou morales décident l’affectation irrévocable de biens, droits ou ressources à la réalisation d’une œuvre d’intérêt général et à but non lucratif." Crédit Coopératif et du Labo de l’ESS ESS Le terme d’Économie sociale et solidaire regroupe un ensemble de structures qui reposent sur des valeurs et des principes communs : utilité sociale, coopération, ancrage local adapté aux nécessités de chaque territoire et de ses habitants. Leurs activités ne visent pas l’enrichissement personnel mais le partage et la solidarité pour une économie respectueuse de l’homme et de son environnement. et son fils Bastien Sibille, Directeur général du Groupe POP et Président de la plateforme Covoiturage-libre.fr signent cette tribune pour défendre "l’entreprise sociale Entreprise sociale Entreprise de l’ESS alliant activités marchandes, finalité sociale, et service de l’intérêt général. Elle peut ainsi être sociale dans une dimension client ou par ses salariés (ciblant ou employant des personnes fragiles) par la vocation de ses produits et services ou par ses statuts. Une association adoptant une démarche entrepreneuriale et veillant à sa pérennité économique est ainsi une entreprise sociale. libérée"."

"Croisant nos lunettes générationnelles, un sujet nous apparaît à la fois sensible et important : l’articulation entre le sens, les statuts et les pratiques des entreprises qui souhaitent oeuvrer pour l’intérêt collectif Intérêt collectif Littéralement, il s’agit bien de l’ensemble des avantages ou des bénéfices dont peut profiter une collectivité spécifique. Il ne faut donc pas le confondre avec l’intérêt général qui vise le plus grand nombre. Par exemple, dans la dénomination des SCIC, le terme d’intérêt collectif désigne les différents collèges qui composent leur sociétariat et non l’utilité sociale qu’elles se sont donnée.

Source :CNCRESS
. Nous pensons ensemble que les statuts ne font pas vertu, mais que les bonnes intentions non plus. Ce qui compte c’est la façon « dont on fait entreprise ». Ici, une discussion entre « l’entreprise libérée », qui colle à l’esprit de la génération internet, et « l’entreprise ESS » portée par la génération 68, nous semble féconde. Que nous apprend la comparaison entre ces deux modèles d’entreprise ?
"

"Les deux modèles, ESS et entreprises libérées, présentent des atouts incontestables : l’ESS, en se libérant de la gouvernance Gouvernance La gouvernance est l’ensemble des règles et méthodes organisant la réflexion, la décision et le contrôle de l’application des décisions au sein d’un corps social. La gouvernance évoque souvent le « bon gouvernement » et donc des pratiques participatives et inclusives. La gouvernance renvoie aux sphères économiques, sociales, politiques, etc. issue du capital, en valorisant le projet collectif, assure la pérennité du modèle économique et l’engagement sur un projet d’utilité sociale partagé. L’entreprise libérée, en plaçant l’individu au coeur de sa démarche permet une plus grande efficacité et un meilleur épanouissement des personnes."

Lire l’ensemble de la tribune sur Socialter...

Postez un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Nos partenaires média

Nous suivre