Le Labo de l’ESS est un think tank qui construit, par un travail collaboratif, des axes structurants de l’économie sociale et solidaire, à partir d’initiatives concrètes, innovantes et inspirantes issues des territoires.

Accueil > L’ESS au quotidien > Initiatives inspirantes > Cluster ESS Grande Région : des collaborations au-delà des frontières

Cluster ESS Grande Région : des collaborations au-delà des frontières

Impression ForumPublié le 3 décembre 2020 

Le Cluster Cluster Grappes . Lieu géographique présentant une concentration au-dessus de la moyenne de sociétés industrielles et d’organismes de recherche et d’enseignement supérieur ESS ESS Le terme d’Économie sociale et solidaire regroupe un ensemble de structures qui reposent sur des valeurs et des principes communs : utilité sociale, coopération, ancrage local adapté aux nécessités de chaque territoire et de ses habitants. Leurs activités ne visent pas l’enrichissement personnel mais le partage et la solidarité pour une économie respectueuse de l’homme et de son environnement. Grande Région a été lancé à Luxembourg en juin 2018, à l’initiative du Ministère luxembourgeois du Travail de l’Emploi et de l’Economie Sociale et Solidaire, du Conseil départemental de Meurthe-et-Moselle, et de la société à impact sociétal (SIS) luxembourgeoise Ecotransfaire. L’idée de départ ? Mettre en place des collaborations transnationales autour de l’économie sociale et solidaire pour « créer des liens humains, des partenariats au-delà des frontières autour de projets structurants de l’ESS » raconte Frédéric Théate, co-responsable projets chez Ecotransfaire et coordinateur du Cluster. Si l’initiative était au départ bi-nationale, la Grande Région [1] se compose – en plus de la Lorraine et du Luxembourg - de la Wallonie (Belgique), de la Sarre et de la Rhénanie-Palatinat (Allemagne) avec qui le Cluster ambitionne de développer davantage de liens et de projets.

Créer des liens, la mission première du Cluster Cluster Grappes . Lieu géographique présentant une concentration au-dessus de la moyenne de sociétés industrielles et d’organismes de recherche et d’enseignement supérieur

En 2019, le Cluster ESS ESS Le terme d’Économie sociale et solidaire regroupe un ensemble de structures qui reposent sur des valeurs et des principes communs : utilité sociale, coopération, ancrage local adapté aux nécessités de chaque territoire et de ses habitants. Leurs activités ne visent pas l’enrichissement personnel mais le partage et la solidarité pour une économie respectueuse de l’homme et de son environnement. organise une convention transfrontalière « B2B » pour développer les échanges entre acteurs, les partenariats et les « achats à impact ». Celle-ci organisée à Mont-Saint-Martin (France) rassemblera plus de 80 entreprises de l’ESS et de l’économie plus classique implantées en France, en Belgique et au Luxembourg. « Ça a été un franc succès » s’enthousiasme Frédéric Théate qui poursuit « les personnes présentes se sont rendu compte qu’elles ne connaissaient pas forcément les autres acteurs de l’ESS de leur territoire ». Ainsi, il cite l’exemple d’une entreprise française qui se fournit à Paris pour un service en fait présent à proximité, ou celui d’acteurs de l’insertion en France qui n’avaient pas connaissance de leurs homologues au Luxembourg pourtant géographiquement si proches. Cet événement innovant et fédérateur conforte le positionnement et la valeur ajoutée du Cluster ESS Grande Région même s’il reste du travail, à commencer par clarifier la notion d’économie sociale et solidaire. En effet, si elle est définie en France et en Belgique, elle « est moins utilisée au Luxembourg, et a peu de sens en Allemagne où l’on parle plutôt de philanthropie » prévient le coordinateur qui compose dans un environnement multiculturel. A l’avenir, le Cluster aimerait utiliser davantage de notions telles que « entrepreneuriat social Entrepreneuriat social « L’entrepreneuriat social consiste à créer une activité économique viable pour répondre aux besoins sociaux et environnementaux (accès aux soins, aux énergies, au logement, gâchis à grande échelle, chômage de longue durée, circuits courts, bio, croissance verte, etc.). »  », « économie sociale », voire de « développement local ».

Cette année, de nouvelles rencontres ont été organisées en partenariat avec Saaris (Chambre de commerce de la Sarre et partenaire allemand du Cluster), en ligne cette fois (pandémie oblige), mais les entreprises ont une fois de plus répondues présentes avec un intérêt particulier de l’Allemagne, où l’ESS n’est pourtant pas très présente. Le Secrétaire d’État à l’économie de la Sarre est intervenu pendant l’événement pour montrer son intérêt à rencontrer les acteurs de l’ESS et à s’inspirer de ce qui se fait déjà ailleurs dans la Grande Région en termes de développement durable. Une intervention de bon augure pour alimenter et renforcer ce jeune réseau.

Un réseau qui se veut réactif et autonome

Le Cluster ESS Grande Région s’est construit comme un réseau européen souple et spontané, avec un accès pour les acteurs engagés. Pour y entrer, il est nécessaire de valider une charte, et de remplir un questionnaire, qui permettra au Comité de pilotage de vérifier la cohérence des engagements. Acteurs de l’ESS, de l’entrepreneuriat social et même certains réseaux de RSE RSE Responsabilité sociétale des entreprises, également appelée responsabilité sociale des entreprises. engagés sont accueillis au sein du Cluster.

De l’économie sociale et circulaire à la solidarité entre générations, de l’insertion professionnelle aux circuits courts Circuits Courts Définition du concept de circuits courts , le Cluster accueille les acteurs engagés dans le développement local et la solidarité au sens large précise Frédéric Théate, « ce qui englobe aussi l’écologie et l’alimentation ».

Le rejoindre permet, en plus de créer des liens, d’œuvrer collectivement à une économie responsable, de nouer des coopérations avec d’autres acteurs du territoire et de participer, in fine à un développement local transnational plaçant l’humain et l’environnement en son cœur. Au-delà de ces coopérations, de plus en plus de membres font appel à ce réseau avec des demandes ou besoins spécifiques auxquels le Cluster répond. Une réflexion est engagée pour développer une vraie ingénierie d’accompagnement des membres et les aider au mieux à se développer. En effet, dans cette Grande Région, qui compte parmi les plus riches d’Europe, bon nombre de défis s’offrent aux acteurs de l’ESS : mobilité, éducation populaire, ou circuits courts alimentaires font partie des enjeux de développement. Il faut aujourd’hui ajouter les enjeux liés à la crise sanitaire dont les réponses passent par plus de solidarité mais aussi par des réflexions sur les nouveaux modèles de développement et la digitalisation.

Côté modèle économique, le réseau est pour le moment co-financé par des fonds européens INTERREG Nord West Europe, car il fait partie d’un projet plus large « SUNSE » visant à développer l’entrepreneuriat social en Europe ; par des fonds publics luxembourgeois, et soutenu par le Conseil départemental de Meurthe-et-Moselle et par Saaris. Cependant, le Cluster ESS Grande Région aspire à se développer et à s’autonomiser au maximum pour être un vrai outil de développement territorial transnational au service de ses membres. Cette recherche de modèle économique autonome constitue l’un des enjeux du Cluster pour l’année 2021, de pair avec le développement d’une communication plus poussée pour le faire connaître plus largement. Il devrait tisser des liens avec les universités pour présenter l’ESS et ses opportunités aux étudiants qui, s’ils aspirent au changement, ne connaissent pas toujours bien les opportunités de se développer et entreprendre qu’offre cette « nouvelle économie ».

Un point de connexion entre le terrain et l’Europe

L’une des forces du Cluster réside dans sa capacité à favoriser les liens entre les personnes et les structures qui « par-delà des frontières ont quelque chose en commun et veulent amorcer des coopérations » s’enthousiasme le coordinateur. « Quand on rassemble à la fois un Secrétaire d’Etat allemand, des structures de l’ESS lorraines et des entreprises luxembourgeoises et allemandes, on sent qu’une même nécessité d’agir émerge à travers l’Europe ». Ce qui distingue aussi le Cluster d’autres initiatives est sa dimension transnationale : il est parmi les tout premiers cluster de ce type en Europe, ainsi que sa proximité avec les acteurs de terrain.
Au-delà des liens entre acteurs de l’ESS, le Cluster permet aussi de favoriser le dialogue entre le terrain et l’Europe, pour laquelle l’économie sociale et le développement local sont enfin considérés comme des maillons indispensables pour une reprise européenne où « le social » jouerait un rôle majeur. Dans ce contexte, la Commission est particulièrement désireuse de mieux comprendre les défis des acteurs de l’économie sociale et des entrepreneurs sociaux. C’est ce dernier point de connexion qu’il espère consolider dans les mois à venir.

Au cœur d’une région multiculturelle et qui connaît un développement inégal, ce réseau dynamique et engagé se positionne comme un réel acteur du développement territorial centré sur l’humain et le local, mais également comme un acteur européen du changement. Une initiative à suivre pour s’ouvrir sur l’Europe !

Rédaction : Sophie Bordères
Crédits photos : Cluster ESS Grande Région

Pour aller plus loin :
Lien LinkedIn : https://www.linkedin.com/company/cluster-ess-gr/
Lien Facebook : https://www.facebook.com/ClusterESSGR
Site : http://www.clusteress-gr.eu/


[1La Grande Région est un Groupement Européen de Coopération Territoriale (GECT) qui a pour but d’améliorer la coopération politique, économique et les partenariats entre les différents acteurs. https://fr.wikipedia.org/wiki/Grande_R%C3%A9gion#Historique

Postez un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Nous suivre