Le Labo de l’ESS est un think tank qui construit, par un travail collaboratif, des axes structurants de l’économie sociale et solidaire, à partir d’initiatives concrètes, innovantes et inspirantes issues des territoires.

Accueil > L’ESS au quotidien > L’actu de l’ESS > COP22 et transition énergétique, pas sans l’ESS !

COP22 et transition énergétique, pas sans l’ESS !

Impression ForumPublié le 18 octobre 2016 

A la veille de la COP22, 22ème Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC), qui se tient à Marrakech du 7 au 18 novembre prochains, il est important de rappeler que l’ESS ESS Qu’est-ce que l’Économie sociale et solidaire (ESS) ?
Définition et présentation de cette économie différente, socialement utile, coopérative et ancrée localement
est un levier puissant de participation citoyenne, condition d’une implication durable de la société dans la transition énergétique. Et chaque structure de l’ESS peut agir, maintenant !

Bientôt la COP22 et le Mois de l’ESS ESS Qu’est-ce que l’Économie sociale et solidaire (ESS) ?
Définition et présentation de cette économie différente, socialement utile, coopérative et ancrée localement
, c’est le moment rêvé pour les structures de l’ESS de montrer qu’elles agissent concrètement pour la transition énergétique. Une solution toute simple : s’engager sur une ou plusieurs actions proposées par la campagne 1 000 structures de l’ESS s’engagent pour la transition énergétique citoyenne qui a démarré à la veille de la COP21.

Vous pouvez vous engager facilement aujourd’hui, sur une ou plusieurs actions :

Pour faire part de votre engagement, rendez-vous ici.

Les projets citoyens de transition énergétique, la plus-value de l’ESS

Une transition énergétique citoyenne prend corps, en Europe du Nord et, plus timidement, en France, au travers de projets entrepreneuriaux coopératifs de production d’énergie ou de maîtrise de celle-ci, dans le transport, l’habitat, la consommation… Ces projets, ancrés dans les territoires, vont au-delà de la seule plus value écologique. De consommateur passif, le citoyen devient acteur de la transition énergétique.

Sensibilisé et formé, il s’implique dans la sobriété énergétique, la réduction de sa consommation. Partie prenante d’un projet collectif, il développe des solidarités de proximité et donne chair au « mieux vivre ensemble ». Ces projets n’ayant pas comme finalité première la lucrativité, ils consolident l’emploi en faisant travailler les entreprises locales. Les investissements restent sur le territoire et deviennent un levier du développement économique local.

Cette forme de transition énergétique citoyenne permet au citoyen de s’approprier la question énergétique. Mais aussi d’agir sur la transformation du modèle socio-économique qu’elle impose, dans le sens de davantage de démocratie économique. Et c’est bien à ce niveau que l’économie sociale et solidaire (ESS) a un rôle essentiel à jouer.

Pour en savoir plus, retrouvez notre publication Pour une transition énergétique citoyenne et ses 8 propositions.

Postez un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Nous suivre