Le Labo de l’ESS, association reconnue d’intérêt général, est un think tank qui construit, par un travail collaboratif, des axes structurants de l’économie sociale et solidaire, à partir d’initiatives concrètes, innovantes et inspirantes issues des territoires.

Accueil > Que faisons-nous ? > Nos Focus > Les tribunes du Labo > Et maintenant, qu’allons-nous faire ?

Et maintenant, qu’allons-nous faire ?

Impression ForumPublié le 14 mai 2012 

Une tribune de Jean-Marc Borello, Président du Groupe SOS, Président du Mouvement des entrepreneurs sociaux (Mouves).


Il ne s’agit plus uniquement de la promotion de l’entrepreneuriat social Entrepreneuriat social Définition ou de l’économie sociale et solidaire. Il s’agit d’accompagner l’action publique et le nouveau gouvernement. Celui-ci devra non seulement se conformer à une règle désormais admise, la diminution des dépenses publiques, mais aussi se confronter à des sujets majeurs tels que l’accès au logement, à l’emploi, aux soins, à l’éducation… Alors, Que faire ?

Doit-on rappeler que dans les secteurs de la santé et de l’accueil de personnes âgées dépendantes, les établissements privés non lucratifs apparaissent, pour la grande majorité des analystes indépendants, comme une voie d’avenir. Ils permettent de garantir l’accès aux soins ou la prise en charge du grand âge dans des conditions financières compatibles avec les budgets de l’Assurance maladie et des départements.

Les entreprises d’insertion, quant à elles, permettent l’accès à l’emploi de ceux qui sont éloignés, et ce dans l’ensemble des secteurs de l’économie. Pour 1 euro investi, les pouvoirs publics en économisent 3 grâce au retour sur le marché du travail des salariés accompagnés.

En 2012, un cabinet de conseil a calculé l’impact économique d’un certain nombre de dispositifs : logement de personnes démunies, activités physiques pour personnes âgées, accompagnement de personnes menacées de surendettement, etc. Résultat : ce sont plusieurs millions d’euros économisés chaque année pour la collectivité. Mais si ces dispositifs étaient développés, les économies générées seraient de plusieurs milliards.

Ainsi, les entreprises sociales démontrent au quotidien que la baisse des coûts peut être accompagnée par plus de solidarité. Qu’elles soient en lancement ou aient plus de 20 ans d’existence, elles constituent des expériences réussies qu’il faut développer, dupliquer, multiplier. Qu’elles comptent 5 salariés ou 10 000, elles sont déterminées à démontrer la pertinence de leur modèle économique : le seul qui permet de créer à la fois de la richesse et de la solidarité.

Associations, mutuelles, coopératives, fondations, entreprises sociales, nous mettrons demain l’efficacité économique au service de l’Intérêt Général.

Jean-Marc Borello,
Président du Groupe SOS,
Président du Mouves

Partagez votre avis sur cette tribune, commentez-la, diffusez-là si vous le souhaitez, en n’omettant pas de citer le Labo de l’ESS ESS Qu’est-ce que l’Économie sociale et solidaire (ESS) ?
Définition et présentation de cette économie différente, socialement utile, coopérative et ancrée localement
comme source.

Postez un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Nous suivre