Le Labo de l’ESS, association reconnue d’intérêt général, est un think tank qui construit, par un travail collaboratif, des axes structurants de l’économie sociale et solidaire, à partir d’initiatives concrètes, innovantes et inspirantes issues des territoires.

Accueil > L’ESS au quotidien > Initiatives inspirantes > Hepoc : un drôle d’oiseau dans le monde de l’éco-construction

Hepoc : un drôle d’oiseau dans le monde de l’éco-construction

Impression ForumPublié le 6 février 2013 

Spécialiste de construction et de rénovation écologique, Hepoc est une entreprise générale de bâtiment pour laquelle l’éco-construction est plus qu’un concept marketing vendeur et dans l’air du temps : c’est une (r)évolution de l’acte de construire. Cette entreprise ouvre aussi à des personnes non diplômées la possibilité de découvrir un métier d’avenir et leur permet une insertion durable dans le monde du travail.

"Une filière d’avenir, des métiers en forte expansion, pourvoyeurs d’emploi et respectueux de l’environnement". Voilà résumé par Frédéric Mathis, co-gérant, les ingrédients qui aujourd’hui font la réussite de l’entreprise Hepoc, installée à Poucharramet, village de 859 habitants situé à 40 kilomètres de Toulouse. Toutes les solutions proposées à ses clients (entreprises, collectivités, particuliers…) sont développées avec des modes de construction respectueux de l’environnement dans une optique d’économie d’énergie.

D’une offre globale en éco-construction à une dimension humaine affirmée

Tout commence en 2004 à partir d’une initiative citoyenne : la création d’une association Association Définition d’éducation à l’environnement appelée 3PA. De l’animation d’ateliers pédagogiques en milieu scolaire et périscolaire, à des cafés associatifs, le collectif de citoyens engagés développe de multiples actions. Tellement convaincants, ils deviennent, au gré du temps, des experts ambassadeurs de l’éco-construction, ils suscitent de la curiosité, ils identifient un besoin… et font émerger une entreprise ! Comme si tout allait de soi, Hepoc naît ainsi en 2011 avec un beau carnet de commande. Maisons à ossature bois, en chanvre, en paille, à énergie passive et parfois positive, etc., l’offre s’élargit, la clientèle également.

La vision écologique d’Hepoc, c’est donc une dimension environnementale forte [1]. C’est aussi une dimension sociale affirmée, en particulier par son statut d’entreprise d’insertion. Comme l’exprime Frédéric, "notre double identité, notre spécificité, nous permet de devenir peu à peu un acteur incontournable dans le domaine de l’éco-construction. Nous faisons concrètement le lien entre les dimensions sociales et environnementales de l’écologie. C’est important de réfléchir en transversalité !" Preuve à l’appui, en images, par le biais d’une vidéo réalisée par le CNEI :

Un triple objectif guide donc l’entreprise : apporter une réponse au chômage des jeunes, ouvrir des débouchés dans un secteur pourvoyeurs d’emploi, développer une filière d’avenir.

L’humain au centre de chaque projet de construction

Frédéric parle avec plaisir du tout premier chantier : la construction du local de la première ressourcerie toulousaine, la Glânerie, dont l’objectif est le réemploi ou le recyclage d’objets . Elle emploie elle aussi des personnes en contrats d’insertion. "Tout se tient ! C’est en effet une bonne façon de bâtir concrètement un nouveau monde, un nouveau modèle de société", d’une manière écologique et durable, pour des projets qui vont dans le même sens et "qui mettent l’humain au centre des préoccupations", nous dit-il. Et parmi les chantiers en cours, une maison d’architecte de 250 m², à énergie passive, en bois, avec une isolation en chanvre, un jacuzzi… "un rêve de bâtisseur !"

Hepoc est aujourd’hui un acteur reconnu en matière de rénovation et de construction écologique. Ses dirigeants réfléchissent à une labellisation pour garantir la qualité écologique de leurs bâtiments ; Frédéric Mathis susurre à dessein un nom qui donne déjà envie d’entrer dans une nouvelle ère : label Hepoc… Et pour renforcer son avance, l’entreprise songe à "la création d’une maison bois à coût maîtrisé et modulable dans la vie". Une maison destinée à tous ceux qui souhaitent faire construire et qui, dès le début, soit pensée pour évoluer en fonction des ressources et des évolutions de la famille (ajout d’une chambre, d’un étage, d’une véranda, d’une salle de jeux…).

Cette entreprise prend en compte les hommes et les femmes qui habiteront les espaces qu’elle conçoit et fabrique. Avec un carnet de commande sur 12 mois que beaucoup d’entreprises lui envieraient, et notamment dans le secteur du bâtiment, la preuve de sa viabilité économique n’est plus à faire. Conventionnée entreprise d’insertion, elle démontre sa capacité d’accès à des métiers valorisants avec des débouchés professionnels. Puisque le marché de l’éco-construction a le vent en poupe, ceux qui maîtriseront les nouvelles techniques seront effectivement favorisés sur le marché de l’emploi. Tant de qualités qui collent à l’identité de cette "entreprise sociale" à 360° !

Pour en savoir plus :
Frédéric Mathis invité en janvier 2013 de Carnets de campagne sur France Inter :


[1Concevoir et construire durable constitue un véritable défi dans un secteur – le bâtiment - qui dégage plus de 25% des émissions nationales de gaz à effet de serre - Chiffres de l’Agence pour le développement de l’environnement et la Maitrise de l’énergie (Ademe).

Postez un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.