Le Labo de l’ESS est un think tank qui construit, par un travail collaboratif, des axes structurants de l’économie sociale et solidaire, à partir d’initiatives concrètes, innovantes et inspirantes issues des territoires.

Accueil > Le Labo de l’ESS > Présentation > L’histoire du Labo de l’ESS > Pour une autre économie > Pour un Etat investisseur social > Investir, professionnaliser et sécuriser les métiers et services (...)

Investir, professionnaliser et sécuriser les métiers et services d’avenir

Impression ForumPublié le 28 novembre 2011 

Au-delà d’une préservation à court terme d’emploi face à une conjoncture exceptionnelle, anticiper l’après crise, c’est aussi investir dans les métiers de demain et les emplois d’intérêt général.


D’après les projections du Commissariat général au plan et de la DARES (2005), la tertiarisation de l’économie devrait se poursuivre.

L’environnement, l’éducation, la formation professionnelle, la santé, l’action sociale, culturelle et sportive, les services à la personne sont autant de secteurs identifiés comme créateurs d’emplois et sur lesquels l’ESS ESS Qu’est-ce que l’Économie sociale et solidaire (ESS) ?
Définition et présentation de cette économie différente, socialement utile, coopérative et ancrée localement
est déjà fortement positionnée. Encore faut-il les considérer comme un investissement social et environnemental indispensable à la performance, au bien-être et à l’équilibre écologique futur de notre société.

Plus que jamais, l’ESS est au cœur d’un choix de société de service. Soit le développement des services est considéré comme celui d’emplois peu productifs, mal rémunérés et dont le financement induit un accroissement des inégalités de revenus ainsi qu’une marchandisation croissante. Soit l’on considère qu’au regard des bénéfices collectifs qu’ils engendrent en termes d’apprentissage et de qualification, de prévention des risques sociaux, de conciliation de la vie professionnelle et de la vie familiale, de préservation de l’environnement, ces emplois d’intérêt général sont au cœur d’un Etat d’investissement social que plusieurs auteurs appellent de leurs vœux (Méda, 2009 ; Delors, Dollé, 2009).

Cette politique d’investissement social pourrait prendre la forme d’un plan national pour le développement des services sociaux et environnementaux d’intérêt général (CPCA, 2009).

Postez un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Nous suivre