Le Labo de l’ESS est un think tank qui construit, par un travail collaboratif, des axes structurants de l’économie sociale et solidaire, à partir d’initiatives concrètes, innovantes et inspirantes issues des territoires.

Accueil > L’ESS au quotidien > L’actu de l’ESS > "L’alimentation autrement" : trois acteurs récompensés par la Fondation (...)

"L’alimentation autrement" : trois acteurs récompensés par la Fondation Macif

Impression ForumPublié le 4 avril 2012 

"Penser, innover, agir pour apporter un mieux être et un mieux vivre aux personnes sur les territoires !" Voilà résumé par son Président, Alain Philippe, l’ambition du concours lancé par la Fondation Fondation Définition Macif, appuyant son architecture sur un tryptique : santé, biodiversité et circuits courts Circuits Courts Définition du concept de circuits courts / accessibilité.

"S’agissant de la santé, l’objectif était de contribuer à changer les habitudes alimentaires par l’information, la sensibilisation, l’éducation.
Contribuer aussi à améliorer l’offre alimentaire.
Pour le second pilier, il s’agissait de participer à la préservation et à la reconquête de la biodiversité.
Quant aux circuits courts Circuits Courts Définition du concept de circuits courts et à l’accessibilité, la Fondation Fondation Définition entendait favoriser le développement de circuits courts de commercialisation des produits agricoles pour une offre alimentaire accessible, mettant en avant des produits de saison et contribuant à la promotion de l’économie locale.
La grande leçon apportée par les 300 dossiers de candidature reçus, est qu’ils révèlent une très forte conscience des grands enjeux sociétaux et par là environnementaux, économiques et sociaux, émanant des porteurs de projets."

Après trois mois de concours et 403 dossiers reçus, 20 lauréats régionaux ont été distingués dans toute la France par un prix de 10.000 euros chacun. Le 3 avril dernier la Fondation a récompensé trois de ces lauréats par un prix national.

Biopousses (Coutances / 50) - Prix spécial du jury

L’association Biopousses est une pépinière d’entreprises de maraîchers bios. La création de cette couveuse de maraîchers permettra de développer des circuits courts de production et de commercialisation afin de proposer des produits de qualité tout en préservant la biodiversité. Une structuration de la filière bio et une amélioration de l’offre alimentaire qui bénéficieront en premier lieu aux élèves des établissements scolaires et à la restauration collective locale dont les cuisiniers se verront accompagnés dans leur changement de
pratiques, clé de la réussite de ce projet.

Pour Alain Philippe, "des projets comme celui-ci, qui visent à structurer et développer la filière légumes bio de proximité, sur le territoire local, par la mise en place d’une pépinière maraîchère bio, pour accueillir des candidats à l’installation, pendant 1 à 3 ans, dans un cadre sécurisé au niveau technique, en mettant à la disposition temporaire des "couvés", des terres, du matériel et des locaux, forment le noyau dur et expérimental d’initiatives reproductibles techniquement et économiquement, sur d’autres secteurs.

La démarche en légumes bio, la volonté nationale de développer les produits bio dans les cantines scolaires, font dire aux promoteurs de ces nouvelles filières entrepreneuriales que "la généralisation de pratiques de culture biologique permettra, à la fois de maintenir un taux d’emploi dans le secteur agricole, de conserver la qualité des sols, de l’eau et la biodiversité, et de garantir la santé de nos enfants."

CPIE Bassin de Thau (Meze / 34) - Catégorie 1*

En distribuant auprès des habitants des communes du bassin son "Panier Poissons Coquillages" hebdomadaire, composé de produits de la mer issus de la lagune, le Centre Permanent d’Initiative à l’Environnement (CPIE) du Bassin de Thau a su mettre en place un circuit court de vente collective, écologiquement respectueux et permettant la mise en valeur et la création de lien social. Une initiative qui associe le citoyen à la préservation de la biodiversité sur son territoire et fait découvrir et redécouvrir au plus grand nombre les produits des artisans de la mer.

"Outre la possibilité offerte aux habitants de s’approprier ou de se réapproprier le terroir local, le projet permet à deux professions différentes de s’allier, pour valoriser leur terroir commun et la préservation de leurs petits métiers. Il s’agit de la pêche et de la conchyliculture. Cet exemple, dans le florilège des dossiers reçus, témoigne aussi de la désormais irréversible orientation prise par les acteurs les plus innovants dans le champ entrepreneurial de la production maraîchère, ainsi que par les collectivités territoriales.

Toutes les initiatives innovantes qui émergent ici et là, indiquent une voie que de plus en plus de consommateurs voudront emprunter.
L’agriculture productiviste et la distribution à vocation mercantile ont encore de beaux jours devant eux, probablement, cependant la réussite avérée et la capacité à en démontrer les vertus, d’une agriculture écologiquement intensive, fera probablement, à terme, vaciller le socle des certitudes, de ceux qui demeurent encore fermés aux principes et aux pratiques d’une économie sociale, pertinente aussi, sur ce champ là."

SCIC SCIC Société Coopérative d’Intérêt Collectif Garro (Mendionde / 64) - Catégorie 2*

Basée dans le Domaine Garro à Mendionde, la Société Coopérative Coopérative Une coopérative est un groupement d’individus (commerçants, consommateurs, producteurs…) choisissant de mettre leurs moyens en commun afin de satisfaire leurs besoins. d’Intérêt Collectif Garro développe une ferme modèle pour une production en maraîchage biologique et durable. Objectifs : développer l’agriculture biologique en Pays Basque et la commercialisation en circuit court de légumes auprès de cantines scolaires, maisons de retraite, marchés et magasins de la région. L’activité de la ferme ne se limitera pas à la production puisque sera aussi assurée sur place la formation de jeunes agriculteurs aux techniques de l’agriculture biologique.

"Ce projet se veut moteur d’une nouvelle dynamique territoriale agricole, en développant une ferme pilote pour la production en maraîchage biologique et durable, en expérimentant de nouvelles techniques, en assurant la formation pratique de jeunes agriculteurs et en promouvant l’emploi salarié.

Cette initiative constituée sous forme de Société Coopérative d’Intérêt Collectif (SCIC), plaide pour le rapprochement conceptuel et opérationnel entre Innovation Sociale et Economie Sociale. Si la première doit faire émerger des solutions nouvelles pour apporter des réponses à des besoins sociaux non satisfaits, si les initiatives pour promouvoir une alimentation durable et responsable sont bien considérées comme innovantes socialement, alors nul ne doute que l’économie sociale doit être le catalyseur de toute cette effervescence sociétale, environnementale et citoyenne."

*La Catégorie 1 comprend les structures créées depuis plus de six mois à la date du 1er février 2012 et la Catégorie 2, celles créées depuis moins de 6 mois, ou en cours de création à la date du 1er
février 2012

Pour en savoir plus :

Postez un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

L’alchimie de l’écosystème financier solidaire

Transformer l’emploi, redonner du sens au travail

Nous suivre