Le Labo de l’ESS, association reconnue d’intérêt général, est un think tank qui construit, par un travail collaboratif, des axes structurants de l’économie sociale et solidaire, à partir d’initiatives concrètes, innovantes et inspirantes issues des territoires.

Accueil > Le Labo de l’ESS > On parle de nous > Le Labo dans Carenews > [L’INSTANT ESS] Economie sociale et solidaire et culture

[L’INSTANT ESS] Economie sociale et solidaire et culture

Impression ForumPublié le 28 avril 2017 

L’ESS ESS Qu’est-ce que l’Économie sociale et solidaire (ESS) ?
Définition et présentation de cette économie différente, socialement utile, coopérative et ancrée localement
(économie sociale et solidaire) tend à dépasser l’enrichissement personnel pour mettre les activités économiques au service de la société et du citoyen. C’est un secteur porteur, qui se construit en lien avec l’intérêt général. Tous les mois, l’association Association Définition Le Labo de l’ESS livre pour carenews.com un focus. Ce mois-ci, le Labo se penche sur la culture. La culture participe de la démocratie ; l’ONU garantit d’ailleurs le "droit de participer à la vie culturelle". Cette participation peut prendre le visage de comités de coconstruction ou de cocréation. Ce sujet fondamental doit être pensé et porté par le secteur, surtout dans un contexte de transition culturelle.

Cet article a été publié le Jeudi 27 avril 2017, pour Carenews.

Droits culturels

Être acteur de la vie culturelle et sociale de la cité. Voir ses connaissances et ses capacités de création culturelle reconnues. Avoir accès aux patrimoines et pouvoir construire son identité culturelle grâce à eux. Mais aussi participer à la construction de programmes artistiques, collaborer en tant que citoyen à des expositions, spectacles, ateliers… Ces enjeux et les pratiques qu’ils créent favorisent la démocratie, à travers la gouvernance Gouvernance Définition partagée et la co-construction, valeurs fondamentales de l’économie sociale et solidaire. Ils s’articulent autour de la notion de droits culturels.

Les droits culturels sont des droits fondamentaux au même titre que l’ensemble des droits de l’homme : ils garantissent le « droit de chacun de participer à la vie culturelle », selon un texte de l’ONU. Ils sont inscrits dans la législation française depuis la loi NOTRe, qui se réfère à la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles de l’UNESCO.

Culture et participation

Il faut ici comprendre le mot « culture » au sens large : il s’agit de l’ensemble des manifestations d’un groupe d’individus, depuis sa façon de cuisiner ou de faire du sport jusqu’à sa littérature ou ses arts plastiques. Cet ensemble est en perpétuelle mutation : créations, adaptations, innovations… C’est une culture vivante et que les citoyens font vivre.

Car participer à la vie culturelle, c’est par exemple construire l’offre d’un centre culturel, dans un comité qui comprend citoyens, élus et techniciens, comme chez Grain de Sel. C’est aussi co-créer une œuvre, chaque citoyen étant invité à prendre des photos de son quotidien pour les faire vivre dans une mise en espace projetée sur des bâtiments, comme au château de Goutelas.

L’intégralité de l’article sur Carenews.

Postez un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Nous suivre