Le Labo de l’ESS est un think tank qui construit, par un travail collaboratif, des axes structurants de l’économie sociale et solidaire, à partir d’initiatives concrètes, innovantes et inspirantes issues des territoires.

Accueil > Le Labo de l’ESS > On parle de nous > Partenariats médias > Le Labo dans Carenews > [L’INSTANT ESS] PTCE : « Coopérer & innover en faveur des territoires (...)

[L’INSTANT ESS] PTCE : « Coopérer & innover en faveur des territoires »

Impression ForumPublié le 25 juillet 2017 

L’ESS ESS Le terme d’Économie sociale et solidaire regroupe un ensemble de structures qui reposent sur des valeurs et des principes communs : utilité sociale, coopération, ancrage local adapté aux nécessités de chaque territoire et de ses habitants. Leurs activités ne visent pas l’enrichissement personnel mais le partage et la solidarité pour une économie respectueuse de l’homme et de son environnement. (économie sociale et solidaire) tend à dépasser l’enrichissement personnel pour mettre les activités économiques au service de la société et du citoyen. C’est un secteur porteur, qui se construit en lien avec l’intérêt général Intérêt général La formule intérêt général désigne la finalité d’actions ou d’institutions censées intéresser et servir une population considérée dans son ensemble.

Source : Wikipedia
. Tous les mois, l’association Association Une association est le regroupement d’au moins deux personnes, mettant leurs activités ou leurs connaissances en commun, par un contrat d’association (contrat de droit privé). L’objectif de cette convention doit avoir un but autre que le partage de bénéfices entre les parties, d’où l’appellation d’"association à but non lucratif". Le Labo de l’ESS livre pour carenews.com un focus. Ce mois-ci, le Labo se penche sur les pôles territoriaux de coopération Coopération Acteurs qui ont des intérêts similaires qu’ils planifient ensemble, où ils négocient leurs rôles mutuels et partagent des ressources pour atteindre un objectif commun tout en maintenant leur identité économique (PTCE PTCE Pôles territoriaux de coopération économique. ). Que sont ces structures de l’ESS ? Le Labo de l’ESS vient de publier une étude sur les PTCE et éclaire l’activité et le fonctionnement de ces territoires.

Cet article a été publié le lundi 24 juillet 2017, pour Carenews.

Un pôle territorial de coopération Coopération Acteurs qui ont des intérêts similaires qu’ils planifient ensemble, où ils négocient leurs rôles mutuels et partagent des ressources pour atteindre un objectif commun tout en maintenant leur identité économique, qu’est-ce que c’est ?

Le Labo de l’ESS ESS Le terme d’Économie sociale et solidaire regroupe un ensemble de structures qui reposent sur des valeurs et des principes communs : utilité sociale, coopération, ancrage local adapté aux nécessités de chaque territoire et de ses habitants. Leurs activités ne visent pas l’enrichissement personnel mais le partage et la solidarité pour une économie respectueuse de l’homme et de son environnement. vient de publier une étude sur les pôles territoriaux de coopération économique (PTCE PTCE Pôles territoriaux de coopération économique. ) : ces groupements de structures de l’économie sociale et solidaire (association Association Une association est le regroupement d’au moins deux personnes, mettant leurs activités ou leurs connaissances en commun, par un contrat d’association (contrat de droit privé). L’objectif de cette convention doit avoir un but autre que le partage de bénéfices entre les parties, d’où l’appellation d’"association à but non lucratif". , coopératives…), de collectivités territoriales, d’entreprises « classiques » et d’acteurs universitaires sont reconnus par la loi depuis 2014 et sont environ 160 aujourd’hui en France. Leur objet est de structurer la coopération entre ces acteurs divers, permettre la mutualisation de moyens et la construction d’une stratégie commune afin de développer un secteur d’activité (par exemple : les éco-activités, l’insertion par l’activité économique…), de dynamiser l’emploi au niveau local et de créer de la richesse économique et sociale à travers la coopération, plutôt que la concurrence.

Coopérer plutôt que se concurrencer : la clé du développement social et solidaire

Que nous apprend l’Enquête d’analyse des PTCE ? D’abord, elle donne des éléments chiffrés précis sur ces pôles, qui pour la première fois sont des chiffres consolidés pour l’ensemble des structures membres d’un PTCE (en moyenne, une vingtaine de membres) : pour les 115 structures qui ont répondu au questionnaire quantitatif, les emplois représentent près de 2 200 équivalents temps plein, dont plus de 10 % sont investis dans les activités du PTCE. Pour les structures ayant une activité marchande, 8,2 % de leur chiffre d’affaires est généré par leur appartenance à leur PTCE. En effet, l’appartenance à la structure permet une meilleure coopération économique avec l’ensemble des membres du PTCE et les structures du territoire.

L’intégralité de cet article sur Carenews.

Postez un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Nous suivre