Le Labo de l’ESS est un think tank qui construit, par un travail collaboratif, des axes structurants de l’économie sociale et solidaire, à partir d’initiatives concrètes, innovantes et inspirantes issues des territoires.

Accueil > Le Labo de l’ESS > On parle de nous > La crise, accélérateur d’une économie à impact ?

La crise, accélérateur d’une économie à impact ?

Impression ForumPublié le 4 mai 2020 

En pointant les faiblesses de la France, le Covid-19 replace sur le devant de la scène des métiers sous-estimés et interroge sur notre système économique. Ce virus pourrait-il faire bouger les lignes politiques vers une stratégie économique plus durable ?

"Le coronavirus a déjà tué plus de 20 000 personnes en France et 200 000 dans le monde. Il pourrait également faire disparaître ceux qui construisent l’avenir dont notre monde a besoin : un avenir durable, résilient et écologique”. C’est par ces mots que débute une tribune dans laquelle des acteurs de l’économie à impact réclament 1 milliard d’euros pour aider le secteur. Comme les autres pans de l’économie, cette branche particulière, doit faire face à une baisse drastique de ses revenus.

SOS, secteur en détresse !

Les mesures prises par l’État pour tenter de juguler les hémorragies de trésorerie des entreprises ont étonnamment du mal à s’appliquer aux acteurs de l’ESS ESS Le terme d’Économie sociale et solidaire regroupe un ensemble de structures qui reposent sur des valeurs et des principes communs : utilité sociale, coopération, ancrage local adapté aux nécessités de chaque territoire et de ses habitants. Leurs activités ne visent pas l’enrichissement personnel mais le partage et la solidarité pour une économie respectueuse de l’homme et de son environnement. . “On constate un véritable laisser de côté des petites startups et associations qui ne sont pas dans un schéma de levée de fonds classique et sont sous-capitalisées” , s’indigne Eva Sadoun, fondatrice de Lita.co et co-présidente de Tech For Good France. Le gouvernement peut avoir la tentation de " considérer que l’urgence est à la sauvegarde d’une économie sinistrée plutôt qu’à la transition sociale et environnementale et à l’évolution vers un nouveau modèle de croissance" , ajoute Jean Moreau, co-fondateur de Phenix et co-président de Tech For Good France. Leur statut hybride, qui leur permet de ne pas dépendre des subventions étatiques, devient aujourd’hui un caillou dans leurs chaussures. Les difficultés de l’ESS à bénéficier de ces dispositions financières souligne “le manque de reconnaissance de leur rôle par l’État” , estime Hugues Sibille, président du Labo de l’ESS.

Lire l’article complet sur le site de Maddyness

Postez un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Nos partenaires média

Nous suivre