Le Labo de l’ESS est un think tank qui construit, par un travail collaboratif, des axes structurants de l’économie sociale et solidaire, à partir d’initiatives concrètes, innovantes et inspirantes issues des territoires.

Accueil > L’ESS au quotidien > L’actu de l’ESS > Le baromètre de la finance solidaire dévoile des chiffres encourageants

Le baromètre de la finance solidaire dévoile des chiffres encourageants

Impression ForumPublié le 16 juin 2016 

En collaboration avec le quotidien La Croix, Finansol vient de publier la 14ème édition du Baromètre de la finance solidaire qui dévoile les chiffres et les grandes tendances d’évolution du secteur. Les chiffres révèlent que les français ont déposé 1,62 milliard d’euros sur des produits d’épargne solidaire en 2015, soit la plus forte collecte jamais enregistrée.

Plus d’un million d’épargnants ont déjà orienté une partie de leur argent vers la finance solidaire dont l’objectif est de financer des entreprises exerçant des activités à forte utilité sociale et/ou environnementale. 344 000 placements solidaires de plus ont été souscrits l’an dernier, pour un montant de 1.62 milliard d’euros.

Avec ces nouveaux dépôts, les sommes totales investies dans des produits solidaires atteignaient au 31 décembre 2015, 8.46 milliards d’euros, soit une hausse de 24% en un an. Cette épargne, venant essentiellement de particuliers, est partiellement investie dans différentes catégories de produits financiers qui proposent divers mécanismes de solidarité.

De nouveaux produits d’épargne créés

En 2015, 17 nouveaux produits d’épargne ont été labellisés par Finansol. Parmi eux, se trouvent des sociétés d’investissement créées par des acteurs de la solidarité pour pouvoir collecter directement l’épargne des Français. De nouveaux produits d’épargne ont aussi été créés par de grands réseaux bancaires (La Banque Postale, Société Générale), soucieux de compléter leur offre solidaire.
Malgré cette dynamique, la finance solidaire ne pèse que 0,19 % du patrimoine financier des Français.

Aussi, deux chantiers importants sont à l’étude. D’abord, la création d’un livret de développement durable solidaire (LDDS), annoncé mi-janvier par le président de la République et discuté à l’Assemblée nationale. Chaque détenteur d’un LDD pourra donner la totalité ou une partie des intérêts de son livret à une association Association Définition ou à une entreprise.

Le deuxième chantier est la création d’un fonds d’investissement par la Caisse des dépôts et d’autres institutionnels (banques, assurances, organismes de retraite) pour financer des entreprises de l’économie sociale et solidaire en croissance. Il pourrait atteindre, à terme, 100 millions d’euros.
Au regard du contexte actuel, le nombre croissant d’épargnants faisant le choix de l’épargne solidaire marque leur soutien aux entreprises qui apportent des réponses concrètes aux enjeux économiques et sociaux de notre société.

Commentaires

Postez un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Nous suivre