Le Labo de l’ESS, association reconnue d’intérêt général, est un think tank qui construit, par un travail collaboratif, des axes structurants de l’économie sociale et solidaire, à partir d’initiatives concrètes, innovantes et inspirantes issues des territoires.

Accueil > L’ESS au quotidien > L’actu de l’ESS > Le Ministère de l’économie sociale et solidaire signe une convention avec (...)

Le Ministère de l’économie sociale et solidaire signe une convention avec l’USGERES

Impression ForumPublié le 16 janvier 2013 

Benoît Hamon et Thierry Repentin, ministre délégué chargé de la formation professionnelle et de l’apprentissage ont signé avec l’Union des syndicats et groupements d’employeurs représentatifs dans l’économie sociale (USGERES) une convention cadre précisant les engagements des employeurs de l’économie sociale et solidaire (ESS ESS Qu’est-ce que l’Économie sociale et solidaire (ESS) ?
Définition et présentation de cette économie différente, socialement utile, coopérative et ancrée localement
) en matière de formation des jeunes recrutés en emplois d’avenir lundi 14 janvier.


L’objectif de ce protocole d’accord est de permettre la construction de parcours qualifiants et de formation des jeunes en emploi d’avenir dans l’économie sociale et solidaire.

À travers la signature de cette convention, l’USGERES s’engage à :

  • Encourager l’identification et l’analyse des activités, des métiers et des territoires susceptibles d’accueillir des jeunes en emploi d’avenir ;
  • Orienter et soutenir l’action de l’OPCA Uniformation, dans le cadre du collège employeur, en faveur de la mise en place et du financement de parcours qualifiants pour les bénéficiaires d’emplois d’avenir et de leur accompagnement ;
  • Mettre en place les conditions d’une intermédiation efficace entre jeunes et employeurs ainsi qu’un suivi sur la durée du parcours professionnel du bénéficiaire de l’emploi d’avenir ;
  • Alimenter la réflexion globale relative à l’anticipation des sorties des contrats et l’acquisition de compétences transférables dans une logique de sécurisation des parcours. Pour mettre en œuvre ces emplois d’avenir, 20 millions d’euros pourront notamment être mobilisés par Uniformation pour la formation des jeunes. Les 25 syndicats et groupements d’employeurs adhérents de l’USGERES sont fortement impliqués dans la mobilisation pour l’emploi des jeunes.

De son côté, l’Etat s’engage à cofinancer une action de développement de l’emploi et des compétences avec Uniformation consacrée à de l’ingénierie. Il s’engage également à mobiliser les autres financeurs comme les régions et les partenaires sociaux via le fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels (FPSPP). Ce dernier mettra en place dès 2013 un appel à projet de 30 millions d’euros spécifiquement dédié à la formation des jeunes en emploi d’avenir. Il fera également en sorte, entre autres, que les engagements de l’Usgeres soient pris en considération dans les schémas régionaux d’orientation des emplois d’avenir.

"La signature avec l’USGERES est déterminante car elle va permettre la mobilisation de moyens financiers d’ampleur pour que les jeunes recrutés en emplois d’avenir, indépendamment de leurs points de départ, aient pour point d’arrivée un emploi durable. La signature de cette convention de formation avec l’USGERES autorise de manière opérationnelle la mise en place de formations qualifiantes qui sont le meilleur gage de la pérennisation des emplois pour tous les jeunes recrutés, quels que soient leur niveau initial et leur lieu de résidence." – Benoît Hamon

Sources

Postez un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Nous suivre