Le Labo de l’ESS est un think tank qui construit, par un travail collaboratif, des axes structurants de l’économie sociale et solidaire, à partir d’initiatives concrètes, innovantes et inspirantes issues des territoires.

Accueil > L’ESS au quotidien > Initiatives inspirantes > Initiatives PTCE > Le Pôle Mobilité du Bassin d’emploi du Havre : répondre aux problèmes de (...)

Le Pôle Mobilité du Bassin d’emploi du Havre : répondre aux problèmes de transport pour favoriser l’insertion sociale et professionnelle

Impression ForumPublié le 30 janvier 2018 

Parce que transport et mobilité sont des conditions essentielles de l’insertion sociale et professionnelle des publics les plus fragilisés, le Pôle Mobilité du bassin d’emploi du Havre s’est donné pour objectif de fédérer toutes les énergies institutionnelles, associatives et privées autour de cet enjeu de « mobilité inclusive ». Il mène ses actions dans le territoire de la Pointe de Caux (du Grand Havre à Fécamp) et a été lauréat du second appel à projets PTCE PTCE Pôles territoriaux de coopération économique. en 2015.

Le Pôle mobilité est devenu « le guichet unique mobilité et transport du territoire. »

Le Pôle Mobilité fonctionne sous forme de Société coopérative Coopérative Une coopérative est un groupement d’individus (commerçants, consommateurs, producteurs…) choisissant de mettre leurs moyens en commun afin de satisfaire leurs besoins. d’intérêt collectif (SCIC SCIC Société Coopérative d’Intérêt Collectif ). Ce statut lui permet d’expérimenter une forme de gouvernance Gouvernance Définition démocratique où tous les acteurs du projet (salariés de la SCIC, bénéficiaires, bénévoles, collectivités publiques, associations, entreprises) peuvent acheter des parts et ainsi devenir sociétaires. Un statut qui permet également la mutualisation et l’hybridation des ressources financières et humaines, et que son président, Jean-François Samson de Pouqueville, présente comme une « holding inversée. »

D’autre part, avec ce statut de SCIC, le Pôle Mobilité peut assurer pleinement ses fonctions d’animation, de coordination et de plate-forme auprès de ses différents partenaires, à savoir les acteurs de l’insertion (sociale et professionnelle) et de l’accompagnement du handicap, mobilisés autour d’un même objectif : répondre aux difficultés d’accès à l’emploi et à la formation dues à des problématiques de mobilité.

Aujourd’hui, le PTCE PTCE Pôles territoriaux de coopération économique. est reconnu par les acteurs publics locaux comme étant « le guichet unique mobilité et transport solidaire du territoire, » explique Jean François Samson de Pouqueville. Lieu de concertation sur les problématiques de mobilité inclusive dans un premier temps, le Pôle devient « un outil de mobilité pour tous » dont l’expertise et le travail sont pris en compte par la politique publique des transports.

Le Pôle mobilité a mis au point une offre de services innovants

Dans un premier temps le Pôle Mobilité a centralisé ses différentes activités dans un lieu unique, au cœur du Havre, « LH Mobilité ». Dirigé par ses membres, il leur sous-traite ses actions à travers différents partenariats et met en place un éventail de services innovants :

  • Un service d’accompagnement des personnes : En partenariat avec le centre de formation professionnelle FODENO, un bilan de compétences mobilité est proposé (sur prescription d’un référent social) au bénéficiaire. Il doit permettre d’identifier ses besoins en termes de mobilité et de définir avec lui, en lien avec son projet, les solutions à mettre en œuvre. Sur la base de ce bilan, un accompagnement adapté est alors proposé dans le cadre d’un « parcours mobilité ».
  • Une auto-école associative et solidaire : En partenariat avec l’association Association Définition InserVolant Normandie (émanation de la MJC de Duclair), le Pôle Mobilité propose également une pédagogie adaptée et individualisée d’apprentissage du code et de la conduite grâce à des formateurs diplômés et spécialement formés à l’accompagnement des publics en difficultés.
  • Un centre de formation : En partenariat avec FODENO, le Pôle permet d’intégrer les codes, les règles et les compétences induites par la mobilité, à travers une action « permis d’apprendre ». Il met à disposition pour ce faire, un simulateur de conduite.
  • Un garage solidaire : Il assure sous forme d’entreprise d’insertion les prestations d’un garage classique, mais en proposant une gradation des tarifications d’entretien et de réparation, en fonction des revenus. L’entretien des véhicules est assuré par les salariés de l’entreprise d’insertion, encadrés et formés par un professionnel. En dehors des heures d’ouvertures de l’entreprise, ce sont les membres de l’association les mécanos solidaires (200 adhérents) qui ont la possibilité, de réaliser eux-mêmes l’entretien et les réparations de leur propre véhicule en bénéficiant des outils du garage. Convivialité, entraide, auto-formation sont la règle pour maintenir en état son véhicule avec un budget restreint.
    Par ailleurs, le Garage propose un service de mise à disposition de véhicules (voitures et scooters) : un service de location avec tarification sociale et vente de véhicules reconditionnés et garantis par le garage, avec des facilités de paiements et la possibilité de mettre en œuvre des microcrédits.
    Par toutes ces actions, il offre un parfait exemple d’économie circulaire économie circulaire Définition , sociale et solidaire.

Le Pôle Mobilité : de belles perspectives si on lui en laisse le temps…

Le Pôle Mobilité travaille au développementde ses activités sur l’ensemble du bassin de vie, à Fécamp, à une trentaine de kilomètres au nord du Havre, avec l’association Actif Insertion qui a rejoint le PTCE. Il prévoit également un déploiement au sud de l’estuaire de la Seine avec la perspective d’un troisième lieu en co-construction avec les communautés des communes du territoire. Dans une démarche de changement d’échelle qui suit le développement territorial, il peut faire valoir une expertise et accompagner des porteurs de projets. Il inclut dans ses objectifs l’analyse des besoins du territoire et l’innovation sociale comme moteur du développement local.

Jean François Samson de Pouqueville reconnait cependant certaines difficultés inhérentes à l’organisation du PTCE : par exemple, les règles fiscales liées aux emplois partagés au sein de la structure, pour lesquels des problématiques juridiques et réglementaires se posent. « Au niveau réglementaire, on invente un nouveau modèle avec l’organisation en pôle ! », explique-t-il. Pour y faire face, il faut « nous laisser le droit et le temps d’expérimenter » et surtout « un regard bienveillant » avec potentiellement l’évolution des règles et des habitudes. Le tout pour faire vivre cette expérimentation des synergies qui, sans ça, ne pourra pas survivre, conclut-il.

Chiffre clés :

  • Bénéficiaires prescrits par un service social : de 600 à 800 personnes par an
  • 400 factures par an au niveau du Garage solidaire
  • 4 salariés de la coopérative
  • Une quinzaine d’emplois partagés par les structures membres au service de la coopérative
  • Budget : entre 800 000 et 1 million d’euros

Postez un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Carte des PTCE

Signez la charte des PTCE

Nous suivre