Le Labo de l’ESS est un think tank qui construit, par un travail collaboratif, des axes structurants de l’économie sociale et solidaire, à partir d’initiatives concrètes, innovantes et inspirantes issues des territoires.

Accueil > L’ESS au quotidien > Initiatives inspirantes > Les Cré’Alters ou la création d’alternatives solidaires comme acte (...)

Les Cré’Alters ou la création d’alternatives solidaires comme acte citoyen

Impression ForumPublié le 6 septembre 2012 

Depuis 2010, Les Cré’Alters mettent en valeur et mutualisent les expériences de "créateurs d’alternatives". A travers plusieurs projets, tels que la réalisation de reportages vidéos ou la mise en place d’ateliers de sensibilisation, ils souhaitent insuffler une dynamique globale de changement. Ils parcourent ainsi le globe à la rencontre de porteurs d’initiatives concrètes, qui défendent au quotidien les principes du développement durable et de l’Economie sociale et solidaire.

"Le changement peut venir des créateurs d’alternatives tout autour de nous ". Ne se reconnaissant pas dans le modèle de développement économique actuel, deux jeunes Nantais, Florian Jehanno et Pauline Olivier, se sont tournés vers les initiatives exemplaires des habitants de leur ville. Décidés à ne pas céder au catastrophisme et à la dramatisation ambiante, ils ont choisi d’agir et de montrer qu’il existait des solutions, en diffusant ces modes de vie et d’échange solidaires. C‘est de cette volonté de contribuer au changement en partant à la rencontre de "créateurs d’alternatives" et en valorisant leurs projets qu’est née l’association Association Définition Les Cré’Alters.

A la rencontre des "créateurs d’alternatives" en France et tout autour du globe

Les Cré’Alters partent à la recherche d’idées innovantes et solidaires, porteuses de valeurs sociales, démocratiques et écologiques, un "trio indissociable". Leur projet se développe bien au-delà de la région nantaise. Sac au dos, ils ont décidé de traverser les Etats-Unis, terre mère du système économique actuel, pour y découvrir les portes de sortie qui y ont émergé. Ils ont tiré de leurs rencontres un reportage, qui "donne la parole à ces Américains qui imaginent de nouvelles façons d’échanger, de commercer, de vivre et de travailler."

Au cours de ce "road-movie", ils se sont par exemple intéressés à un projet de jardin communautaire dans un quartier défavorisé de New York. Leur documentaire "Planter des choux en plein Brooklyn" met en valeur "une solide initiative urbaine dont l’ampleur et l’impact dépassent aujourd’hui largement son cadre initial". Il nous enseigne que même dans les lieux les plus inattendus, la mise en place de projets alliant utilité sociale et environnementale est à portée de main :

Diffuser ces initiatives exemplaires pour créer une dynamique globale de changement

Enseigner que le changement est possible, et que chacun peut y contribuer, c’est justement ce que cherchent Les Cré’Alters. Ils utilisent leurs découvertes pour sensibiliser, et pour combattre la résignation. Ils souhaitent ainsi faire prendre conscience à tous que la création et l’action sont des actes citoyens.

Pour cela, ils organisent plusieurs types de manifestations, comme les ateliers de sensibilisation dans les écoles. Ils confèrent à ces présentations quatre objectifs : informer et apporter des connaissances générales sur les enjeux liés au développement durable ; sensibiliser à une attitude responsable et solidaire ; présenter des exemples et des moyens pour agir concrètement. Ces ateliers encouragent l’échange et la participation directe pour approfondir les sujets abordés. Mais surtout, en diffusant des expériences concrètes et originales, ils suscitent l’étonnement des élèves, pour mieux leur faire prendre conscience des possibilités de changement qui s’offrent à eux.

L’association multiplie les projets originaux. Avec les "Délires de faciès", Les Cré’Alters souhaitent "faire tomber des barrières mentales par l’humour et l’autodérision", en déconstruisant les préjugés qu’on applique souvent aux porteurs d’alternatives. Ils permettent ainsi de s’interroger sur l’imaginaire collectif lié au développement durable. Ils travaillent également en ce moment un projet de documentaire sur la problématique de l’habitat social et de l’habitat écologique. C’est en Slovaquie qu’ils sont, cette fois, partis à la recherche d’initiatives.

En ouvrant les horizons géographiques et en diversifiant leurs actions, Les Cré’Alters montrent leur volonté d’impulser une dynamique globale d’optimisme et de création. Ils représentent finalement eux-mêmes un bel exemple d’action citoyenne. En établissant des passerelles entre les "créateurs d’alternatives", ils montrent que chacun peut apporter sa pierre au changement … vous aussi.

Pour en savoir plus, consultez le site des Cré’Alters

Postez un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Nous suivre