Le Labo de l’ESS, association reconnue d’intérêt général, est un think tank qui construit, par un travail collaboratif, des axes structurants de l’économie sociale et solidaire, à partir d’initiatives concrètes, innovantes et inspirantes issues des territoires.

Accueil > L’ESS au quotidien > L’actu de l’ESS > Agenda > Les femmes dans l’ESS : les raisons d’une sur-représentation

Les femmes dans l’ESS : les raisons d’une sur-représentation

Jeudi 19 juin 2014 16:00-18:00 Centre de Ressources Régional de l’Economie Sociale et Solidaire en Ile-de-France / 8-10 impasse Boutron, 75010 PARIS (Métro Gare de l’Est ou Château Landon) (Entrée libre)
Impression ForumPublié le 18 juin 2014 

La Chaire d’Économie Sociale et Solidaire de l’Université Paris-Est Marne la Vallée et ses partenaires organisent la deuxième Rencontre Chercheurs - Acteurs 2014 sur : "Les femmes dans l’ESS ESS Qu’est-ce que l’Économie sociale et solidaire (ESS) ?
Définition et présentation de cette économie différente, socialement utile, coopérative et ancrée localement
 : les raisons d’une sur-représentation"

La connaissance de l’économie sociale et solidaire a beaucoup progressé notamment par la publication de statistiques nationales qui dénombrent aujourd’hui près de deux millions et demi d’emplois dans son champ. Une grande partie de ses emplois, environ 70%, sont occupés par des femmes alors que cette part tombe à 40% environ dans le secteur privé lucratif. Si ces chiffres sont désormais connus, ils soulèvent néanmoins des questions et des débats quant aux raisons de cette sur-représentation des femmes dans l’ESS ESS Qu’est-ce que l’Économie sociale et solidaire (ESS) ?
Définition et présentation de cette économie différente, socialement utile, coopérative et ancrée localement
.

Une étude récente de J. Lafranchi et M. Narcy, publiée en 2013, a mobilisé de nombreuses données afin d’éclairer économétriquement les raisons spécifiques ou communes avec le secteur public, qui expliquent les nombreux emplois féminins dans le secteur associatif et celles, à l’inverse, qui expliquent l’emploi masculin élevé dans le secteur privé lucratif, distinguant raisons monétaires et non monétaires.

M. Narcy, l’un des auteurs, détaillera en introduction de la deuxième rencontre chercheurs-acteurs 2014 de la chaire ESS-UPEM, les principaux résultats de cette étude. Ils seront l’occasion d’aborder avec les acteurs professionnels mobilisés par ce sujet, les questions qu’ils soulèvent :

  • quelles discriminations ou, au contraire, opportunités se cachent derrière ces raisons ?
  • quelles préconisations et actions est-il possible d’envisager de manière efficace pour aller vers moins d’inégalités ?

Rencontre animée par un journaliste d’Alternatives Économiques.
Avec :

  • Mathieu Narcy, Centre d’Etudes de l’Emploi et Université Paris Créteil.
  • Louise Baudouin, CNCRESS et Collectif FemmESS
  • Marie-Paule Le Bivic, directrice de l’association Association Définition ASSAD
  • Barbara Tiriou, Coorace, Référente Egalité Femmes-Hommes.

Inscription : http://www.atelier-idf.org/agenda/

Postez un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Nous suivre