Le Labo de l’ESS est un think tank qui construit, par un travail collaboratif, des axes structurants de l’économie sociale et solidaire, à partir d’initiatives concrètes, innovantes et inspirantes issues des territoires.

Accueil > L’ESS au quotidien > L’actu de l’ESS > Agenda > Les Indignès : débats et projections à la Maison des métallos

Les Indignès : débats et projections à la Maison des métallos

Du 15 septembre 2012 09:00 au 20 septembre 2012 22:00
Impression ForumPublié le 5 septembre 2012 

En partenariat avec l'association d'étudiants Artefice, la Maison des Métallos (Paris) propose des soirées de débats et de projections pour faire le point sur le mouvement des Indignés.


Le phénomène de contestation des Indignés a pris une envergure particulière en Europe et ailleurs. Parti de la jeunesse espagnole au printemps 2011, il a rencontré un large consensus et s’est étendu ensuite à d’autres pays : "Occupy Wall Street" à New-York, la "Tentifada" israélienne ou encore les "Indignados" en Argentine. Tous ces mouvements s’expriment dans la rue.

Face à ce phénomène d’actualité, la Maison des métallos propose, en partenariat avec l’association Association Définition d’étudiants Artefice, de s’arrêter sur la crise économique et politique et ce mouvement des Indignés.
D’un retournement l’autre, une lecture-spectacle d’un texte de "l’économiste atterré" Frédéric Lordon, fera écho à cette programmation de films et de débats.

Des photographies, des vidéos et des documentaires issus d’un appel à projet lancé par Artefice dans des écoles de cinéma internationales seront également visibles sur des écrans en mezzanine et dans le hall de la Maison.

Consultez le programme (réservation conseillée)

Postez un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Nous suivre