Le Labo de l’ESS est un think tank qui construit, par un travail collaboratif, des axes structurants de l’économie sociale et solidaire, à partir d’initiatives concrètes, innovantes et inspirantes issues des territoires.

Accueil > L’ESS au quotidien > Initiatives inspirantes > Les Jardins de Cocagne : des paniers de légumes bio en lien avec les (...)

Les Jardins de Cocagne : des paniers de légumes bio en lien avec les entreprises

Impression ForumPublié le 16 juin 2016 

Sortis de terre en 1991 à Besançon, les Jardins de Cocagne sont aujourd’hui au nombre de 100 (et une trentaine d’autres structures adhérentes) sur l’ensemble du territoire français. Exploitations maraichères biologiques à vocation d’insertion sociale et professionnelle, les Jardins de Cocagne se situent au cœur de l’économie sociale et solidaire et du développement durable.

Face à l’exclusion qui touche les personnes de culture rurale et agricole, le concept des Jardins de Cocagne, initié par Jean-Guy Henckel, diversifie les activités d’Insertion par l’activité économique et élargit l’offre de remise au travail des personnes en difficulté.

Il s’agit alors d’allier le principe de la distribution en circuit court à des clients qui sont aussi des adhérents de l’association Association Définition , l’insertion par le travail pour des personnes en situation de précarité, et le cahier des charges de l’agriculture biologique.

En quelques années les Jardins de Cocagne, exploitations maraîchères d’un nouveau genre, suscitent rapidement l’intérêt un peu partout en France. Afin de favoriser leur développement, les Jardins se regroupent au sein d’une entité nationale et fondent en 1999 le Réseau Cocagne.
La participation à une dynamique de réseau national constitue la force des Jardins de Cocagne puisqu’elle contribue à la mutualisation et au partage d’acquis, et répond au besoin de développement, d’animation et de coordination de leurs actions.

Principalement sous forme d’Ateliers et Chantiers d’Insertion (ACI), les Jardins de Cocagne accueillent des femmes et des hommes de tout âge en situation précaire rencontrant des difficultés d’ordre professionnel, social ou personnel. A travers la production de légumes biologiques distribués sous forme de paniers hebdomadaires à des adhérents-consommateurs, les Jardins de Cocagne permettent à ces personnes de retrouver un emploi et de construire un projet professionnel et personnel.

D’autres activités viennent, selon les opportunités locales, se greffer à l’activité principale de vente de paniers de légumes bio : animation d’un jardin pédagogique, éducation à l’environnement, création de conserveries, chantiers environnement, traiteur, etc. Les Jardins de Cocagne développent ainsi une action sociale, économique, environnementale et promeuvent une consommation locale, bio, solidaire et citoyenne tout en recréant du lien de proximité.

En 2015, le Réseau Cocagne a accueilli 4000 salariés en insertion dont 46% ont eu des débouchées professionnelles positives : 13% des salariés ont trouvé un emploi durable, 13% un emploi temporaire et 20% ont évolué vers une formation qualifiante. Des chiffres positifs qui sont dû notamment à l’étroit partenariat établi entre le Réseau de Cocagne et les entreprises.

Les Jardins de Cocagne en lien étroit avec les entreprises et la RSE RSE Responsabilité sociale des entreprises

Travailler au rapprochement entre les entreprises et les Jardins de Cocagne est un levier majeur de développement pour le Réseau Cocagne. Le développement de partenariats concrets, locaux et durables avec des entreprises fait partie des priorités stratégiques du réseau national. Il s’inscrit aussi dans un triptyque d’alliances inédites entre pouvoirs publics, société civile et entreprises.

En devenant un partenaire du Réseau Cocagne, les entreprises contribuent à la mise en place de solutions concrètes pour le retour à l’emploi de personnes en situation précaires tout en encourageant le développement de l’agriculture biologique. C’est aussi et surtout un moyen de développer la Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE) qui impliquent leurs salariés dans un projet fédérateur.

Les entreprises peuvent s’engager de différentes façons. Par exemple, en participant activement à la continuité du parcours d’insertion de certains des jardiniers de Cocagne en les accueillant en immersion dans leur entreprise. L’engagement peut aussi prendre forme par du mécénat Mécénat Définition de compétences, une mise en réseau, un soutien financier, etc.

Le Réseau Cocagne bénéficie ainsi de partenariats avec des nombreuses entreprises et fondations de tous secteurs comme par exemple EDF, le Crédit Coopératif, ACCOR, Total, la Fondation Fondation Définition Chanel, etc.

Les Jardins de Cocagne continuent aujourd’hui de se développer avec l’émergence de nouveaux projets comme par exemple Les fleurs de Cocagne qui propose des fleurs bio et en circuit court tout en permettant à des femmes en difficulté de retrouver un emploi.

Commentaires

Postez un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

L’alchimie de l’écosystème financier solidaire

Transformer l’emploi, redonner du sens au travail

Nous suivre