Le Labo de l’ESS est un think tank qui construit, par un travail collaboratif, des axes structurants de l’économie sociale et solidaire, à partir d’initiatives concrètes, innovantes et inspirantes issues des territoires.

Accueil > Le Labo de l’ESS > On parle de nous > Les monnaies locales, une réponse à la crise ?

Les monnaies locales, une réponse à la crise ?

Impression ForumPublié le 8 août 2012 

Lepoint.fr publie un article à la fois pédagogique et didactique sur les monnaies locales, dressant un panorama assez complet de celles qui fleurissent sur le territoire français.


Source : Lepoint.fr, 8 août 2012.

Créer de la monnaie n’est pas seulement un privilège réservé aux banques. Environ 4 000 communes dans le monde ont franchi le pas avec succès.

"Muse" d’Angers, "Luciole" d’Ardèche, "Bogue" d’Aubenas... Ces noms poétiques fleurissent aux quatre coins de la France sur de nouveaux billets fraîchement créés par les citoyens eux-mêmes. Et les Français semblent bien décidés à rattraper leur retard : près de trente monnaies locales circulent aujourd’hui sur le territoire, alors qu’elles n’existaient pas il y a seulement trois ans. Dans le reste du monde, on constate le même phénomène : en Allemagne, une soixante de communes vivent au rythme des monnaies locales ; au Brésil, grâce aux "palmas", certains habitants des favelas font désormais leurs courses dans leur quartier, favorisant l’emploi local et le pouvoir d’achat ; à Ithaca, une petite ville dans l’État de New York, "l’Ithaca Hours" sévit depuis presque 20 ans auprès de 1 500 boutiques et entreprises, brassant l’équivalent de 2 millions de dollars en vase clos. Au total, dans le monde, une cinquantaine de pays y auraient recours.

Lire la suite sur le site Lepoint.fr

Postez un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Nos partenaires média

Nous suivre