Le Labo de l’ESS est un think tank qui construit, par un travail collaboratif, des axes structurants de l’économie sociale et solidaire, à partir d’initiatives concrètes, innovantes et inspirantes issues des territoires.

Accueil > Que faisons-nous ? > Nos Focus > L’édito > Merci Claude ! Edito de Hugues Sibille, Président du LABO de l’ESS

Merci Claude ! Edito de Hugues Sibille, Président du LABO de l’ESS

Impression ForumPublié le 12 décembre 2014 

J’adresse un grand merci à Claude Alphandéry, fondateur du LABO de l’ESS ESS Qu’est-ce que l’Économie sociale et solidaire (ESS) ?
Définition et présentation de cette économie différente, socialement utile, coopérative et ancrée localement
, au nom du Conseil, mais aussi des amis et partenaires du LABO et de ceux qui "changent leur monde". Je sais l’affection, l’estime, l’admiration que vous portez à cet homme dont la flamme de résistant utopiste vous anime.

Remerciements pour ce qu’il "fait" : en quatre ans le think tank de l’ESS ESS Qu’est-ce que l’Économie sociale et solidaire (ESS) ?
Définition et présentation de cette économie différente, socialement utile, coopérative et ancrée localement
a pris place dans le paysage des idées agissantes dans un mouvement de bas en haut. Les 400 cahiers d’espérance présentés lors des Etats généraux de l’ESS, la concrétisation des Pôles territoriaux de coopération économique et des Circuits courts Circuits Courts Définition du concept de circuits courts économiques et solidaires en témoignent. C’est un socle sur lequel nous nous appuierons pour l’amplifier.
Le LABO part d’abord des acteurs et innovateurs de terrain pour construire ensuite des propositions, des concepts ou des plaidoyers. Il contribuera dans l’avenir à fissurer le plafond de verre qui empêche dans ce pays le foisonnement des initiatives locales d’inspirer les politiques publiques nationales. Je m’y engage.

Remerciements pour ce que Claude Alphandéry "est". L’homme qui sait "Vivre et résister" selon le beau titre de son livre. Vivre l’ESS, pour le LABO, c’est mettre les pratiques en conformité avec les mots. C’est faire, comme Claude, de l’empathie un principe de relation. L’ESS souffre de ses tensions, il est urgent de travailler selon des principes de bienveillance. Résister au nom de l’ESS, c’est mener la bataille des idées (pas gagnée jusqu’ici), pour montrer que l’issue de la crise n’est pas de revenir comme avant mais d’inventer une transition vers de nouveaux modèles. Le LABO continuera à ouvrir de nouvelles voies ESS, à montrer qu’elles sont praticables, à suivre leurs impacts. Je m’y engage.

Lors du Conseil d’administration qui m’a élu Président, j’ai proposé que nous travaillions à ce que pourrait être le Projet du LABO de l’ESS, pour les années à venir, tant sur le fond que sur les méthodes de travail. J’invite ceux qui le souhaitent à nous alimenter de leurs idées au premier trimestre 2015, pour un LABO tourné vers l’action, en prise avec son temps, soucieux de résultats.
La maison brûle, notre responsabilité collective est de redonner confiance à la société française, en montrant les solutions de l’ESS. Claude Alphandéry nous accompagnera, comme Président Fondateur, avec son énergie et sa jeunesse d’esprit.

Naturellement, les préoccupations du LABO intégreront l’Europe, thème de cette édition. Le parlement vient heureusement, après de fortes inquiétudes, de recréer un Intergroupe de l’ESS. Il faut se mobiliser en direction de la nouvelle Commission pour que les politiques européennes incluent un fort volet d’ESS et agir pour que les initiatives européennes locales se mettent davantage en réseau.

Du pain sur la planche. De quoi inspirer nos envies de "vivre et résister".

Merci Claude !

Hugues Sibille
Président du LABO de l’ESS.

Commentaires

Postez un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Nous suivre