Le Labo de l’ESS est un think tank qui construit, par un travail collaboratif, des axes structurants de l’économie sociale et solidaire, à partir d’initiatives concrètes, innovantes et inspirantes issues des territoires.

Accueil > Que faisons-nous ? > Nos Focus > Les tribunes du Labo > Mieux collaborer avec les innovations sociales pour faire la transition (...)

Mieux collaborer avec les innovations sociales pour faire la transition écologique

Impression ForumPublié le 23 avril 2015 

Une tribune d’Albane Gaspard, Sociologue au Service Economie et Prospective de l’ADEME

L’ADEME, l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie, est l’opérateur de l’État pour accompagner la transition écologique. Elle accompagne les acteurs français en mettant à leur disposition ses capacités d’expertise et de conseil. Elle aide en outre au financement de projets, de la recherche à la mise en œuvre.

Les innovations technologiques seront un aspect crucial de la transition écologique, mais elles ne seront pas les seules. Des groupes de citoyens, des associations, des entreprises, des collectivités… sont en train d’inventer de nouvelles formes d’organisation qui viennent interroger nos pratiques et nos modes de vie. Nouvelles formes de circuit court, de consommation collaborative, d’habitat participatif… autant d’innovations sociales dont il est crucial de cerner le potentiel pour la transition écologique.

Parfois, nouvelles technologies de l’énergie et innovation sociale se rejoignent. C’est le cas notamment pour les initiatives d’ « Energies Renouvelables Participatives et Citoyennes », qui, sous diverses formes, conduisent des citoyens à s’impliquer dans la production d’énergie renouvelable. Le Labo de l’ESS ESS Qu’est-ce que l’Économie sociale et solidaire (ESS) ?
Définition et présentation de cette économie différente, socialement utile, coopérative et ancrée localement
a souhaité débuter sa réflexion sur les liens entre Economie Sociale et Solidaire et transition écologique en s’intéressant à ces projets. Il s’agit là d’une initiative porteuse, en phase avec un secteur dynamique. En effet, les projets d’énergies renouvelables participatives et citoyennes ont gagné en ampleur ces dernières années.

Les expériences pionnières sont en cours de structuration, via des réseaux comme Taranis ou des fonds d’investissement spécialisés comme Energie Partagée. Dans d’autres pays comme l’Allemagne ou le Danemark, les montages citoyens ont fait l’objet d’un développement plus précoce et ont fortement contribué au développement des énergies renouvelables. D’autres Etats européens tel que le Royaume-Uni ont été particulièrement actifs ces dernières années sur le sujet, en mettant en place des programmes d’appui aux projets citoyens (« community energy ») qui recouvrent à la fois des projets de production d’énergie renouvelable et des projets visant à améliorer l’efficacité énergétique au niveau local. Par ailleurs, le mouvement est en cours de structuration au niveau européen, notamment à travers le réseau REScoop.

L’ADEME accompagne les acteurs pionniers des énergies renouvelables participatives et leur mise en réseau. Nous serons heureux de contribuer à la démarche du Labo de l’ESS en partageant notre expérience ainsi que les réflexions que nous menons actuellement dans le cadre d’une étude intitulée « Quelle intégration territoriale des énergies renouvelables participatives ? ». Cette étude vise à recenser les projets en France, mais également à mieux les comprendre. Qui sont les porteurs de projets ? Quelles sont leurs motivations, leurs ressources, leurs besoins ? Comment conduisent-ils le processus de mobilisation territoriale indispensable pour le bon déroulement d’un projet d’énergie renouvelable ? Quels sont les impacts de ces projets sur les territoires, et plus largement, quel est leur potentiel en terme de transition écologique ? Autant de questions auxquelles cette étude entend apporter des réponses.

Un enjeu crucial sera la montée en puissance des initiatives d’innovation sociale pour qu’elles puissent pleinement contribuer aux changements de nos modes de vie qu’appelle la transition écologique. A l’ADEME, nous souhaitons ainsi mieux appréhender les processus et les acteurs de l’innovation sociale, afin de mieux travailler avec eux. Nous avons lancé un processus de repérage d’initiatives qui pourront nourrir notre analyse, au travers d’une plateforme : ademe.innovationsociale.org. Chaque porteur d’initiative est invité à la faire connaître sur cette plateforme. Les contributions à l’enrichissement de cette plateforme profiteront non seulement à l’ADEME, dans le cadre de l’étude en cours, mais aussi plus globalement à la communauté des innovateurs sociaux et des acteurs qui les accompagnent. En effet, chaque initiative, une fois ajoutée sur le site de l’ADEME, pourra être partagée sur la plateforme http://imagination.social, plateforme de recensement de référence des innovations sociales dans le monde.

Albane Gaspard

Sociologue, Service Economie et Prospective, ADEME

Crédit photo : ADEME

Postez un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.