Le Labo de l’ESS est un think tank qui construit, par un travail collaboratif, des axes structurants de l’économie sociale et solidaire, à partir d’initiatives concrètes, innovantes et inspirantes issues des territoires.

Accueil > L’ESS au quotidien > Initiatives inspirantes > Mozaïk RH : une diversité de talents au service des recruteurs

Mozaïk RH : une diversité de talents au service des recruteurs

Impression ForumPublié le 19 mars 2013 

Mozaïk RH est un cabinet de conseil en recrutement installé à Paris et à Lyon ; il rayonne sur les régions Ile-de-France et Rhône-Alpes. Il apporte des solutions pragmatiques et innovantes aux difficultés d’accès à l’emploi, qui touchent plus durement les jeunes diplômés des quartiers populaires.

Fondé il y a cinq ans par Saïd Hammouche et Estelle Barthélémy, originaires de Bondy et de Villiers-le-Bel (Seine-Saint-Denis), Mozaïk RH est un cabinet de recrutement axé sur la promotion de la diversité. Il s’agit d’intégrer dans l’emploi des personnes touchées par les discriminations, en travaillant avec les employeurs sur les représentations, et de faire reculer les stéréotypes en accompagnant les candidats. A plus long terme, il s’agit de montrer que la diversité en entreprises (âge, genre, origine sociale ou géographique, diplômes et études [1]…) est génératrice de richesses.

Déconstruire les préjugés et créer la confiance

Mozaïk RH est né d’un constat appuyé par des statistiques : à profil égal, les diplômés des quartiers populaires connaissent un taux de chômage de 16 points supérieurs à la moyenne. "Dans certains secteurs et vis-à-vis de certains employeurs, quand on est femme, jeune et issue des quartiers populaires, on cumule les handicaps pour trouver du travail ! C’est contre cela que nous luttons. Par un travail de déconstruction des préjugés et de mise en confiance, aussi bien côté employeurs que côté candidats [2], les choses avancent, les mentalités évoluent." Comme l’exprime Lior Eshet, Chef de projet, le travail de Mozaïk RH se fait sentir au fil du temps. Chiffres à l’appui : depuis 2007, 1.700 candidats ont été placés en entreprise, dont 557 en 2012. Ce nombre devrait encore augmenter cette année. 1 470 candidats sont actuellement accompagnés dans leur recherche d’emploi et 555 profils figurent dans la CVthèque en ligne. Celle-ci comprend une variété de profils et met en avant les candidats, notamment par le biais de CV vidéos. Preuve à l’appui :

Ce cabinet atypique permet donc la rencontre entre employeurs et candidats, en sélectionnant et présentant les meilleurs profils en fonction du poste à pourvoir. Les centaines de candidats présents dans la CVthèque ont été repérés puis évalués par des spécialistes du recrutement, qui travaillent aussi sur les motivations et détectent les potentiels. Ces candidats sont ensuite recommandés. Lior Eshet insiste sur cette étape : "le réseau", pour ne pas dire le carnet d’adresses, "est bien souvent ce qui leur manque. Nous organisons la mise en relation sur des critères professionnels et objectifs, que ce soit avec de grandes entreprises ou avec de plus petites structures, notamment de l’économie sociale et solidaire, qui n’ont pas les compétences en interne en matière de ressources humaines et/ou qui manquent de temps pour recruter."

Des opérations aussi originales que variées sont organisées pour renforcer ce vivier de candidats et d’employeurs potentiels : journées information-métiers, journée de recrutement d’une entreprise (EDF, par exemple), pré-qualification téléphonique, démarchage, etc. A cela s’ajoute toute une panoplie d’outils au service des candidats : sessions de coaching individuel, ateliers collectifs, parrainage d’entreprises partenaires, etc.

La diversité dans le recrutement : un engagement affirmé qui séduit nombre d’employeurs

A peu de choses près, Mozaïk RH ressemble à un cabinet de recrutement traditionnel. Ce qui le distingue, c’est son objectif - intégrer dans l’emploi des personnes exposées aux discriminations - et le fait qu’il ait choisi de se constituer en association Association Définition à but non lucratif. Dans une période où le travail devient une denrée rare, voilà le double signe d’un acte sinon militant en tout cas engagé, d’un cabinet qui se revendique acteur de l’économie sociale et solidaire (ESS ESS Qu’est-ce que l’Économie sociale et solidaire (ESS) ?
Définition et présentation de cette économie différente, socialement utile, coopérative et ancrée localement
). "Voilà pourquoi nous proposons aux petites structures de l’ESS, et en particulier aux associations, un accès gratuit à notre CVthèque : qualité des profils, diversité des choix et gratuité de consultation, la solution est adaptée en tous points." Autre signe distinctif : l’attention toute particulière que Mozaïc RH porte à la proximité entre le domicile du candidat et le lieu de travail, cette notion de territoire chère aux acteurs de l’ESS. De nombreuses embauches ont ainsi été réalisées à "la Défense II", où la concentration de grandes entreprises à la frontière de Paris, entre Saint-Ouen et Saint-Denis, grandit d’années en années.

L’approche engagée de Mozaïk RH séduit à la fois les structures de l’ESS et les grandes entreprises, de plus en plus intéressée par les questions de diversité dans le recrutement, notamment dans le cadre de leur démarche de responsabilité sociétale (RSE RSE Responsabilité sociale des entreprises ) ou de leurs programmes "égalité des chances". La clientèle employeur et les partenaires sont aujourd’hui très divers : ADIE, BNP Paribas, Caisse des Dépôts et Consignations, Capgemini, Coca Cola Entreprise, CRES Ile de France, L’Atelier, Galeries Lafayette, Schlumberger, CGPME Ile de France, Mouves, Usgeres, TF1, Comité national des missions locales, Maisons de quartier, Unis cités… Cette variété de structures sont désormais engagées à faire de la diversité un atout dans la gestion des ressources humaines.

Pour en savoir plus :

  • Allez sur le site de Mozaïk RH
  • Voir le film "Mille petites révolutions", qui met en avant trois entrepreneurs : Saïd Hammouche, à Paris, Rodrigo Baggio, à Rio de Janeiro, et Rupert Voss, à Münich. Avec les commentaires de Bill Drayton, fondateur d’Ashoka.

[1Discrimination liée au niveau de diplôme et également au type d’études suivies (les candidats formés dans les grandes écoles étant souvent préférés à ceux formés à l’Université).

[2Perte de confiance liée aux refus non motivés ou à l’absence de réponses.

Postez un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Nous suivre