Le Labo de l’ESS est un think tank qui construit, par un travail collaboratif, des axes structurants de l’économie sociale et solidaire, à partir d’initiatives concrètes, innovantes et inspirantes issues des territoires.

Accueil > Nos programmes > Pôles territoriaux de coopération économique > Les initiatives PTCE > PTCE Sud Aquitain (CBE du Seignanx)

PTCE Sud Aquitain (CBE du Seignanx)

Impression Publié le 9 septembre 2015 

Situé au sud des Landes à la limite avec le pays basque, ce PTCE réunit un ensemble d’acteurs privés et publics au service du développement du territoire. Emploi, formation et développement économique et social sont ainsi l’affaire de toutes et tous.

Accédez à la fiche au format PDF

  • Le Bassin d’emploi de Seignanx s’inscrit dans une histoire et une dynamique culturelle singulière : marqué depuis plus d’un siècle par une forte industrialisation (Forges de l’Adour, Aciéries de l’Atlantique, usines d’engrais, etc.), il a connu dans les années 1970 de nombreux licenciements. Ces difficultés d’emploi sont notamment à l’origine d’une forte mobilisation des élus locaux. Depuis lors, ce territoire est donc marqué par l’engagement de multiples acteurs, aujourd’hui parties prenantes du pôle de coopération économique social et environnemental Sud Aquitaine : des élus locaux (communes, communauté de communes, conseil général, conseil régional, etc.), des acteurs économiques privés (entreprises, structures d’insertion par l’activité économique, associations, etc.) et publics (Pôle emploi, PLIE PLIE Plan local d’insertion pour l’emploi , acteurs de la formation et notamment les OPCA, etc.), des syndicats de salariés, des organismes de formation, etc. Ils composent le conseil d’administration du "Comité de Bassin d’emploi de Seignanx" association Association Définition loi 1901 socle du pôle de coopération Sud Aquitaine.

Une dynamique de développement économique local est donc en marche sur le territoire, au service de l’emploi, de la formation et de l’insertion professionnelle.

Des structures et des acteurs complémentaires pour un mouvement d’ensemble : le développement économique du territoire

Une variété d’acteurs tous concernés par le développement économique et social du territoire décident des orientations et participent au fonctionnement de ce PTCE PTCE Pôles territoriaux de coopération économique. . Il regroupe des entités aussi variées que complémentaires : la SCIC SCIC Société Coopérative d’Intérêt Collectif Eole (restauration d’entreprise d’insertion), la SCIC PERF (organisme de formation), trois groupements d’employeurs (1 GEIQ GEIQ Groupement des employeurs pour l’insertion et la qualification BTP spécialisé dans l’éco-construction, 1 GEIQ interprofessionnel, 1 groupement d’employeur multisectoriel), un pôle aéronautique, une pépinière d’entreprises et une CAE CAE Coopérative d’activités et d’emploi (119 porteurs de projets déjà suivis), un PLIE , une ETTI en projet, etc. A celles-ci s’ajoutent des acteurs régionaux l’URSCOP, Aquitaine active, la CRESS CRESS Chambres Régionales de l’Economie Sociale et Solidaire Aquitaine, des OPCA (Uniformation…). Les entreprises locales sont également très présentes avec plus de 200 entreprises mobilisées en permanence. Au travers d’une expérimentation de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) territoriale, les acteurs du pôle ainsi constitué se sont positionnés autour des questions de ressources humaines, d’anticipation des besoins futurs en termes d’emploi et de services sur le territoire. Par exemple, un travail sur le temps partagé est réalisé ; l’objectif est de proposer des contrats de travail à durée indéterminée à des salariés susceptibles de changer de fonction selon les périodes de l’année ou l’évolution de l’emploi, avec des formations adaptées, si nécessaire.

En toile de fond, une logique sous-tend la dynamique de ce pôle multi-partenarial : l’économie sociale et solidaire. Elle se concrétise d’abord par une façon de travailler ensemble : en coopérant, en mutualisant des moyens (humains et matériels) et de bonnes pratiques, avec une méthodologie participative. Puis par une manière de gérer, de manière démocratique et collaborative. Il s’agit de maximiser les retombées locales et sociales pour qu’elles aient un impact direct sur les habitants du territoire, vers un développement économique soutenable et pour une insertion professionnelle durable. Voilà donc un projet ancré dans des préoccupations sociétales ; à cela s’agrègent des préoccupations environnementales majeures liées au développement durable, mises en œuvre notamment au travers de projets d’éco-construction.

Un horizon ouvert, avec de multiples projets et des perspectives

Stéphane Montuzet, le Directeur du CBE, se situe autant comme héritier d’une histoire qu’acteur de ces dernières années. "Une dynamique était créée depuis les années 80 avec des élus qui ont eu l’intuition de devoir partager leur préoccupation de développement socio-économique de leur territoire. A la fin des années 1990, nous avons souhaité structurer la démarche pour asseoir notre projet, capitaliser à partir de nos pratiques et, pourquoi pas, les dupliquer ou les transférer. Peu à peu, nous nous sommes rendu compte que nous faisions du pôle de coopération sans le savoir. S’inscrire dans la démarche nationale des PTCE a participé de cette logique de transmission, de formalisation." D’où la réflexion sur la gouvernance Gouvernance Définition du pôle et des entités qui le composent, le choix de la structuration juridique… et le déménagement prochain dans un bâtiment de 5.000 m² susceptible de rendre visible et lisible cette nouvelle façon de développer l’activité économique d’un territoire, en coopération avec tous les acteurs concernés – acteurs de l’ESS ESS Économie sociale et solidaire | Présentation et acteurs économiques classiques – et dans une démarche de promotion des valeurs et principes d’action de l’économie sociale et solidaire. Ce bâtiment en cours de construction est d’ores et déjà rempli à 80 %.

Une cellule de recherche et développement est également en cours de constitution : il s’agit de formaliser l’expérience acquise et l’expérimentation, en créant des espaces de médiation et de réflexion permanents, au service de l’innovation sociale, du développement local, de la coopération, de l’ESS, de la formation. Ceci avec un collectif d’acteurs et de chercheurs de la région Aquitaine "engagés et militants". C’est loin d’être une première pour certains acteurs du pôle, comme Stéphane Montuzet et Laurent Rebière (Directeur d’un Foyer de Jeunes Travailleur, et de la SCIC Centre de formation), qui avaient participé, au début des années 2.000, à l’élaboration de la loi sur les SCIC.

Autre perspective : le renouvellement des cadres dirigeants ; il passe par la mise en place de formations spécifiques à destination des futurs acteurs du pôle de coopération et des structures qui le composent. Parce que, comme le dit Stéphane, "si comme toute histoire, celle du CBE Seignanx est très liée à des personnes, une étape de structuration et de formalisation est nécessaire pour que le projet perdure". N’est-ce pas l’illustration du fait que la coopération ne se décrète pas, qu’elle s’installe au fil du temps et, pour devenir pérenne, qu’elle doit être organisée ?

Article mis à jour le 09 septembre 2015.

Contact :
Stéphane Montuzet
direction@cbe-seignanx.com
Centre municipal Albert Castets - 40220 Tarnos
www.cbe-seignanx.com

Carte des PTCE

Signez la charte des PTCE

Nous suivre