Le Labo de l’ESS est un think tank qui construit, par un travail collaboratif, des axes structurants de l’économie sociale et solidaire, à partir d’initiatives concrètes, innovantes et inspirantes issues des territoires.

Accueil > L’ESS au quotidien > L’actu de l’ESS > Rocard et le pouvoir d’agir citoyen

Rocard et le pouvoir d’agir citoyen

Impression ForumPublié le 5 juillet 2016 

Hommage de Claude Alphandéry, Président fondateur du Labo de l’ESS ESS Qu’est-ce que l’Économie sociale et solidaire (ESS) ?
Définition et présentation de cette économie différente, socialement utile, coopérative et ancrée localement
, à Michel Rocard

J’ai eu la chance de rencontrer Michel Rocard dès la fin des années 50 au Service des Etudes Economiques et Financières qui devint la direction de la Prévision puis au club Jean Moulin dans notre action contre la guerre d’Algérie et pour une appropriation citoyenne de la démocratie.

Puis c’est après 1975 au sein de de la commission économique du parti socialiste que je me suis senti conquis par son approche de la politique : son « parler vrai » mendessiste bien sûr, son goût des débats de fond, son ouverture à la recherche, à l’expérimentation et particulièrement son intérêt, sa confiance dans l’initiative des citoyens. J’avais le sentiment qu’il faisait de l’engagement civique un maillon essentiel d’une démocratie sociale.

Cet attachement au pouvoir d’agir des citoyens qu’il exprimait constamment et qui m’a fait le rejoindre dans ses combats politiques, j’ai eu la chance de contribuer à le mettre en œuvre en 1989 : nous nous réunissions régulièrement aux Arcs, station de ski construite par Roger Godino pour des séminaires de réflexion et de sport ; c’est ainsi qu’un matin de Pâques 1989, alors que Michel était Premier Ministre, nous sommes partis faire du ski et que je me suis trouvé enfermé avec lui et son ministre du travail Jean-Pierre Soisson dans une cabine de télésiège en panne pendant 35 minutes à 15 mètres au dessus de la neige ; panne miraculeuse, car j’ai pu lui exposer pendant tout ce temps l’ampleur, l’efficacité du travail associatif pour l’insertion des chômeurs.

La préoccupation de Michel Rocard était précisément le « I » du RMI, le revenu minimum d’insertion qu’il venait de mettre en œuvre ; il me demanda donc de lui remettre un rapport sur l’insertion des chômeurs par l’activité économique qui fut la source d’un important travail législatif et à l’origine d’un conseil national dont il me confia la présidence.

Cette action de Michel Rocard pour l’insertion des chômeurs s’inscrivait dans son intérêt pour l’économie sociale et solidaire ; il a notamment participé aux Etats-Généraux de l’ESS ESS Qu’est-ce que l’Économie sociale et solidaire (ESS) ?
Définition et présentation de cette économie différente, socialement utile, coopérative et ancrée localement
et nous avons mené ce combat avec lui jusqu’à ces derniers jours. Sa force de conviction reste pour nous un bien précieux.

Commentaires

  • merci Claude pour ce bel hommage.

    je viens de lire un long papier de Hamon sur l’histoire de la "2ème gauche" : je suis dedans depuis 47 ans , arrivé à la CFDT juste avant que Maire en devienne secrétaire général, et moi soutier juriste...

    Soutier, je le suis resté, et c’est plaisant, après de si longues années, de voir l’ensemble mis en perspective ! Rocard - Maire : les 2 ainés qui ont servi de points de repère à ma génération !

    Claude : on a toujours besoin de vous !!!

Postez un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Nous suivre