Le Labo de l’ESS est un think tank qui construit, par un travail collaboratif, des axes structurants de l’économie sociale et solidaire, à partir d’initiatives concrètes, innovantes et inspirantes issues des territoires.

Accueil > L’ESS au quotidien > Initiatives inspirantes > TAE réinvente l’entreprise

TAE réinvente l’entreprise

Impression ForumPublié le 5 décembre 2012 

Un livre vient d’être publié pour fêter les 10 ans de "Travailler et apprendre ensemble" (TAE). Cette action pilote, soutenue par le Mouvement ATD Quart monde, rassemble une vingtaine de travailleurs venus d’horizons différents.

Travailler et apprendre ensemble (TAE) est le fruit d’une rencontre improbable entre des personnes qui n’auraient jamais dû se croiser. Elles vivent la mixité sociale, découvrent un autre univers, apprennent à aller au-delà des préjugés, travaillent ensemble et s’enseignent mutuellement des techniques. Et c’est ce que décrit très bien Gérard Desmedt, qui consacre un ouvrage complet à cette structure d’insertion d’un genre un peu particulier où se croisent des femmes et des hommes aux parcours de vie très différents : personnes sans formation, jeunes travailleurs, ex-cadres de grandes entreprises, salariés de bureaux d’études, polytechniciens, religieux, ingénieurs yogis, etc. Point commun : ils avaient au départ tous très envie de penser l’entreprise autrement…

Replacer les hommes et les femmes au centre des préoccupations dans l’entreprise

"L’entreprise réinventée", pour reprendre le titre de cet ouvrage, voilà la bonne formule pour décrire une structure qui a repensé les relations dans l’entreprise, la conception du travail, les liens avec ses clients. "CDI + personnes en difficulté + absentéisme supérieur à la moyenne. Pour les responsables de TAE, l’équation économique de l’entreprise confine à l’exercice de haut vol." Et pourtant, elle tourne ! Les conditions sont réunies d’une entreprise solidaire qui fait une place à tous. Sans que personne ne perde de vue les tableaux de bord, le chiffre d’affaires, les commandes, les clients, les nouveaux marchés, à TAE on imagine aussi de nouvelles activités (yoga, jardinage…), des moments d’expression et de convivialité. Façon storytelling, on se laisse séduire par cette entreprise où le vivre ensemble prend une place centrale.

L’approche va même plus loin, elle s’inscrit dans l’optique de radicalité qu’a imprimée le fondateur d’ATD Quart Monde, Joseph Wresinski, répondant à la question de savoir "comment les plus pauvres nous poussent à une création qui devient une chance pour tout le monde".

Plus concrètement, voilà ce que ça donne :

"Ce que TAE réussit, d’autres peuvent le réussir"

L’expérience de TAE est-elle transférable ou reproductible ? Patrick Valentin anime avec Didier Goubert le Réseau emploi-formation du Mouvement ATD Quart Monde. Pour lui, "Ce que TAE réussit, d’autres peuvent le réussir". Il a donc à cœur de reproduire ce qu’expérimente TAE sur plusieurs territoires, où serait proposé à chaque personne au chômage depuis plus d’un an un emploi à durée indéterminé et à temps choisi. Ce projet implique la coopération de collectivités territoriales, de partenaires publics et privés, qui développent ensemble des emplois utiles aux différents acteurs d’un territoire (habitants, entreprises, institutions…) et répondant à des besoins non encore satisfaits. Dans le dernier numéro du mensuel "Feuille de route", il appelle tous ceux qui sont intéressés à contacter ATD Quart Monde par e-mail : secretariat.travailmetier@atd-quartmonde.org

Pour en savoir plus :

  • Visitez le site de TAE : www.ecosolidaire.org
  • Gérard Desmedt, "L’entreprise réinventée", Editions de l’Atelier – éditions ATD Quart monde, 2012.

Postez un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Nous suivre