Le Labo de l’ESS est un think tank qui construit, par un travail collaboratif, des axes structurants de l’économie sociale et solidaire, à partir d’initiatives concrètes, innovantes et inspirantes issues des territoires.

Accueil > Le Labo de l’ESS > On parle de nous > [Tribune] Green deal européen : l’ESS dans la bataille de la transition

[Tribune] Green deal européen : l’ESS dans la bataille de la transition

Impression ForumPublié le 13 décembre 2019 

Une tribune de Hugues Sibille

La présidente de la Commission Européenne, Ursula Von der Leyen a présenté devant le Parlement un projet européen de Green Deal plutôt ambitieux : zéro carbone net d’ici 2050, réduction de moitié des gaz à effet de serre d’ici 2030. C’est un signal et cette annonce montre que le sujet de la transition commence à atteindre la sphère de la décision politique. Dans le nouvel équilibre à construire entre économie et écologie, l’ESS ESS Le terme d’Économie sociale et solidaire regroupe un ensemble de structures qui reposent sur des valeurs et des principes communs : utilité sociale, coopération, ancrage local adapté aux nécessités de chaque territoire et de ses habitants. Leurs activités ne visent pas l’enrichissement personnel mais le partage et la solidarité pour une économie respectueuse de l’homme et de son environnement. a, d’avantage que le capitalisme financier, de belles cartes à jouer pour influencer le cours des choses vers un nouveau modèle de développement. Saura-t-elle les jouer ?

Sous menace d’effondrement systémique, le concept de transition dit l’impératif du passage d’un modèle énergétique à un autre, d’un écosystème homme/économie/nature à un autre. Pari fort difficile, après deux siècles de pouvoir de l’économie sur les autres sphères des activités humaines (domestique, artistique, politique...), d’échec des économies administrées et de domination sans partage de l’économie capitaliste de marché, devenue norme mondiale.

Le déclencheur est le pic pétrolier attendu, (niveau maximal d’extraction de pétrole, soit 40 % de la consommation énergétique mondiale) avant sa décroissance puis son arrêt. La transition est chargée d’inventer des solutions à la fin de cette énergie fossile et répondre entre autres aux émissions de carbone (les océans en absorbaient 50 % mais arrivent à saturation) générant à terme des dérèglements climatiques majeurs.

Il faut insister sur le fait que la menace de dérèglement planétaire s’accompagne d’autres pics : celui d’inégalités sociales sans précèdent (les 10 % les plus riches émettent 50% des émissions de CO2), de moins en moins acceptées, génératrices d’une frustration croissante des peuples et celui d’une mise en cause des systèmes démocratiques qui ont accompagné l’essor du capitalisme. Les monstres naissent dans les clairs obscurs des mondes finissants !

Lire la suite sur le site d’Alternatives Economiques

Postez un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Nos partenaires média

Nous suivre