Le Labo de l’ESS est un think tank qui construit, par un travail collaboratif, des axes structurants de l’économie sociale et solidaire, à partir d’initiatives concrètes, innovantes et inspirantes issues des territoires.

Accueil > Le Labo de l’ESS > On parle de nous > Des pousses d’avenir cachées sous le confinement

Des pousses d’avenir cachées sous le confinement

Impression ForumPublié le 13 mai 2020 

Hugues Sibilles, le président du Labo, est cité dans un article des Echos du 12 mai 2020, faisant référence à notre travail de repérage des initiatives pendant cette crise sanitaire.

Pendant ces semaines étranges, des signes du monde d’après sont apparus. Un monde qui devra se bâtir sous le signe de la coopération Coopération Acteurs qui ont des intérêts similaires qu’ils planifient ensemble, où ils négocient leurs rôles mutuels et partagent des ressources pour atteindre un objectif commun tout en maintenant leur identité et non dans des délires oniriques très loin du réel.

Dans ce scénario improbable d’un printemps volé, l’envie d’avenir a bourgeonné. En France, elle a commencé par une critique systématique de l’existant, vieux réflexe avivé par un gouvernement pataugeant. Elle s’est poursuivie par des rêves étranges. Des icônes de la publicité aux poches pleines ont signé un texte appelant les foules à « combler les inégalités de destin » et à faire preuve de sobriété.

Dans ce qui s’est produit lors du confinement, il y a aussi des indices plus tangibles du monde à venir.

Continuer la lecture sur le site des Echos. (article réservé aux abonnés)

Postez un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Nos partenaires média

Nous suivre