Le Labo de l’ESS est un think tank qui construit, par un travail collaboratif, des axes structurants de l’économie sociale et solidaire, à partir d’initiatives concrètes, innovantes et inspirantes issues des territoires.

Accueil > Le Labo de l’ESS > Présentation > L’histoire du Labo de l’ESS > Pour une autre économie > Développer une finance solidaire et responsable > Développer de nouveaux fonds de garantie sur des territoires et pour des (...)

Développer de nouveaux fonds de garantie sur des territoires et pour des filières d’activité

Impression ForumPublié le 28 novembre 2011 

Un des outils financiers existants sous-utilisés et/ou mal utilisés dans l’ESS ESS Qu’est-ce que l’Économie sociale et solidaire (ESS) ?
Définition et présentation de cette économie différente, socialement utile, coopérative et ancrée localement
est le crédit. Elle révèle en creux une mauvaise allocation des ressources, notamment des fonds propres, (sur-)utilisés, à mauvais escient, pour la trésorerie ou l’investissement. Ce faible usage du crédit s’explique à la fois par une culture financière insuffisante dans les associations et par une frilosité des banques face aux petites et moyennes associations, alors que des outils existants (fonds de garantie par exemple) renforcent pourtant leur sécurité.


Cette double inhibition est peu à peu débloquée par des outils combinant la garantie apportée à la banque prêteuse et l’accompagnement de l’emprunteur pour le montage du crédit. Des fonds territoriaux développés par France Active avec l’appui de la Caisse des Dépôts et des collectivités territoriales ont ainsi mis en place, depuis le début des années 90, des milliers de crédits bancaires garantis au profit de l’IAE IAE Insertion par l’activité économique .

Le succès de la formule s’est étendu aux demandes de prêts garantis pour les entreprises adaptées, les Scop SCOP Société coopérative et participative , etc. La plupart des fonds de garantie sont regroupés dans France Active Garantie (FAG), pour un encours de prêts dépassant 100 millions d’euros. Leur effort financier est relativement faible grâce à un effet multiplicateur (60 millions d’euros de prêt n’appellent que 10 millions d’euros de ressources sur le fonds de garantie).

Ce système doit être développé, par exemple en créant de nouveaux fonds correspondant à des filières d’activités, à des territoires ou à des publics particuliers ; et en articulant mieux ces fonds avec les outils existant pour les PME ordinaires (Oséo, organismes de caution mutuelle Mutuelle Définition …).

Postez un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Nous suivre