Le Labo de l’ESS est un think tank qui construit, par un travail collaboratif, des axes structurants de l’économie sociale et solidaire, à partir d’initiatives concrètes, innovantes et inspirantes issues des territoires.

Accueil > Le Labo de l’ESS > Présentation > L’histoire du Labo de l’ESS > Pour une autre économie > Développer une finance solidaire et responsable > Drainer une part minime de l’assurance-vie sur la finance solidaire

Drainer une part minime de l’assurance-vie sur la finance solidaire

Impression ForumPublié le 28 novembre 2011 

L’assurance-vie, « placement préféré des Français », dont l’encours est plus de 10 fois supérieur à celui de l’épargne salariale (1147 milliards d’€ à fin novembre 2008) pourrait également être « solidaire ». Il est d’autant plus important d’agir sur ce nouveau levier, avec la chute des ressources sur l’épargne salariale (liée à la baisse de la bourse).


Les grandes entreprises d’économie sociale (Macif, Covéa, ACMN Vie…) actives sur l’assurance vie peuvent avoir un rôle pionnier et moteur sur ce champ. Elles commencent d’ailleurs à agir (exemple d’Entraid’épargne de la mutuelle Mutuelle Définition d’épargne et de retraite Carac, dont 1% est reversée à des associations comme l’Association Association Une association est le regroupement d’au moins deux personnes, mettant leurs activités ou leurs connaissances en commun, par un contrat d’association (contrat de droit privé). L’objectif de cette convention doit avoir un but autre que le partage de bénéfices entre les parties, d’où l’appellation d’"association à but non lucratif". des Paralysés de France ou Solidarités Nouvelles face au Chômage).

Il ne s’agit pas ici de légiférer mais plutôt de susciter une démultiplication des initiatives et des engagements de la part de gestionnaires de fonds, pour qu’ils s’approprient véritablement la démarche.

Il y a en effet une dimension fondamentale de « choix » dans la finance solidaire : choisir de le faire et comprendre pourquoi on le fait. Ainsi, la loi sur l’épargne salariale n’oblige pas les salariés à épargner solidaire, elle oblige seulement à leur proposer des opportunités d’épargne solidaire. A eux, en dernier ressort, de choisir (ou non) d’investir solidaire.

Ce développement des initiatives doit néanmoins s’accompagner d’une démarche de labellisation.

Postez un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Nous suivre