Le Labo de l’ESS est un think tank qui construit, par un travail collaboratif, des axes structurants de l’économie sociale et solidaire, à partir d’initiatives concrètes, innovantes et inspirantes issues des territoires.

Accueil > Le Labo de l’ESS > On parle de nous > Europe 1 - Quelles différences entre les philanthropes français et (...)

Europe 1 - Quelles différences entre les philanthropes français et américains

Impression ForumPublié le 15 janvier 2016 

Hugues Sibille, président du Labo de l’ESS ESS Le terme d’Économie sociale et solidaire regroupe un ensemble de structures qui reposent sur des valeurs et des principes communs : utilité sociale, coopération, ancrage local adapté aux nécessités de chaque territoire et de ses habitants. Leurs activités ne visent pas l’enrichissement personnel mais le partage et la solidarité pour une économie respectueuse de l’homme et de son environnement. était l’invité de David Abiker sur Europe 1 dans l’émission "C’est arrivé cette semaine".
Il y explique les principales différences de culture entre les riches français qui donnent, et les riches américains.

En France, le diction dit "vivons heureux, vivons cachés". Aux Etats-Unis, c’est plutôt l’inverse, et quand on donne, on le dit. Pour Hugues Sibille, spécialiste en économie sociale et solidaire, invité samedi de David Abiker dans C’est arrivé cette semaine, "il y a une différence imposée par le Code civil des français".

"En France, on a le souci de transmettre, alors qu’au Etats-Unis, on va se méfier". Pour notre expert, la loi française "protège les héritiers et empêche ainsi les donateurs de donner la totalité de leurs biens. Alors qu’aux Etats-Unis, il est tout à fait possible de donner toute sa fortune à une fondation Fondation "La fondation est l’acte par lequel une ou plusieurs personnes physiques ou morales décident l’affectation irrévocable de biens, droits ou ressources à la réalisation d’une œuvre d’intérêt général et à but non lucratif." et de spolier ses héritiers. Cela s’explique en partie pour des raisons culturelles. En France, on a le souci de transmettre, alors qu’au Etats-Unis, on va se méfier, exiger d’une descendance qu’elle fasse ses preuves."

Lire l’intégralité de l’article et écouter l’émission ici.

Postez un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Nos partenaires média

Nous suivre