Le Labo de l’ESS est un think tank qui construit, par un travail collaboratif, des axes structurants de l’économie sociale et solidaire, à partir d’initiatives concrètes, innovantes et inspirantes issues des territoires.

Accueil > Le Labo de l’ESS > Présentation > L’histoire du Labo de l’ESS > Pour une autre économie > Développer les coopérations sur les territoires > Expérimenter et labelliser des pôles de coopération territoriaux

Expérimenter et labelliser des pôles de coopération territoriaux

Impression ForumPublié le 28 novembre 2011 

A l’instar des pôles de compétitivité, il s’agit de développer des pôles de coopération Coopération Acteurs qui ont des intérêts similaires qu’ils planifient ensemble, où ils négocient leurs rôles mutuels et partagent des ressources pour atteindre un objectif commun tout en maintenant leur identité territoriaux sur la base de critères tels que l’ancrage local des activités économiques, l’utilité sociale de la production, le caractère faiblement délocalisable de l’emploi, la formation des compétences locales, les coopérations et les synergies économiques entre entreprises locales, etc.


L’objectif est de rassembler sur un territoire donné, des entreprises, des laboratoires de recherche et des établissements de formation pour développer des partenariats et des coopérations. Ces pôles ne joueraient pas uniquement un rôle d’information, d’accompagnement, de mutualisation de moyens entre acteurs et réseaux mais aussi d’expérimentation économique, de reprise de TPE/PME en difficulté, d’hébergement et de valorisation des compétences d’anciens entrepreneurs devenus salariés.

Il ne s’agit pas de proposer un modèle unique mais plutôt un cadre réglementaire et fiscal incitatif à la création de tels pôles qui, selon leurs dynamiques de constitution, peuvent être principalement entrepreneuriaux mixant ESS ESS Le terme d’Économie sociale et solidaire regroupe un ensemble de structures qui reposent sur des valeurs et des principes communs : utilité sociale, coopération, ancrage local adapté aux nécessités de chaque territoire et de ses habitants. Leurs activités ne visent pas l’enrichissement personnel mais le partage et la solidarité pour une économie respectueuse de l’homme et de son environnement. , PME-TPE, IAE IAE Insertion par l’activité économique , plus axés sur le regroupement intersectoriel de réseaux d’économie sociale et solidaire, sur des dynamiques multi-parties prenantes entre ESS, collectivités locales, universités, etc. Une politique d’expérimentation et de labellisation progressive des pôles semble nécessaire afin d’éviter qu’une institutionnalisation administrative et réglementaire trop rapide prenne le pas sur les coopérations entrepreneuriales et l’innovation sociale.

Les pôles de coopération Coopération Acteurs qui ont des intérêts similaires qu’ils planifient ensemble, où ils négocient leurs rôles mutuels et partagent des ressources pour atteindre un objectif commun tout en maintenant leur identité territoriaux pourraient avoir un volet défensif face à la crise en facilitant un cadre de mutualisation et de regroupements volontaires entre entreprises et établissements de l’ESS, et les alliances avec d’autres acteurs économiques.

Postez un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Nous suivre