Le Labo de l’ESS est un think tank qui construit, par un travail collaboratif, des axes structurants de l’économie sociale et solidaire, à partir d’initiatives concrètes, innovantes et inspirantes issues des territoires.

Accueil > L’ESS au quotidien > L’actu de l’ESS > Hugues Sibille signe la préface du livre « Composer avec la nature (...)

Hugues Sibille signe la préface du livre « Composer avec la nature »

Impression ForumPublié le 20 juillet 2020 

Michel Adam, ingénieur, sociologue et créateur d’entreprises solidaire a publié un livre au début du confinement, intitulé « Composer avec la nature » dont Hugues Sibille, président du Labo de l’ESS ESS Le terme d’Économie sociale et solidaire regroupe un ensemble de structures qui reposent sur des valeurs et des principes communs : utilité sociale, coopération, ancrage local adapté aux nécessités de chaque territoire et de ses habitants. Leurs activités ne visent pas l’enrichissement personnel mais le partage et la solidarité pour une économie respectueuse de l’homme et de son environnement. , en signe la préface. Ce livre met en avant l’importance de la coopération Coopération Acteurs qui ont des intérêts similaires qu’ils planifient ensemble, où ils négocient leurs rôles mutuels et partagent des ressources pour atteindre un objectif commun tout en maintenant leur identité , que ce soit avec les autres ou avec la nature, valeur phare de l’économie sociale et solidaire.

Composer avec la nature

Résumé du livre :

La vie sur Terre va mal. Elle affronte trois problèmes majeurs : le dérèglement climatique plus rapide que prévu, la pollution généralisée des sols, des eaux, de l’air et la régression rapide de la biodiversité. Bouleversements qui affectent le monde entier : les rapports entre États, religions, groupes sociaux et personnes se délitent.

Des évolutions divergentes sont à l’œuvre partout. Quatre scénarios se dessinent, les vents mortifères sont puissants mais des vents de travers se sont levés, moins forts pour l’instant mais aussi effervescents. Les étudier impose d’abord de revisiter nos rapports à la Nature tout au long de l’Histoire. Respectée et célébrée autrefois, abandonnée et ignorée, puis méprisée et asservie, dépassée demain ou au contraire retrouvée ?

Ce livre appelle à la renaturation du monde et à l’émergence d’une géocitoyenneté à travers des réapprentissages vitaux, celui de la coopération Coopération Acteurs qui ont des intérêts similaires qu’ils planifient ensemble, où ils négocient leurs rôles mutuels et partagent des ressources pour atteindre un objectif commun tout en maintenant leur identité décloisonnée entre les humains, dans, avec, par et pour la Nature, clés d’un avenir vivable.

Postez un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Nous suivre