Le Labo de l’ESS est un think tank qui construit, par un travail collaboratif, des axes structurants de l’économie sociale et solidaire, à partir d’initiatives concrètes, innovantes et inspirantes issues des territoires.

Accueil > L’ESS au quotidien > L’actu de l’ESS > La communauté PTCE "Renouveau Productif" en visite à Marseille...

La communauté PTCE "Renouveau Productif" en visite à Marseille...

Impression ForumPublié le 9 juillet 2014 

Le 19 juin 2014, le PTCE PTCE Pôles territoriaux de coopération économique. "Bou’Sol"a reçu une quinzaine de visiteurs à l’occasion de la 3ème visite apprenante de la communauté PTCE "Renouveau Productif", animée par COORACE et Pôle Sud ARCHER avec l’appui du Labo de l’ESS ESS Le terme d’Économie sociale et solidaire regroupe un ensemble de structures qui reposent sur des valeurs et des principes communs : utilité sociale, coopération, ancrage local adapté aux nécessités de chaque territoire et de ses habitants. Leurs activités ne visent pas l’enrichissement personnel mais le partage et la solidarité pour une économie respectueuse de l’homme et de son environnement. , dans le cadre de la démarche nationale inter-réseaux PTCE.
Contraction des termes Boulangerie et Solidaire, ce pôle promeut les ressources humaines et naturelles du territoire pour proposer un pain de qualité aux Marseillais-es, notamment aux personnes en situation de précarité.

Le projet de Bou’Sol et le regard de la communauté PTCE PTCE Pôles territoriaux de coopération économique. Renouveau Productif

C’est la boulangerie Pain et Partage qui est à l’initiative de ce pôle. Née il y a 20 ans autour d’un projet humanitaire destiné à développer des boulangeries dans la Roumanie de l’après Ceausescu, Pain et Partage a progressivement recentré son activité de production de pain pour les exclus sur Marseille, à destination d’associations caritatives (les Restos du Cœur notamment). Parallèlement à la croissance importante de son activité, Pain et Partage devient en 2005 un atelier et chantier d’insertion, avec l’objectif de contribuer à l’insertion socio professionnelle des personnes en difficulté d’accès au marché du travail. Aujourd’hui, Pain et Partage produit quotidiennement plus de 1 500 pains pour les écoles de Marseille, des grands groupes de la restauration collective, des associations ou encore des établissements médico-sociaux.

Le PTCE Bou’Sol émerge en 2011 grâce à la contribution active de deux administrateurs de Pain et Partage, Samuel Mougin et Benjamin Borel, désireux de déployer un projet entrepreneurial au service du développement solidaire et durable du territoire, en s’appuyant sur un partenariat avec des professionnels de la filière. Aujourd’hui, Bou’Sol mobilise la coopération Coopération Acteurs qui ont des intérêts similaires qu’ils planifient ensemble, où ils négocient leurs rôles mutuels et partagent des ressources pour atteindre un objectif commun tout en maintenant leur identité territoriale autour de trois ambitions :

Le regard et l’apport critique des membres de la communauté PTCE Renouveau Productif ont permis aux deux co-gérants du PTCE Bou’Sol d’analyser la structuration du Pôle sous statut SCIC, de préciser ses hypothèses de modèle économique à l’issue de la période d’expérimentation ou encore de questionner sa stratégie d’essaimage. Les membres de la communauté ont ainsi noté le développement de partenariats avec des grands comptes tel que Sodexo ou encore les liens étroits développés avec les réseaux de l’agriculture biologique.

Circuits courts Circuits Courts Définition du concept de circuits courts et PTCE Renouveau Productif
La communauté a également travaillé sur la place et les spécificités des circuits courts [2] au sein des dynamiques de PTCE Renouveau Productif. Quatre autres Pôles ont témoigné de leurs expériences et ont ainsi prolongé des questionnements ouverts lors des échanges avec le PTCE Bou’Sol :

L’analyse des besoins de financements des PTCE Renouveau Productif
Enfin, cette rencontre a permis de revenir sur les besoins en financements des PTCE Renouveau Productif. Une enquête lancée en avril auprès des PTCE membres de la communauté a confirmé que le financement de la fonction d’animation du PTCE, dans sa phase d’émergence comme dans sa pérennisation, était le besoin prioritaire. Cette fonction d’animation, très largement soutenue par des subventions publiques, n’est pas spécifique aux PTCE Renouveau Productif. C’est elle cependant qui permet l’émergence, sur le territoire, de projets de développement économique spécifiques à ces PTCE (consolidation ou relocalisation des activités traditionnelles, structuration de filières, émergence de nouvelles activités de services - conciergeries solidaires - ou de production).

L’enjeu pour ces PTCE est ensuite celui du financement du développement de ces nouvelles activités. Ne disposant pas de fonds propres nécessaires pour réaliser de lourds investissements, ils doivent pouvoir s’appuyer sur des systèmes d’avances ou de contre garanties, ainsi que sur des formes innovantes de mobilisation de l’épargne et de l’investissement localement.

Au cours des prochaines réunions de la communauté, ce travail sera prolongé par l’approfondissement des spécificités des PTCE Renouveau Productif et par la construction de méthodes et outils en soutien à ces pôles.

Source :www.coorace.org

Postez un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Nous suivre