Le Labo de l’ESS est un think tank qui construit, par un travail collaboratif, des axes structurants de l’économie sociale et solidaire, à partir d’initiatives concrètes, innovantes et inspirantes issues des territoires.

Accueil > L’ESS au quotidien > L’actu de l’ESS > Le CNCRES publie l’édition 2012 de son "Panorama de l’ESS"

Le CNCRES publie l’édition 2012 de son "Panorama de l’ESS"

Impression ForumPublié le 29 octobre 2012 

La 3e édition du Panorama de l'ESS réalisé par l'Observatoire national de l'ESS-CNCRES, apporte un éclairage synthétique sur les spécificités et le poids d'un ensemble socio-économique qui représente plus de 10% de l'emploi en France.


Ce Panorama 2012 présente un éclairage synthétique sur les spécificités et les évolutions de l’économie sociale et solidaire (associations, coopératives, mutuelles et fondations) en 2012. Il montre que les structures qui le composent représentent un poids économique majeur et contribuent à créer de l’emploi sur les territoires dans de nombreux secteurs - même si leur poids est plus fort dans certains d’entre eux (social, culture, enseignement...). Il met notamment en exergue l’ancrage territorial de l’ESS ESS Le terme d’Économie sociale et solidaire regroupe un ensemble de structures qui reposent sur des valeurs et des principes communs : utilité sociale, coopération, ancrage local adapté aux nécessités de chaque territoire et de ses habitants. Leurs activités ne visent pas l’enrichissement personnel mais le partage et la solidarité pour une économie respectueuse de l’homme et de son environnement. et le fait que plus de 600.000 emplois seront à renouveler d’ici 2020.

En savoir plus sur le CNCRES

Postez un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Nous suivre