Le Labo de l’ESS est un think tank qui construit, par un travail collaboratif, des axes structurants de l’économie sociale et solidaire, à partir d’initiatives concrètes, innovantes et inspirantes issues des territoires.

Accueil > Le Labo de l’ESS > Présentation > L’histoire du Labo de l’ESS > Les États généraux de l’ESS > Sortir de l’oligarchie et rétablir la place des citoyens dans la cité et dans (...)

Sortir de l’oligarchie et rétablir la place des citoyens dans la cité et dans les entreprises

Impression ForumPublié le 15 décembre 2011 

Comment le citoyen peut-il retrouver son influence hors et dans l’entreprise ? Alors que la financiarisation de l’économie entraine une forme de délitement du lien social et sociétal ; l’ESS ESS Le terme d’Économie sociale et solidaire regroupe un ensemble de structures qui reposent sur des valeurs et des principes communs : utilité sociale, coopération, ancrage local adapté aux nécessités de chaque territoire et de ses habitants. Leurs activités ne visent pas l’enrichissement personnel mais le partage et la solidarité pour une économie respectueuse de l’homme et de son environnement. par son modèle apporte des réponses différentes en inscrivant l’homme au cœur de ses projets.


samedi 18 juin 2011 - Grand Auditorium du Palais Brongniart -

Animateur : Hugues Sibille (Avise)

Intervenants : Véronique Descacq (CFDT), Alain Cordesse (Usgeres), Jean-Baptiste de Foucauld (Pacte Civique), Dominique Duquet (ATD Quart Monde), Philippe Frémeaux (Alternatives Economiques), Roger Godino (INSEAD), Patrick Lenancker (CG SCOP SCOP Société coopérative et participative ), Fred Menard « La Coursive Boutaric », Agnès Naton (CGT)

Postez un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Nous suivre