Le Labo de l’ESS est un think tank qui construit, par un travail collaboratif, des axes structurants de l’économie sociale et solidaire, à partir d’initiatives concrètes, innovantes et inspirantes issues des territoires.

Accueil > Nos thèmes de travail > ESS et création de valeur

ESS et création de valeur

 

L’étude « ESS et création de valeur, vers une nouvelle approche de l’impact social. Une approche prospective de la mesure d’impact » est co-pilotée par le Labo de l’ESS, l’Avise et la Fonda. Débutée en janvier 2017 et s’articulant autour de trois phases, elle associe organisations de l’ESS, experts, acteurs de l’évaluation, porteurs de projets et financeurs, afin de nourrir la décision et préparer le terrain à l’expérimentation de nouvelles approches d’évaluation.

Les étapes du chantier ESS ESS Le terme d’Économie sociale et solidaire regroupe un ensemble de structures qui reposent sur des valeurs et des principes communs : utilité sociale, coopération, ancrage local adapté aux nécessités de chaque territoire et de ses habitants. Leurs activités ne visent pas l’enrichissement personnel mais le partage et la solidarité pour une économie respectueuse de l’homme et de son environnement. et création de valeur

2016 : Le Labo de l’ESS, l’Avise et la Fonda ont décidé de lancer une étude approfondie sur le sujet de l’évaluation de l’impact social.

2017 : La première phase, portée par l’Avise, a permis de dégager les caractéristiques, les avantages et les limites des démarches de mesure d’impact existantes. Elle présente l’impact social sous la forme d’une « chaîne d’analyse de valeur » et précise que, pour rendre compte des spécificités des acteurs de l’ESS, le mode d’action et de fonctionnement doivent être pris en compte dans l’évaluation.

Cette première phase a aboutie à la publication « ESS et création de valeur, une approche prospective de la mesure d’impact social ».


Chaine d’analyse de valeur issue du premier rapport

2017-2018 : La deuxième phase, coordonnée par la Fonda, propose une analyse des formes émergentes de création de valeur sociale à travers la « transformation des chaînes de valeur ». La notion centrale est celle de la « chaîne de valeur étendue », qui rend compte de la complexité d’une situation de valorisation partagée entre les diverses parties prenantes de l’action.

La création de valeur est analysée à partir de quatre caractéristiques :

La particularité de la chaîne de valeur du projet social est qu’elle ne génère par une marge mais régénère les ressources du bien commun.

2018 : Cette deuxième phase a aboutie à la publication « ESS et création de valeur : vers une nouvelle approche de l’impact social ».


Chaîne de valeur sociale issue du second rapport

2018-2019 : La troisième phase, pilotée par le Labo de l’ESS, a permis de déboucher sur un raisonnement pédagogique construit autour de sept pré-requis et dont l’objectif est de faciliter et encourager des démarches continues et progressives d’évaluation d’impact :

  1. La démarche d’évaluation doit être perçue comme accessible et utile
  2. Elle inscrit le projet dans un écosystème territorial
  3. Les parties prenantes bénéficiaires et contributrices sont associées au moment opportun à la démarche d’évaluation d’une entité
  4. La démarche d’évaluation est inhérente et partie intégrante de la stratégie et du pilotage de l’entité, dès sa création
  5. Elle prend en compte l’ensemble des effets positifs et négatifs induits des actions de l’entité
  6. Elle s’inscrit dans le temps
  7. Elle peut renforcer le pouvoir de négociation et faciliter la mise en œuvre d’actions créatrices de valeur

2019 : Cette troisième phase a été restituée dans le dernier rapport « ESS et création de valeur : vers une nouvelle approche de l’impact social ».

Les trois phases de l’étude sont synthétisées dans la publication « ESS et création de valeur : une approche prospective de la mesure d’impact social ».

La synthèse de la phase finale est présentée lors de la rencontre « ESS et création de valeur » dont vous pouvez retrouver le compte-rendu ici.

Pour aller plus loin :

  • Le 4 mai 2017, le Comité consultatif de l’étude s’est réuni pour nous aider à affiner la problématique et le dispositif de travail. Vous pouvez retrouver le compte-rendu détaillé ici.
  • En janvier 2018, l’Avise publie un guide sur l’impact social à destination des financeurs pour faciliter la construction commune d’une démarche évaluative avec la structure porteuse de projet et ainsi apprécier au mieux la valeur sociale générée par son activité.
  • En décembre 2018, Hugues Sibille, président du Labo, publie une tribune dans la Fonda « Pour un New Deal de la création de valeur et de la mesure d’impact ».

Nous suivre