Circuits courts

Définition des circuits courts économiques et sociaux issue des travaux du Labo de 2014 :

« Un circuit court économique et solidaire (CCES) est une forme d’échange économique, valorisant le lien social, la coopération, la transparence et l’équité entre les acteurs de l’échange. »

La définition du Ministère de l’agriculture :

Un circuit court est un mode de commercialisation des produits agricoles qui s’exerce soit par la vente directe du producteur au consommateur, soit par la vente indirecte à condition qu’il n’y ait qu’un seul intermédiaire. Quelques exemples de vente directe du producteur au consommateur :

  • la vente à la ferme (panier, cueillette, marché à la ferme, etc...),
  • la vente collective (point de vente collectif ou panier collectif),
  • la vente sur les marchés,
  • la vente en tournées ou à domicile,
  • la vente par correspondance (internet, etc...),
  • la vente organisée à l’avance (Association pour le maintien d’une agriculture paysanne - AMAP). Quelques exemples de vente indirecte avec un seul intermédiaire :
  • la restauration (traditionnelle, collective,...)
  • un commerçant-détaillant (boucher, épicerie de quartier, GMS, etc...)

Source : Wikipedia

N. B. : Le Labo considère que cette définition du Ministère est trop restreinte. Elle ne se focalise que sur le secteur agricole et omet certaines caractéristiques spécifiques à ce type d’échange.

Pour mieux comprendre, regardez notre courte vidéo de présentation des circuits courts économiques et solidaires :

Pour aller plus loin :

Revenir au Glossaire

Vous souhaitez soutenir le Labo de l'ESS ?

Accompagnez la construction de l’économie sociale et solidaire de demain en adhérant à notre think tank et à nos valeurs !

Adhérez