Initiative inspirante
Publié le 7 septembre 2017

Happy Senior Service, l’association de collégiens pour le lien intergénérationnel

HappySenior
Mots clés
ESS
intergénération
éducation
association

Dans une classe de quatrième au collège Henri Wallon de Divion, dans le Pas-de-Calais, les élèves découvrent l’ESS à travers la création et le développement d’une association qui permet la rencontre entre adolescents et seniors. L’idée est de proposer un programme d’animations à un groupe de personnes âgées habitant un foyer de la ville. Le projet, né en 2016 après une visite de l’ESPER au sein de l’établissement, a pour objectif de créer du lien intergénérationnel à travers le partage et d’initier les élèves aux principes démocratiques de l’ESS. La proposition a été élaborée par les collégiens au cours de l’année scolaire 2016-2017 et sera mise en place dans le cadre des EPI (Enseignements Pratiques Interdisciplinaires) à partir de la rentrée 2017.

Un projet d’apprentissage gagnant-gagnant

L’idée d’une économie « solidaire, non-lucrative et humaniste » a touché Sandrine Leplat, professeure de français, après avoir rencontré l’ESPER, qui œuvre pour la promotion de l’ESS à l’école, lors d’une visite de son établissement. Elle a ensuite partagé cette idée avec un groupe d’élèves. Plusieurs idées de projets ont vu le jour au sein du groupe : création d’une entreprise pour la fabrication de T-shirts, service d’aide aux devoirs, animation d’ateliers intergénérationnels… C’est finalement ce dernier projet qui a été retenu grâce à un vote du groupe. La rencontre entre générations permet d’une part d’apprendre des personnes âgées et d’autre part de mettre en valeur la connaissance des collégiens relatives aux nouvelles formes de communication et aux nouvelles technologies : les deux côtés peuvent se sentir valorisés. Une des élèves concernées, en 4e, le résume ainsi : « Ce qui est intéressant pour moi, c’est de pouvoir travailler en groupe, rencontrer d’autres personnes, leur apprendre des choses et aussi apprendre des choses en retour. Communiquer, faire ensemble, et avoir la confiance des adultes. »

Happy Senior

Trois visites sont prévues au foyer pour la rentrée 2017 avec des activités d’animation pensées par les élèves. Parmi les propositions d’ateliers conviviaux qu’ont faites les collégiens, on peut trouver des jeux et mises en scènes dans un imaginaire des années 50/60, à travers les images et l’utilisation d’une tablette, ou encore des ateliers « selfie » sur smartphone. Les collégiens souhaitent qu’à partir de ces activités, les personnes âgées puissent s’intéresser aux nouvelles technologies, à travers des images qui leur sont familières, et s’approprier ainsi la technologie.

Une organisation associative

Le projet a commencé concrètement en janvier 2017. Il a commencé par une découverte : les élèves n’avaient jamais entendu parler d’économie sociale et solidaire avant le projet. Il s’agissait donc d’abord de contextualiser et comprendre cette autre économie. Un débat a été lancé sur la synergie entre les mots « économie », « sociale » et « solidaire », ce qui a notamment permis d’aborder les spécificités de l’ESS quant à la répartition de bénéfices et la gouvernance. Happy Senior Service fonctionne sous forme d’association. Les élèves sont organisés en différentes commissions, avec un comité de présidence, un secrétariat, un trésorier et un comité de communication et de relations publiques. Sandrine Leplat explique qu’il y a des prises de contacts officielles de la part des élèves avec les acteurs locaux, les responsables du foyer et d’une maison de retraite.

L’action se poursuit en 2017 avec une classe de troisième, encadrée par deux professeures, Mme. Leplat et Mme. Kurowiak, et le directeur de l’établissement. « L’idée c’est de rendre les élèves autonomes, précise Sandrine Leplat. L’objectif est qu’ils puissent prendre en main le projet et que chaque comité soit responsable dans la prise de rendez-vous et la construction de leurs propres outils. Le travail est encadré mais on part de leurs propositions ! »

Happy Senior Service est un projet inscrit dans le cadre de "Mon ESS à l’Ecole".

Crédits Photos : Fotolia

Revenir à la page "Le Mag"
Pour aller plus loin

Tribune

Roland Berthilier

Roland Berthilier

Président de L'ESPER

Enseigner, transmettre et faire vivre les pratiques et les valeurs de l’ESS

Tous les jeunes côtoient ou participent à une ou plusieurs structures de l’ESS sans forcément le savoir. Ils font partie...
Lire plus
Comprendre les principes de l'ESS
Field flap
Publié le 7 septembre 2017

Comprendre tôt les principes de l’ESS pour savoir conjuguer citoyenneté, créativité et reconnaissance

Si l’économie sociale et solidaire a une place importante dans les structures à destination des enfants et des jeunes...
Lire plus
Vitry News
Field flap

Vous souhaitez soutenir le Labo de l'ESS ?

Accompagnez la construction de l’économie sociale et solidaire de demain en adhérant à notre think tank et à nos valeurs !

Adhérez