Le Labo de l’ESS est un think tank qui construit, par un travail collaboratif, des axes structurants de l’économie sociale et solidaire, à partir d’initiatives concrètes, innovantes et inspirantes issues des territoires.

Accueil > Le Labo de l’ESS > Présentation > L’histoire du Labo de l’ESS > Les Cahiers d’espérances > Visualiser les Cahiers

Le partenariat solidaire : une expérience de mutualisation au service des projets sur le territoire de l’Indre

Argumentaire

La place toujours plus grande laissée à l’individualisme, la fragilisation du tissu social (en milieu rural) qui menace des équilibres territoriaux.

La culture du résultat qui crée de l’exclusion et laisse sur la touche les personnes qui ne sont pas jugées suffisamment productives au regard des exigences de notre système.

La logique du court terme qui nous impose un rythme de vie effréné et nous contraint a sacrifier des choses essentielles pour des impératifs de rentabilité.

La prédominance du « tout économie » qui nous fait oublier le vrai sens des rapports humains.

Comment sensibiliser d'autres acteurs

Tout territoire où les acteur de l’ESS se sentent peu nombreux et isolés peuvent prendre exemple sur le Partenariat Solidaire en prenant de leur temps et en investissant dans le collectif et la coopération inter-structures.

Conditions du développement

Créer un en effet d’entrainement pour faire émerger et accompagner des projets innovants en terme de partenariat sur le territoire : lancement d’une Coopérative d’activités et d’emploi, animation des réseaux de porteurs de projets, développement d’un réseau d’accompagnateurs bénévoles, réflexion sur de nouveaux projets (couveuse agricole…)

Communiquer sur les valeurs de l’ESS pour gagner en légitimité et montrer son potentiel (organisation d’un évènement collectif à l’occasion du mois de l’ESS)

Données chiffrées

3 ans d’existences

7 structures

13 salariés

1 projet abouti

Changement d'échelle possible

Tout territoire où les acteur de l’ESS se sentent peu nombreux et isolés peuvent prendre exemple sur le Partenariat Solidaire en prenant de leur temps et en investissant dans le collectif et la coopération inter-structures.

L’innovation réside dans le fonctionnement en collectif qui n’était pas usuel pour les structures d’accompagnement sur le territoire de l’Indre. C’est aussi la recherche permanente de complémentarités et des synergies entre structures du collectif et avec d’autres partenaires qui nous permettent de progresser.

Facteurs de succès

Cohésion du groupe

Régularité dans l’implication

Création de projets solidaires complémentaires au réseau

Impacts de l'initiative

Création d’une coopérative d’activités sur le territoires

Création d’un réseau d’accompagnateurs bénévoles autour de l’entrepreneuriat solidaire

Montage d’évènements autour de l’économie solidaire

Initiative en cours d’un espace test agricole et d’une amélioration de l’accueil des nouveaux porteurs de projets professionnels ou personnels

La structure, porteuse de l'initiative

Le collectif est informel, les projets sont portés par les différentes structures.

Le modèle financier

2008 - Le Partenariat Solidaire a été initié par les fonds propres des structures qui ont mutualisé le temps salarié et bénévoles des structures.

2009 - La DDJSVA (2009) a contribué à l’expérimentation par une subvention CDVA Expérimentation.

2010 - Le réseau régional de l’économie solidaire (Cré-Sol) a appuyé cette dynamique en animant la dynamique de réseau.

2011 - Les liens entre structures permettent de monter et de financer des projets communs et de dégager du temps salarié pour le réseau.

Les acteurs (Qui ?)

Nous sommes un collectif informel de 7 structures associations et collectif :

  • CIVAM - ADAR : Association pour le développement agricole et rural

  • PLES : Pôle local d’économie solidaire

  • ADEARI : Association pour le développement de l’emploi agricole et rural de l’Indre

  • MRJC : Mouvement rural de jeunesse chrétienne de l’Indre

  • RIRE : Réseau pour l’initiative rurale et l’échange

  • Cré-sol : Centre réseau économie solidaire

  • Association pour une coopérative d’activités dans l’Indre

Les jeunes

Les initiatives des jeunes trouvent un cadre d’expression privilégié dans les activités collectives, de rencontre et d’échange que propose le MRJC. Ces jeunes sont ainsi amenés à découvrir et à participer à notre économie solidaire locale par le Partenariat Solidaire

Les accompagnements que nous proposons sont de nature à permettre l’aboutissement de tout projet de vie. Des personnes de tous âges peuvent trouver leur place à partir du moment où elles se placent dans une logique d’action et où elles acceptent de d’investir dans la dimension inter-générationnelle, source de partage et de lien social.

Les partenaires

Nous travaillons avec tous les acteurs du développement local sur notre département.

Message à l'opinion

Une autre économie basée sur la coopération et la confiance plutôt que sur la concurrence est possible!

Message aux décideurs

Des initiatives existent, elles montrent que des formes d’entrepreneuriat où la dimension humaine est pleinement respectée sont non seulement viables mais qu’elles offrent aussi des perspectives beaucoup plus viables pour tous à long terme!

Message à ceux qui font l'ESS

Top peu visibles aujourd’hui, les valeurs que nous défendons ont de l’avenir ! Continuons d’innover !

Proposition pour influencer les décideurs

Soutenir la mutualisation des acteurs de l’ESS sur un même territoire

Ne pas cloisonner le acteurs de l’ESS a leurs secteurs d’activités mais leur permettre de sortir des cadres pour innover en collectif

Présentation de l'initiative (Quoi ?)

Mutualiser entre structures d’accompagnement et approfondir le fonctionnement en réseau pour inciter les porteurs d’initiatives à travailler en collectif.

Faire émerger des projets porteurs de valeurs, qui font vivre le territoire et donnent envie à d’autres de s’y investir.

Ressources, financements et moyens utilisés

Temps salarié des structures, subventions sur les projets initiés par le réseau.

Synthèse de mon indignation en une seule phrase

La fragilisation d’un territoire rural liée à la violence économique et aux difficultés des services publics nous impose de créer de nouvelles formes de solidarité et de nouveaux rapports entre organisations solidaires

Témoignages

Un accompagnateur bénévole : « pour moi, pratiquer la solidarité c’est d’abord intervenir dans mon cercle immédiat de connaissances en utilisant mes compétences, en l’occurrence en gestion, pour aider une personne à créer, maintenir son activité économique, et ainsi contribuer à son épanouissement personnel et indirectement à celui de ses proches. Ça a donc une dimension sociale, humaine très concrète »