Le Labo de l’ESS est un think tank qui construit, par un travail collaboratif, des axes structurants de l’économie sociale et solidaire, à partir d’initiatives concrètes, innovantes et inspirantes issues des territoires.

Accueil > Le Labo de l’ESS > Présentation > L’histoire du Labo de l’ESS > Les Cahiers d’espérances > Visualiser les Cahiers

Un Pôle Ressource Artistique Culturel et Coopératif en Basse Normandie ?

Argumentaire

la culture de proximité, celle qui anime le territoire local, qui participe de la formation des publics, de la transmission des savoirs, qui cherche au plus prés du citoyen à rendre accessible son propos, est peu ou pas reconnu par l’ensemble des politiques culturelles et particulièrement par celle de l’Etat qui préfère concentrer son soutien aux grosses machines institutionnelles souvent bien éloignées de la population.

Cette absence de soutien met en difficulté de nombreuses structures culturelles et artistiques au local et ne favorise pas la démocratisation culturelle.

Facteurs de succès

il est trop tôt pour evoquer un possible essaimage d’une initiative actuellement en cours de formalisation.

Impacts de l'initiative

favoriser par la mutualisation ,la coopération et l’entreaide la pérennisation des associations culturelles et artistiques bas-normandes

L'organisation

un chantier en 6 étapes est proposé:

1) la construction du questionnaire/ octobre-février

Ce premier travail a été mené par un comité de pilotage composé d’une dizaine de personnes au maximum représentant tant les structures impliquées (ADADA/SYNAVI/ARDES) que les différentes familles du secteur (musique/théâtre/arts de la rue/cirque/danse/audiovisuel et arts plastiques). Ce comité s’est réuni à plusieurs reprises sur un mode partiellement bénévole et militant entre octobre et février.

2) Le test préalable de l’outil d’investigation/février- mai:

Un certain nombre de tests sont effectués en février et mars pour affiner l‘efficience du document questionnaire tant sur le fond que la forme. Ainsi le service culture du Conseil Régional, un certain nombre de personnes ressources agissant en région et hors région et enfin une trentaine d’acteurs culturels régionaux sont mobilisés.

Au regard des commentaires des uns et des autres, un document finalisé est rédigé et envoyé accompagné d’une lettre d’intention au plus grand nombre d’acteurs culturels régionaux.

3) l’envoi et la saisie des données / juin

L’Ardes est mandatée par le comité de pilotage, pour réaliser l’envoi, la réception et la saisie du questionnaire. L’envoi a lieu début avril. Le retour est impérativement effectué avant le 30 avril. La saisie des données est faite en mai et juin.

4) l’analyse et la synthèse des données / juillet

Le comité de pilotage, renforcé par le Conseil Régional, est de nouveau sollicité pour réaliser l’analyse et la synthèse des données, en juillet. Un document de communication est rédigé et communiqué tant aux pouvoirs publics qu’aux structures ayant répondu au questionnaire.

5) Mise en débat public départementalisée/ sept-nov

3 réunions départementalisées ont lieu dés le mois de septembre 2011 en direction des acteurs artistique, culturels, du secteur de l’éducation populaire, des pouvoirs publics et plus largement des citoyens intéressés. Elles ont pour objet d’informer sur les résultats du questionnaire, sur les orientations souhaitées par le comité de pilotage et sur l’affinement des missions dévolues au futur « Pôle Ressource Artistique Culturel et Coopératif » (dans l’hypothèse de la validation de son utilité). Elles ont aussi pour objectif de réunir autour du projet des acteurs culturels et artistiques souhaitant s’impliquer dans la création d’une association de préfiguration du futur Pôle.

Elles sont organisées en partenariat avec les 3 villes, chefs lieux départementaux, Caen, St Lô et Alençon

Les acteurs (Qui ?)

Le Synavi(syndicat des arts vivants)

l’ADada(Association de Développement des Arts et de Défense des Artistes)

L’Ardes (association régionale pour le développement de l’économie solidaire)

Présentation de l'initiative (Quoi ?)

Un Pôle Ressource Artistique Culturel et Coopératif en Basse Normandie ?

Ces dernières années, sur tout le territoire bas-normand ont pu éclore, dans toutes les disciplines artistiques, (théâtre, musique, danse, arts plastiques, cirques, théâtre de rue, audio-visuel, arts numériques, marionnettes, conte et écriture) une multitude d’initiatives. Comment, prendre en compte, accompagner et soutenir cette richesse nouvelle ? Sur quelle base économique faut-il s’appuyer pour développer durablement cette offre culturelle, dans l’intérêt général et au bénéfice de notre région et de ses habitants ? Doit-on penser un nouvel outil susceptible de répondre à ces interrogations ?

Autour de ces questions fondamentales, et fortes du constat qu’elles ont pu faire des transformations et mutations en cours concernant le paysage culturel, trois organisations ADADA (Association de Développement des Arts et de Défense des Artistes) le SYNAVI (syndicat des arts vivants) et L’ARDES (association régionale de développement de l’économie solidaire) ont souhaité mettre en place un comité de pilotage, qui pourra accueillir d’autres structures fédératives et/ou personnalités, pour estimer la nécessité d’un tel outil régional adapté à cette nouvelle phase du développement culturel. Son objectif principal est d’élaborer un questionnaire en capacité d’interpeller le plus grand nombre d’acteurs opérant sur le territoire régional.Ainsi les enjeux de cette investigation sont de 3 ordres:

  • Mieux connaître les attentes et besoins des acteurs culturels et artistiques régionaux

  • Mieux appréhender le niveau d’engagement de ceux ci pour mieux réfléchir ensemble les engagements à prendre et favoriser l’appropriation de l’outil par les intéressés eux-mêmes.

  • Créer les conditions de la mise en place progressive dés 2012 de ce « Pôle Ressource Artistique Culturel Coopératif »

Il s’agit donc de vérifier la pertinence de la mise en place d’un nouvel outil au service du secteur artistique et culturel, « le Pôle Ressource Artistique Culturel et Coopératif », et ce, par le biais d’un questionnaire soumis au plus grand nombre d’acteurs artistiques et culturels bas-normands.

Ce questionnaire interroge à 5 niveaux:

  • Annuaire / Inventaire / Etat des lieux / Observatoire / Répertoire

  • Politiques culturelles publiques/Co-élaboration / Concertation / Consultation / Gestion partagée / Co-construction / Participation

  • Formation/Formation professionnelle initiale et continue / réseau d’échange des savoirs / tutorat / compagnonnage

  • Réseau /Interconnaissance / reconnaissance mutuelle

  • Culture et économie solidaire/autre économie de l’art et la culture / culture et économie sociale et solidaire (ESS) / innovations socio-économiques

Ressources, financements et moyens utilisés

Le bénévolat des militants des 3 associations initiatrices du projet a été la première ressource

Une demande de soutien au Conseil Régional est actuellement instruite

Synthèse de mon indignation en une seule phrase

Non à l’abandon par l’Etat de la culture de proximité