Tribune
Publié le 23 avril 2015
Hugues Sibille

Hugues Sibille

Président du Labo de l'ESS

Transition énergétique : et l’ESS ?

La Conférence de Paris sur le Climat, en Décembre 2015, Cop 21, met la transition énergétique sur le radar des décideurs et de l’opinion publique. C’est évidemment une très bonne chose tant le sujet est crucial pour la planète. Les résultats de la dernière conférence, à Copenhague en 2009 avait été décevants. Il faut donc amplifier durablement la mobilisation citoyenne sur ce sujet, bien au delà de Décembre 2015. C’est l’affaire de tous. Y compris, évidemment, de l’ESS.

Or notre Labo observe que l’ESS est peu présente en France dans le débat public sur ce sujet. Il faut l’être pourtant car l’ESS, économie citoyenne et coopérative, a des atouts majeurs à faire valoir pour réussir la transition énergétique : l’ESS est un modèle décentralisé, adapté aux énergies renouvelables ; il donne du pouvoir d’agir aux citoyens ; il facilite l’acceptabilité d’énergies renouvelables par les riverains ; il sensibilise à la sobriété ; il permet de lever de l’épargne locale ; il offre des statuts juridiques, Scic par exemple, qui peuvent être bien adaptés à des projets d’intérêt local portés par des multi-partenariats...

Parmi les pays européens les plus avancés dans la transition énergétique, on trouve ceux qui ont privilégié une appropriation citoyenne de la question. En Allemagne 51 % des capacités de production d’EnR, sont entre les mains de citoyens, avec notamment 1000 coopératives énergétiques réunissant 140 mille coopérateurs. Et nous, que faisons nous ?

C’est pourquoi le Labo a décidé de lancer, après les PTCE et les Circuits Courts, un nouvel et important programme sur "l’ESS et la transition énergétique", pour la période 2015 / 2017. L’ objectif de notre démarche est triple : inscrire l’ESS dans la dynamique de l’accord international de la COP 21 ; faire émerger une communauté d’intérêt entre les acteurs de l’ESS engagés ou désireux de s’engager dans la transition énergétique ; dégager des propositions concrètes en direction des pouvoirs publics pour favoriser les EnR citoyennes et Coopératives.

Nous travaillerons selon nos principes Bottom-Up en partant de ceux qui font déjà sur le terrain et dans une approche de co-construction et de subsidiarité. Aussi j’appelle tous les acteurs de l’ESS intéressés à nous transmettre leurs expériences, leurs messages, leurs propositions et à se faire connaitre. Le chantier est ouvert. Faisons le réussir. Ensemble.

Revenir à la page "Le Mag"
Pour aller plus loin

Tribune

Albane Gaspard

Albane Gaspard

Sociologue au Service Economie et Prospective de l’ADEME

Mieux collaborer avec les innovations sociales pour faire la transition écologique

L’ADEME, l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie, est l’opérateur de l’État pour accompagner la...
Lire plus
Transition énergétique citoyenne
Field flap
Publié le 23 avril 2015

Les citoyens ont un rôle déterminant à jouer dans la transition énergétique.

La France prévoit de passer à 32 % sa part d’énergies renouvelables dans le mix énergétique en 2030. Le potentiel de la...
Lire plus
éoliennes dans un champs
Field flap

Vous souhaitez soutenir le Labo de l'ESS ?

Accompagnez la construction de l’économie sociale et solidaire de demain en adhérant à notre think tank et à nos valeurs !

Adhérez