Et si le recours à la technologie n’était pas toujours la meilleure voie à suivre ? Depuis quelques années, le concept de low-tech connaît un intérêt grandissant en France. Cette démarche propose une réflexion critique sur l’usage de la technologie dans notre société. Elle ne rejette pas en bloc l’innovation technologique mais vise à apporter des solutions plus proportionnées et soutenables, c’est-à-dire plus simples et agiles, plus sobres en ressources et en énergie, et plus accessibles et appropriables par le plus grand nombre.  

Face aux problèmes environnementaux et sociaux auxquels nous sommes confrontés, la low-tech se place comme une réelle alternative à notre mode de vie actuel. Comment peut-elle s’y intégrer ? De quelle manière les territoires peuvent-ils s’appuyer sur l’ESS pour mettre en place une démarche low-tech ? 

Afin de réfléchir ensemble à ces questionnements, nous vous invitons à participer à notre ciné-débat au cours duquel nous visionnerons le documentaire "L'Éclosion LOW-TECH" de Lorenzo Biagini, Nicolas Nouhaud & Esteban Stephan. À la suite de la projection, nous accueillerons des acteur·rice·s du secteur de la low-tech pour débattre. Nous recevrons :

🔸 Stéphane Pagano de Oïkos

🔸 Antoine Schmitt de Le Poulpe ressourcerie

🔸 Quentin Mateus du Low-tech Lab

  

Le documentaire raconté par les réalisateurs : 

« Avec L'Association d'Étude et Développement (AED) et Le Voyage des Koumoul, nous avons traversé la France, entre amis, avec les moyens du bord, en quête de Low-Tech. Et nous avons eu la chance et l'honneur de rencontrer certains des acteurs phares de ce mouvement. Aussi bien dans le cœur des gens, au cœur des associations, dans l'université ou dans l'entreprise... Que ce soit à l’échelle de la ville ou encore dans la coopération internationale... C'est tout un monde que nous avons trouvé en pleine éclosion...! »  

Évènement ouvert à tou·te·s et gratuit sur inscription. Le lien de connexion sera envoyé aux inscrit·e·s la veille de l'évènement. 

📌 Le 16 juin 2022 à 19h30 en visioconférence.  

 

>> Pour s'inscrire <<

Type d'événement
Organisateur
Adresse
En visioconférence
Visuel
Visuel événement
Date
16 juin 2022
Heure
19h30

Conscientes de la nécessité de mener une transition économique, sociale et environnementale, les jeunes générations expriment un désir de rupture. Ils sont aujourd’hui des dizaines de milliers d’étudiant·e·s et jeunes diplômé·es à remettre en question un système capitaliste de surconsommation dans lequel ils ne se reconnaissent plus. Face à l’urgence, ils ressentent le besoin vital d’agir et de s’engager pour réinventer la société. Toutefois, de tels engagements ne sont pas forcément compatibles avec les carrières promises en sortie de grandes écoles. Le jeune réalisateur Arthur Gosset, étudiant à Centrale Nantes a voulu montrer ce tiraillement que peut occasionner une telle prise de décision. Pendant un an, il a suivi le parcours de six jeunes fraichement diplômés de grandes écoles en plein questionnement sur leurs choix de vie.

En quoi l’ESS est-elle un bon moyen pour les jeunes de vivre en adéquation avec leurs convictions ? Comment peuvent-ils agir sur les territoires pour les rendre durables ? Carole Réminny de l’école de la Philanthropie, Caroline Ferguson de l’ESPER, et Hervé Coué de l'Ecole de la deuxième chance 93 seront présent·e·s pour débattre à la suite de la projection de Ruptures.

 

 

Synopsis du film :

Leur destin était bien tracé : de brillantes études, la promesse d’un bon job et d’un gros salaire. Pourtant, rien ne s’est passé comme prévu. Aurélie, Maxime, Hélène, Emma, ou Romain sortent de Polytechnique, de Sciences Po, de Centrale ou d’écoles de commerce. Ils et elles ont fait un choix radical : renoncer à l’avenir qu’on leur promettait pour une vie qu’ils jugent plus compatible avec les enjeux environnementaux et sociétaux de notre époque. Ce film raconte leur histoire.

 

Évènement ouvert à tou·te·s et gratuit sur inscription. Le lien de connexion sera envoyé aux inscrit·e·s la veille de l'évènement.

 

📌 Le 7 avril 2022 de 19h30 à 21h en visioconférence. 

 

>> Pour s'inscrire <<

Type d'événement
Organisateur
Adresse
En ligne
Visuel
Visuel de l'événement
Date
07 avril 2022
Heure
19h30 - 21h

Dans une logique de profit à court terme, les multinationales de la mode ont délocalisé leur production vers des pays où le coût de la main d’œuvre est faible, et les droits sociaux quasi inexistants. Cette mondialisation non-régulée leur a permis de multiplier leurs filiales et sous-traitants, de s’enrichir au détriment d’une main d’œuvre vulnérable et d'une empreinte écologique importante. Toutefois, de nouveaux modèles se développent, plus éthiques et plus durables. Circuits-courts, commerce équitable, recyclage et réutilisation, savoir-faire locaux, de nombreuses initiatives fleurissent et permettent de s'habiller responsable. 

Synopsis

Quatre-vingts millions de vêtements sont produits dans le monde chaque année. La mode est la deuxième industrie la plus polluante au monde après le pétrole. Hypermercantiliste, mondialisée, elle suit le tempo effréné dicté par la fast fashion qui, tout en détruisant la planète, engendre des burn out chez les designers et tue littéralement des forçats du textile. Fini le temps des indépendants flamboyants, comme Azzedine Alaïa, Martin Margiela ou Jean Paul Gaultier. Ils ont été supplantés par des empires du luxe, où le couturier n'est plus que la variable d'ajustement de la cotation boursière.

Le 24 avril 2013, au Bangladesh, l’effondrement du Rana Plaza, où périssent plus de 1 130 ouvriers travaillant pour des marques internationales, révèle la face cachée d'un monde devenu fou. Quatre ans après cette tragédie, un mouvement de progressistes sonne l'heure de la révolte. 

Programme :

  • 19h30 - 20h30 : Projection du documentaire "La révolte dans la mode" d'Ariel Wizman et Laurent Lunetta.​

  • 20h30 - 21h : Table-ronde sur le textile et l'ESS animée par Elisa Yavchitz, déléguée générale des Canaux, avec la participation de Marine Foulon, responsable communication chez Zéro Waste France, Arianne Levy, fondatrice d'Une autre mode est possible et Nadjah Ouali, directrice de l'Atelier Fou de coudre. 

Évènement ouvert à tou·te·s et gratuit sur inscription. Le lien de connexion sera envoyé aux inscrit·e·s la veille de l'évènement.

L'événement se tiendra le 10 février 2022 de 19h30 à 21h en visioconférence. 

 

 

Type d'événement
Organisateur
Visuel
La révolte dans la mode : ciné-débat
Date
10 février 2022

En novembre, l’ESS fait son cinéma ! Et Autour du 1er mai vous propose quatre projections pour parler des initiatives portées par l’Économie sociale et solidaire pour un monde plus résilient et durable : à Tulle, Sainte-Foy-la-Grande, Paris et Nanterre.

Pour la seconde projection de ce cycle se tiendra à la Mairie de Paris 11 et sera introduite par la remise du prix de l’engagement solidaire. Ouverture des portes à 18h30 pour partager un petit pot solidaire !

Pour en savoir + : http://www.autourdu1ermai.fr/article249.html

Type d'événement
Organisateur
Logo organisateur
Autour du 1er mai
Date
17 novembre 2021

Espaces hybrides, entre lieux de vie, de travail, de création et d’engagement, les tiers-lieux sont devenus en quelques années des structures incontournables, où se créent au quotidien d’autres manières de vivre.

Avec le documentaire que Bastien Simon a tourné aux Grands Voisins avant sa fermeture, le Labo de l’ESS vous propose d’explorer l’un des tiers-lieux les plus renommés de France : cette nouvelle projection-débat en visio-conférence aura lieu le jeudi 28 octobre à 19h30.

La projection sera suivie d’une présentation du rapport Nos territoires en action, dans les tiers-lieux se fabrique notre avenir par Rémy Seillier, responsable du développement de France Tiers-Lieux.

Synopsis

Maël, artiste sans papier, Adrien, luthier musicien et d’autres résidents venus de tous horizons, s’organisent pour donner naissance à une utopie moderne en plein cœur de Paris, un village solidaire de près de 2000 personnes : Les Grands Voisins. À travers leurs trajectoires et celles des membres fondateurs du lieu, le film interroge notre désir et notre capacité à inventer d’autres manières de vivre ensemble. Que retiendrons-nous de cette expérience collective ? Pourra-t-elle perdurer, essaimer, résonner ailleurs ?

Évènement ouvert à tou·te·s et gratuit sur inscription (ci-dessous). Le lien de connexion sera envoyé aux inscrit·e·s la veille de l'évènement.

 

 

Type d'événement
Organisateur
Adresse
Projection-débat "Les grands voisins, la cité rêvée"
Visuel
Grands Voisins, le film
Date
28 octobre 2021
Heure
19h30

Un million de citoyen·ne·s européen·ne·s sont aujourd’hui impliqué·e·s dans le mouvement d'énergie communautaire qui fait de plus en plus d'adeptes. D'ici 2050, ce nombre pourrait dépasser les 260 millions de citoyen·ne·s qui contribueraient à générer jusqu'à 45% de l'électricité de l'Union européenne. Ces initiatives citoyennes relèvent de l’ESS et participent à la transition énergétique, venez les découvrir à l’occasion de la nouvelle projection-débat (en visio) du Labo de l’ESS le mardi 21 septembre 2021 à 19h30 !

Cette projection-débat est organisée dans le cadre de la Fête des possibles, en partenariat avec Autour du 1er Mai.

Synopsis : Imaginez renverser le système énergétique traditionnel et redonner le pouvoir de la production d'énergie propre à vos voisins. We the Power suit des amis, des familles et des visionnaires dans leur parcours pour faire tomber les obstacles législatifs et reprendre le pouvoir des mains des grosses entreprises du secteur de l'énergie pour le remettre entre celles des habitants et renforcer leurs territoires. Le film s'intéresse à des coopératives locales du fin fond de la Forêt Noire allemande aux rues de la vieille ville de Gérone, en Espagne, en passant par les rooftops urbains de Londres, en Angleterre, qui ouvrent la voie à une révolution de l'énergie renouvelable et à la construction de communautés plus saines et financièrement stables.

Le débat qui suivra sera animé par Patrick Behm, référent thématique Transition énergétique citoyenne du Labo de l'ESS, avec les interventions de Eugénie Bardin, responsable des affaires publiques chez Enercoop et Bérangère Même, animatrice régionale chez Energie Partagée Ile-de-France. 

Évènement ouvert à tou·te·s et gratuit sur inscription ci-dessous. Le lien de connexion sera envoyé aux inscrit·e·s la veille de l'évènement.

Inscrivez-vous ici :

Type d'événement
Organisateur
Adresse
visioconférence
Visuel
We the power
Date
21 septembre 2021
Heure
19h30

Le Labo de l'ESS poursuit sa programmation cinématographique et vous invite à une nouvelle projection-débat en visioconférence le 20 juillet 2021 à 19h30.

Entre la fermeture de commerces et de services publics dans de nombreux villages et la paupérisation des centres dans les petites villes, la France rurale se désertifie face à des métropoles qui attirent toujours plus de monde. Cependant, bon nombre d’initiatives émergent, pour ouvrir sur ces territoires un café associatif, une épicerie solidaire, un atelier de réparation de vélo ou encore une ressourcerie. Ces initiatives, souvent issues de l’économie sociale et solidaire permettent de redonner vie aux petites villes et villages, favorisant le lien social et la solidarité. C’est la raison d'être par exemple de la société coopérative d'intérêt collectif (SCIC) Villages Vivants, qui acquiert et rénove des locaux qu'elle loue à des commerçants afin de redynamiser des petites villes et villages. Venez découvrir leurs actions et échanger sur la manière dont l’économie sociale et solidaire permet de revitaliser les centres-bourgs !

Cette projection-débat est organisée en partenariat avec Autour du 1er Mai.

Projection-débat sur les Villages Vivants

Synopsis :

La désertification des villages et des petites villes, avec notamment le départ des commerces de proximité au profit des grandes surfaces, cause des problèmes humains et économiques. Chaque fois qu’une boutique ferme, c’est un peu de vie qui part.

Pour contrer ce phénomène, trois jeunes entrepreneurs ont créé l’association Villages vivants doublée d’une agence immobilière coopérative. Celle-ci a pour but de revitaliser les centres-villes en rachetant des commerces fermés.

Ces néo-ruraux d’aujourd’hui sont des actifs, souvent d’anciens citadins diplômés, ayant quitté leur travail. Ils veulent pouvoir vivre correctement de leur activité tout en gardant du temps pour eux. Et surtout, ils font circuler une énergie communicative, en développant les solidarités locales, le vivre-ensemble. Sont-ils en train d’inventer une économie de proximité à visage humain ?

La projection sera suivie d'un débat avec des expert·e·s et porteur·euse·s de projets suivant·e·s :

  • Anne Algret, Directrice du Pays Nivernais-Morvan - Villages du Futur
  • Raphaël Boutin Kuhlmann, co-gérant de Villages Vivants
  • Franck Chaigneau, responsable du programme Petites Villes de Demain à la Caisse des dépôts

Évènement ouvert à tou·te·s et gratuit sur inscription. Le lien de connexion sera envoyé aux inscrit·e·s la veille de l'évènement.

Inscrivez-vous !

 

Type d'événement
Organisateur
Adresse
En visioconférence
Visuel
Villages Vivants
Date
20 juillet 2021
Heure
19h30

Qu’est-ce que l’engagement quand on est jeune ? Comment faire bouger les choses dans son quartier quand les financements ne suivent pas ? Et si « jeunesse » et « banlieue » rimaient avec « engagement » et « l’ESS » ?  

C’est justement tout l’engagement de la jeunesse dans les banlieues franciliennes que le réalisateur Camille Clavel a voulu montrer dans son documentaire « Des jeunesses engagées ». Afin de discuter de ces différentes formes d’engagement des jeunes et de leur rôle dans l’ESS, le Labo de l’ESS a le plaisir de vous inviter à sa prochaine projection-débat autour de ce documentaire, le mardi 18 mai à 19h30, en visio-conférence. 

Cette projection-débat est organisée en partenariat avec Autour du 1er Mai. 

Synopsis :  

Très loin de ces clichés stigmatisants, ce documentaire présente les portraits croisés de quatre jeunes de la banlieue parisienne qui ont décidé de prendre les choses en main pour faire avancer les choses. Aboubakar anime une radio locale pour créer un lien entre les habitants. De son côté, Khalissa s'occupe de maraudes pour les sans-abris. Quant à Abdellah, il organise de grandes dictées dans les quartiers populaires. Enfin, Bakary s'est donné pour mission d'aider des jeunes à se lancer dans la vie professionnelle. 

La projection sera suivie d'une discussion débats avec des expert·e·s et porteur·euse·s de projets :

 

  • In Seine-Saint-Denis : Axelle Poulaillon, Directrice du marketing territorial et du mécénat chez Conseil départemental de Seine-Saint-Denis & Antoine Mokrane, Chargé de projets mécénat et marketing territorial Conseil départemental de Seine-Saint-Denis
  • Unis-Cité : Marie Trellu-Kane, Présidente Exécutive d'Unis-Cité
  • La FAGE : Aymeric CORBÉ, Vice-Président en charge de l'Innovation Sociale

 

Évènement ouvert à tou·te·s et gratuit sur inscription. Le lien de connexion sera envoyé aux inscrit·e·s la veille de l'évènement.

Inscrivez-vous !

Type d'événement
Organisateur
Adresse
En visioconférence
Visuel
Groupe de jeunes, image tirée du film "Des jeunesses engagées"
Date
18 mai 2021
Heure
19h30

Cette projection-débat est organisée en partenariat avec Autour du 1er Mai.

Les circuits courts ont le vent en poupe ! Depuis le début de la crise sanitaire, nombreuses sont les personnes à s’être tournées vers les épiceries bio solidaires, les petits commerçants, les librairies indépendantes ou magasins coopératifs… Nos modes de consommation évoluent vers des choix plus locaux, respectueux de l’environnement et vecteurs de liens social.

Labo de l’ESS travaille depuis 2012 la thématique des circuits courts économiques et solidaires, qui nourrit aussi les travaux transverses que nous menons au niveau européen. C’est pourquoi, dans l’optique d’analyser les circuits courts sous cet angle européen, nous vous invitons à la projection-débat du film "Autrement (avec des légumes)" de Anne Closset le 27 avril 2021 à 19h30 en visioconférence.

Ce documentaire nous permettra d’ouvrir la discussion sur la manière dont les circuits courts économiques et solidaires sont des leviers de développement pour la transition sociale et environnementale, au niveau local comme au niveau européen.

Synopsis

Autrement interpelle notre pouvoir de changement à travers une expérience citoyenne qui développe de nouveaux modèles de partenariats entre consommateurs et agriculteurs. En partant de son groupe d’achat solidaire, la réalisatrice rejoint un réseau dynamique qui l’emmène, de Bruxelles à Zagreb, à la rencontre d’un mouvement en pleine effervescence : les Community-Supported Agriculture (CSA – équivalent des Associations pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne (AMAP)). En réinvestissant le lien entre eux, mangeurs et producteurs mettent en place un mode de consommation alternatif en circuit court, respectueux du vivant. Par le biais de l’alimentation, qui touche tout le monde, l’expérience des CSA remet l’humain au centre des échanges. Pouvons-nous devenir des acteurs du changement ?

La projection sera suivie d’un débat ouvert avec la réalisatrice Anne Closset, Fabien Santini & Alexander Stein de la Commission Européenne, et Damien Demoor de SoliFoodWaste.

Evènement ouvert à tou·te·s et gratuit sur inscription.

Inscrivez-vous !

Type d'événement
Organisateur
Adresse
En visioconférence
Visuel
Autrement (avec des légumes)
Date
27 avril 2021
Heure
19h30

Vous souhaitez soutenir le Labo de l'ESS ?

Accompagnez la construction de l’économie sociale et solidaire de demain en adhérant à notre think tank et à nos valeurs !

Adhérez